Guardiola "prêt" pour le défi du Bayern

Lors de sa première conférence de presse en tant qu'entraîneur du Bayern, Josep Guardiola s'est déclaré "prêt pour un nouveau défi".

Josep Guardiola a officiellement été présenté au Bayern
Josep Guardiola a officiellement été présenté au Bayern ©Getty Images

Josep Guardiola a été officiellement présenté ce lundi en tant que successeur de Jupp Heynckes, auteur du triplé avec le FC Bayern München la saison passée.

L'entraîneur de 42 ans fait son retour, après une année sabbatique à New York qui faisait suite à quatre saisons pleines de succès à la tête du FC Barcelona. Pendant cette période, il avait remporté 3 titres de Liga d'affilée, l'UEFA Champions League en 2009 et 2011, ainsi que deux éditions de la Super Coupe de l'UEFA et deux Coupes du Monde des Clubs de la FIFA.

Il a surpris les plus de 240 journalistes présents à l'événement en répondant aux questions en allemand. Après avoir accepté le 16 janvier de succéder à Heynckes, il a vu sa future équipe remporter un triplé inédit en enlevant la Bundesliga, la Coupe d'Allemagne et la Coupe des champions.

"Être ici est un véritable cadeau", déclarait l'ancien international espagnol, dont le contrat court jusqu'à l'été 2016. "Je suis content que le Bayern ait même pensé à moi. Ce sont l'effectif du club et son histoire qui m'ont convaincu de rejoindre cette aventure."

Le directeur du club Karl-Heinz Rummenigge ajoutait : "C'est vraiment formidable d'avoir attiré l'entraîneur le plus titré du monde au Bayern. Non seulement pour le FC Bayern, mais aussi pour l'ensemble du football allemand."

Concernant sa décision d'accepter l'offre du club bavarois, Guardiola déclarait : "Je suis prêt pour un nouveau défi. Être à Barcelone a été formidable, mais j'ai désormais besoin d'un nouveau défi, et le Bayern m'en offre un."

Au vu de la saison historique réalisée par le Bayern la saison passée, toute la presse allemande se demandait ce que Guardiola pourrait encore améliorer. "Atteindre le sommet est une chose, mais il est très difficile d'y rester", soulignait le président du Bayern, Uli Hoeness. "Je suis sûr qu'il s'en sortira. S'il n'y parvient pas, qui d'autre réussirait ?"

Guardiola n'a pas encore rencontré Heynckes, mais il compte bien voir l'homme qui a mis la barre si haut la saison dernière. "Je dois accepter les comparaisons avec mon prédécesseur, et vivre avec. Il y a toujours une grande pression dans les grands clubs", a-t-il affirmé.

"Je suis un peu nerveux. Merci de me donner un peu de temps, pour franchir les étapes, une à une. Je vais tenter de poursuivre au même niveau d'excellence de mon prédécesseur, Jupp Heynckes. Chaque entraîneur possède sa propre philosophie de jeu. J'ai encore besoin d'un peu de temps pour perfectionner ma connaissance de la Bundesliga, même si j'en ai beaucoup regardé pendant mon année à New York."

Avec les "infrastructures exceptionnelles" dont dispose le Fußball Arena München, Guardiola n'apportera aucun changement radical au staff. Il a également confié qu'un de ses adjoints avait scruté les jeunes joueurs du Bayern, et qu'après les avoir supervisés lui-même, il pourrait choisir d'en intégrer un ou deux en équipe A.

Signe de la ferveur que suscite le nouvel entraîneur, 25 000 billets à 5€ l'unité ont été vendus pour l'entraînement de mercredi, qui sera le premier de Guardiola aux manettes (les bénéfices iront aux victimes des récentes inondations en Allemagne). Et autant sont attendus le jour suivant. La Guardiolamania fait rage à Munich.

Haut