Les grands retours de la Champions League

Le point sur les grandes "remontadas" ou "comebacks" de la Champions League.

Divock Origi fête le quatrième but décisif de Liverpool
Divock Origi fête le quatrième but décisif de Liverpool ©Getty Images

UEFA.com revient sur les comebacks précédents dans l'histoire.

Retard de quatre buts

Paris 4-0 Barcelone
Barcelone 6-1 Paris

2016/17, 8es de finale

La fameuse remontada du Barça
La fameuse remontada du Barça

Barcelone devenait la première équipe à remonter quatre buts pour remporter une confrontation d'UEFA Champions League la saison dernière. Le revers de l'équipe de Luis Enrique en France était une surprise ; le retour ne l'était pas moins, Sergi Roberto offrant la victoire aux Blaugranas dans le temps additionnel.

Retard de trois buts

Barcelone 3-0 Liverpool
Liverpool 4-0 Barcelone

2018/19, demi-finale
Sans deux de ses meilleurs attaquants, Mohamed Salah et Roberto Firmino, Liverpool va chercher une deuxième finale de rang avec des doublé de Divok Origi (premiers buts en Champions League) et Georgino Wijnaldum (entré à la pause). Lionel Messi semblait avoir tué tout espoir pour les Reds avec un match de virtuose à l'aller.

Barcelone 4-1 Roma
Roma 3-0 Barcelone
2017/18, quarts de finale

Roma 3-0 Barcelone
Roma 3-0 Barcelone

Après l'exploit, Edin Džeko avait du mal à trouver les mots : "C'est difficile à imaginer, incroyable, fou. Je ne peux décrire cela. Mais on l'a fait. On a cru en nous".

L'espoir était pourtant maigre après la défaite 4-1 à l'aller en Espagne, mais Džeko ouvrait rapidement le score et le penalty de Daniele De Rossi faisait renaître l'espoir avant le but de Kostas Manolas, une tête d'anthologie.

AC Milan 4-1 RC Deportivo La Coruña
RC Deportivo La Coruña 4-0 AC Milan
2003/04, quarts de finale
Le record. Walter Pandiani offrait l’avantage au Deportivo à San Siro, mais les Espagnols quittaient la pelouse étrillés, notamment grâce à un doublé de Kaká. De manière surprenante, les hommes de Javier Irureta menaient sur l’ensemble des deux matches à la mi-temps dans le nord-ouest de l’Espagne, Pandiani, Juan Carlos Valerón et Alberto Luque portant le score à 3-0 à la pause, avant que le remplaçant Fran González ne corse l’addition à la 76e minute. Irureta n’avait plus qu’à se lancer dans le pèlerinage vers Saint-Jacques de Compostelle qu’il avait promis en cas de qualification. Le Depor était éliminé en demies.

Retard de deux buts

Équipe à l'extérieur au retour

Manchester United 0-2 Paris Saint-Germain
Paris Saint-Germain 1-3 Manchester United
2018/19, 8es de finale
Deux ans après sa mésaventure catalane Paris devient la première équipe de l'Histoire de l'UEFA Champions League à laisser filer un score de 2-0 acquis à l'aller à l'extérieur.

Héros de Old Trafford avec son premier but marqué en pros, Presnel Kimpembé est maudit au retour, pénalisé dans le temps additionnel pour une main dans la surface. À cet instant, MU mène 2-1 avec un doublé de Romelu Lukaku. Le jeune Anglais, à la pointe d'une équipe privée de 9 titulaires, ne se fait pas prier pour envoyer United en quarts.

Équipe à l'extérieur à l'aller

Chelsea FC 3-1 FC Barcelone
FC Barcelone 5-1 Chelsea FC (a.p.)

1999/2000, quarts de finale
Chelsea n’était pas la puissance européenne qu’il allait devenir sous Roman Abramovich, et sa victoire à l’aller sur le Barça de Louis van Gaal représentait un succès improbable pour les hommes de Gianluca Vialli. Les Londoniens étaient à sept minutes de la qualification lorsque Tore André Flo marquait son troisième but de la confrontation au Camp Nou pour ramener le score à 2-1 au retour, mais Dani García égalisait sur l’ensemble des deux matches. Rivaldo sur penalty et Patrick Kluivert assommaient les Blues en prolongation. Luís Figo concluait : "Nous avons livré une prestation parfaite ce jour-là." Barcelone était éliminé en demies.

