Le Legia et ses fans sanctionnés par l'UEFA

Le Legia Varsovie est contraint de fermer une partie de son stade pour son prochain match européen à domicile suite au comportement de ses fans.

Le Legia a battu TNS (en bleu) 4-1 sur l'ensemble des deux matches au deuxième tour de qualification
Le Legia a battu TNS (en bleu) 4-1 sur l'ensemble des deux matches au deuxième tour de qualification ©Legia Warszawa

Le Legia Warszawa est contraint de fermer la tribune nord de son Stadion Wojska Polskiego pour son prochain match européen à domicile suite au comportement raciste des supporters lors du deuxième tour de qualification de l'UEFA Champions League face à The New Saints FC. En outre, le club a reçu une amende de 30 000 € en accord avec un règlement plus dur concernant ce type d'infraction.

L'Instance de contrôle et de discipline de l'UEFA a sanctionné le club polonais en vertu de l'article 14* du Règlement disciplinaire de l'UEFA, en raison des incidents ayant émaillé les rencontres du Legia face à TNS les 17 et 24 juillet.

La lutte contre le racisme est une grande priorité pour l'UEFA. L'instance dirigeante applique une politique de tolérance zéro envers le racisme et la discrimination sur le terrain et dans les tribunes. Toutes les formes de comportement raciste sont considérées comme de graves infractions au Règlement disciplinaire et sont, par conséquent, sanctionnées à l'avenant.

Avec l'entrée en vigueur du nouveau Règlement disciplinaire le 1er juin 2013, la lutte contre le racisme est entrée dans une nouvelle phase, consistant en des sanctions plus sévères pour décourager de tels comportements.

Ainsi, si des supporters adoptent toute forme de comportement raciste décrit dans l'article 14 (1) du Règlement disciplinaire, l'association membre ou le club responsable se voit infliger au minimum la fermeture partielle de son stade (Article 14 (2) du Règlement disciplinaire)*.

Le Legia affrontera le FC Steaua Bucureşti en barrages de l'UEFA Champions League, dont le match retour aura lieu le 27 août à Varsovie.

--------------------------------------------------------------------------

Article 14 - Racisme, autre comportement discriminatoire et propagande
1. Toute personne soumise au présent règlement en vertu de l'article 3 qui porte atteinte à la dignité d’une personne ou d’un groupe de personnes, par quelque moyen que ce soit, en raison de sa couleur de peau, de sa race, de sa religion ou de son origine ethnique sera passible d’une suspension d'au moins dix matches ou pour une durée déterminée, ou de toute autre sanction appropriée.

2. L’association membre ou le club dont un ou plusieurs supporter(s) se comporte(nt) de la manière décrite à l'alinéa 1er sera passible au minimum d’une fermeture partielle du stade.

3. Les mesures disciplinaires suivantes s'appliquent en cas de récidive :
a) une seconde infraction est sanctionnée par un match à huis-clos et une amende de EUR 50 000 ;
b) toute infraction suivante est sanctionnée par plusieurs matches à huis-clos, la fermeture du stade, une défaite par forfait, la déduction de points ou la disqualification de la compétition.

4. Si les circonstances du cas l’exigent, l’instance disciplinaire compétente peut imposer des mesures disciplinaires supplémentaires à l’association membre ou au club responsable, telles que l’obligation de jouer un ou plusieurs matches à huis clos, la fermeture du stade, une défaite par forfait, la déduction de points ou la disqualification de la compétition.

5. Si le match est suspendu par l'arbitre en raison de comportements racistes et/ou discriminatoires, une défaite par forfait peut être prononcée.

6. Les mesures disciplinaires susmentionnées peuvent être combinées avec des directives spécifiques visant à lutter contre ce type de comportement.

7. La propagande idéologique, politique et religieuse sous toutes ses formes est interdite. En cas d’infraction à cette disposition, les alinéas 1 à 6 s’appliquent par analogie.  

Haut