Paris tient sa revanche

Paris Saint-Germain 3-2 FC Barcelona
David Luiz, Marco Verratti et Blaise Matuidi ont offert victoire et première place aux Parisiens.

Le choc de la 2e journée du Groupe F de l'UEFA Champions League a tenu ses promesses. Le Paris Saint-Germain s'impose avec la manière sur le FC Barcelona et s'empare de la première place.

Collectivement impressionnants, les Parisiens ont logiquement disposé de la bande à Messi, pourtant invaincue cette saison. Auteurs d'un début de saison moyen comme en témoigne leur 4e place en Ligue 1, à 5 points du leader marseillais, les Franciliens, jusqu'ici spécialistes des scores de parité (5 sur 8 en Championnat et 1-1 face à l'AFC Ajax en C1 lors de la première journée), n'ont cette fois pas laissé filer leur succès.

La soirée a idéalement commencé pour les hommes de Laurent Blanc. Dès la 3e minute, après une belle récupération de balle, Thiago Motta, ex-pensionnaire de la Masia, tentait sa chance de loin et montrait que le PSG était déterminé à prendre sa revanche du quart de finale de C1 d'avril 2013 remporté par les Espagnols. Bien en place et très agressifs sur le porteur du ballon, les Parisiens ouvraient donc logiquement le score par David Luiz à la 10e minute. Tel un renard des surfaces, le défenseur brésilien réceptionnait un coup-franc de Lucas et trompait Marc-André ter Stegen de près, du gauche. Le premier but encaissé par les Catalans cette saison.

La joie des hommes de Laurent Blanc était toutefois de courte durée car sur l'engagement, Léo Messi remettait les compteurs à zéro d'un tir du gauche astucieux (11e) consécutif à un une-deux avec Iniesta. En grande forme, le quadruple Ballon d'or inscrivait là son 6e but de la saison avec le Barça et le 402e de sa carrière, toutes compétitions confondues.

Privés de Thiago Silva et Ezequiel Lavezzi mais aussi et surtout de leur meilleur joueur et buteur Zlatan Ibrahimović, les Parisiens laissaient peu à peu des espaces au tandem Messi-Neymar (24e). Alors que le Barça semblait avoir la maîtrise du jeu, le PSG reprenait l'avantage sur un corner de Lucas (encore lui) repris de la tête au deuxième poteau par Marco Verratti (26e). Comme après le premier but de David Luiz, les Catalans ne tardaient pas à réagir mais cette fois le tir d'Iniesta passait au dessus (27e). Juste avant la pause, un coup franc de Messi légèrement au dessus donnait à nouveau des sueurs froides au Parc des Princes (44e) mais Paris, au moment de regagner les vestiaires, méritait largement son avance au tableau d'affichage, grâce à sa hargne de tous les instants et son efficacité sur coups de pied arrêtés.

Au retour des vestiaires, l'actuel leader de la Liga a tenté de retrouver son allant. Mais c'est Paris, décidement plus en jambes à l'image d'un Lucas virevoltant, qui donnait du travail à la défense catalane (47e). De plus en plus incisif, le PSG triplait la mise à la 54e minute grâce à Matuidi, à l'affût d'un bijou de centre de Van der Wiel. Encore une fois, alors que Paris semblait avoir fait le plus dur, les Catalans réduisaient la marque peu après l'engagement, grâce à un plat du pied droit vicieux de Neymar (56e) dans la surface. Au four et au moulin, Pastore était à deux doigts de refaire le break, en concluant son raid solitaire d'une jolie frappe du gauche repoussée par le portier allemand du Barça (59e).

Malgré sa volonté évidente d'égaliser, le quadruple vainqueur de la C1, qui n'a jamais réussi à s'imposer au Parc, se heurtait régulièrement au bloc compact des Parisiens et aux sauvetages de Marquinhos (82e) ou du poteau de Sirigu (85e). Solides et solidaires, les champions de France ont logiquement infligé au Barça sa première défaite de la saison.

Ils restent invaincus au Parc des Princes en Coupes d'Europe depuis 30 matches, soit quasiment 8 ans. Prétendant déclaré à la victoire finale dans l'UEFA Champions League, le PSG a demontré ce mardi qu'il était totalement en mesure d'atteindre son objectif.

Haut