Real Madrid CF 4-2 AS Monaco FC
AS Monaco FC 3-1 Real Madrid CF
2003/04, quarts de finale
La présence surprise de Monaco en quarts de finale semblait balayée au coup de sifflet final le 24 mars 2004 au Santiago Bernabéu. Les quatre buts du Real au retour des vestiaires plaçaient les Merengues sur une rampe de lancement vers les demi-finales, mais le but de Fernando Morientes à la 83e minute pour les visiteurs s’avérait porteur d’espoir. L’entraîneur Didier Deschamps ne voulait pas admettre la défaite avant le match retour : "Si je le pensais, je ferais mieux de rester chez moi."

©Getty Images

AC Milan 2-0 FC Barcelone
FC Barcelone 4-0 AC Milan
2012/13, 8es de finale
Aucune équipe ne s’était remise d’une défaite par deux buts d’écart à l’aller sans le bénéfice d’un but à l’extérieur mais Barcelone n’a pas fait de cas des statistiques dans le vacarme du Camp Nou. Le sublime doublé de Lionel Messi en première période effaçait l’avantage du Milan et le but de David Villa en début de seconde période plaçait les Blaugrana sur la voie de la qualification.

Les hôtes avaient fait preuve de chance lorsque M'Baye Niang avait trouvé le poteau à 1-0, et ne se mettaient à l’abri que sur le quatrième but de Jordi Alba dans le temps additionnel. Messi expliquait à UEFA.com : "C’est le Barça que nous et nos fans voulons à chaque match." Les Catalans auront besoin de ce Barcelone et plus encore mercredi devant le Bayern. Barcelone était éliminé en demies.

Olympiacos FC 2-0 Manchester United FC
Manchester United FC 3-0 Olympiacos FC
2013/14, 8es de finale
L'esprit de Sir Alex Ferguson réside à Old Trafford ! Le départ de l'Écossais l'été précédent marquait la fin d'une époque pour United mais l'état d'esprit et la combativité étaient toujours au rendez-vous. Alejandro Domínguez et Joel Campbell donnaient à l'Olympiacos l'espoir d'un premier quart de finale de l'UEFA Champions League depuis 15 ans mais ce rêve était anéanti au retour.

Robin van Persie ouvrait le score sur penalty, marquait de nouveau juste avant la pause puis ponctuait ce comeback sur coup franc peu après le retour des vestiaires, signant son premier coup du chapeau en UEFA Champions League. Ce résultat intervenait 30 ans après que United avait comblé pour la dernière fois un tel retard en Europe, face au Barça en Coupe des vainqueurs de coupe européenne. United était éliminé en quarts.

Demba Ba qualifiait Chelsea
Demba Ba qualifiait Chelsea©Getty Images

"Les joueurs ont suivi nos plans, notre ambition. Je suis ravi du résultat, mais nous avons eu de la chance d’obtenir le résultat pour lequel nous nous sommes battus. Si pour une raison pour une autre nous n'avions pas marqué ce deuxième but, ou s’ils avaient marqué un but à la dernière minute, j’aurais tout de même été fier de mes joueurs", déclarait le coach de Chelsea José Mourinho. Chelsea était éliminé en demies.

FC Porto 3-1 FC Bayern München
FC Bayern München 6-1 FC Porto
2014/15, quarts de finale
Le Bayern était déjà revenu à égalité après vingt-deux minutes de jeu lors du match retour à Munich. Thiago et Jérôme Boateng donnaient le ton de la soirée, Robert Lewandowski s'offrait un doublé, Thomas Müller et Xabi Alonso participaient au festival. Jackson Martínez sauvait l'honneur mais Porto avait coulé.

Wolfsburg 2-0 Real Madrid
Real Madrid 3-0 Wolfsburg
2015/16, quarts de finale
Wolfsburg disputait le premier quart de finale de son histoire et avait bien négocié cette nouveauté sur sa pelouse avec deux buts inscrits en première période par Ricardo Rodriguez et Maximilian Arnold. Mais les deux coaches savaient bien que rien n'était joué. "Vous pouvez passer une mauvaise soirée à l'aller mais il reste encore le retour", avait déclaré Zinédine Zidane.

Atlético Madrid 2-0 Juventus
Juventus 3-0 Atlético Madrid
2018/19, 8es de finale

Haut