Des quarts inoubliables

Après le tirage au sort des quarts de finale d'UEFA Champions League, UEFA.com revient sur les scénarios les plus improbables.

Rome brûle sous le feu mancunien

Cinq anciens vainqueurs de la compétition figurent parmi les huit quarts de finalistes de l'édition 2012/13. UEFA.com revient sur les scénarios inoubliables des quarts de finale. Les scores indiqués totalisent l'ensemble des deux matches.

1997/98 FC Bayern München 0-1 Borussia Dortmund
La première confrontation de l'histoire de l'UEFA Champions League entre deux clubs compatriotes accouche d'un scénario disputé, avec un nul 0-0 à Munich suivi de 90 minutes stériles au BVB Stadion Dortmund. À la 19e minute de la prolongation, Stéphane Chapuisat finit par tromper Oliver Kahn d'une reprise du gauche pour envoyer les tenants du titre en demi-finale.

1999/2000 Chelsea FC 4-6 FC Barcelona
Battu 3-1 à l'aller à Stamford Bridge, Barcelone reprend la main sur des buts de Rivaldo et Figo en première période. Tore André Flo riposte à l'heure de jeu, mais Dani García marque à la 83e minute pour envoyer les deux équipes en prolongation. Rivaldo redonne l'avantage aux locaux du point de penalty, mais le Camp Nou devra attendre le but de Patrick Kluivert à la 104e minute pour reprendre sa respiration.

2002/03 Real Madrid CF 6-5 Manchester United FC
Les applaudissements d'un adversaire vaincu résonnent toujours plus fort dans la mémoire. Et mêmes les plus fervents supporteurs du Manchester United FC admettent que Ronaldo les méritait à Old Trafford en avril 2003. Le buteur du Real Madrid CF est sorti en milieu de la seconde période, après avoir douché les rêves mancunéens d'un superbe coup du chapeau, même si les Merengues se sont fait peur à la fin, s'inclinant 4-3 après un succès 3-1 à Madrid.

2003/04 Real Madrid CF 5-5 AS Monaco FC (Monaco qualifié aux buts à l'extérieur)
Tout simplement incroyable. Un doublé de Ludovic Giuly et un but de Fernando Morientes, l’ancien Madrilène, en seconde période, permettent à l’AS Monaco FC d’éliminer le Real Madrid FC, grand favori de la compétition. Pourtant battus au match aller 4 buts à 2 et menés dès la 36e minute, les Monégasques sont parvenus à renverser la situation

2003/04 AC Milan 4-5 RC Deportivo La Coruña
Après avoir sombré à San Siro en encaissant quatre buts en huit minutes, le Depor ne pouvait quitter la compétition sans laver cet affront, sans montrer à ses socios que les couleurs blanquiazules méritent d'être portées bien haut. Il faisait mieux que cela en renversant la vapeur grâce à des réalisations de Walter Pandiani (5e), Juan Carlos Valerón (30e), Albert Luque (44e) et Fran (76e).

2006/07 AS Roma 3-8 Manchester United FC
Pour la première fois depuis 1984 et son fameux come-back face au FC Barcelona, Manchester a réussi à rattraper une défaite à l'aller. Le capitaine Ryan Giggs, seul survivant de la victoire de 1999, est à l'origine de quatre buts de Manchester qui a sans doute livré sa meilleure prestation sur la scène européenne depuis l'année du titre, où il est parvenu à gagner pour la première fois contre des adversaires italiens, le FC Internazionale Milano et la Juventus en l'occurrence.

2008/09 Liverpool FC 5-7 Chelsea FC
Pour la cinquième saison de rang, Reds et Blues croisent le fer dans la compétition. Malgré un succès 3-1 à Anfield, grâce au doublé de Branislav Ivanović, Chelsea est mis en difficulté par deux buts de Fábio Aurélio et Xabi Alonso en une demi-heure. Didier Drogba et Alex redonnent de l'air aux locaux, avant que Frank Lampard n'inscrive à la 76e minute un but obligeant les Reds à marquer trois fois. Liverpool sera tout proche d'y parvenir, marquant à son tour par Lucas (81e) et Dirk Kuyt (83e). Lampard portera l'estocade à la 89e minute.

2009/10 FC Bayern München 4-4 Manchester United FC (Bayern qualifié aux buts à l'extérieur)
Le Bayern avait dû s'employer à l'aller pour s'imposer 2-1 à domicile après l'ouverture du score de Rooney à la deuxième minute au Fußball Arena München. Ces efforts sont vite réduits à néant par Gibson et Nani qui redonnent la main aux Anglais après seulement sept minutes de jeu. L'ailier portugais remet le couvert à la 41e minute, mais les Bavarois réagissent par Olić et Arjen Robben pour arracher la qualification grâce aux buts à l'extérieur.

Haut