Le site officiel du football européen

Montpellier sauve l'essentiel à Schalke

Publié: Mercredi, 3 octobre 2012, 22.58HEC
FC Schalke 04 2-2 Montpellier Hérault SC
Souleymane Camara a marqué à la 90e minute pour ressusciter les Héraultais à dix.
par Cédric Nithard
 
 
Publié: Mercredi, 3 octobre 2012, 22.58HEC

Montpellier sauve l'essentiel à Schalke

FC Schalke 04 2-2 Montpellier Hérault SC
Souleymane Camara a marqué à la 90e minute pour ressusciter les Héraultais à dix.

Le Montpellier Hérault FC a fait preuve d'orgueil en revenant au score dans les ultimes secondes de jeu grace à son attaquant Souleymane Camara. Réduits à dix, les Français ont subi sur le terrain du FC Schalke 04.

Les deux équipes ont connu des fortunes diverses lors de la première journée : Schalke 04 en gagnant 2-1 sur la pelouse de l'Olympiakos FC tandis que Montpellier s'inclinait à domicile sur le même score face à l'Arsenal FC. Mais les deux équipes ont débuté la rencontre en affichant des intentions offensives nettes.

Comme dans son premier match, Montpellier ouvrait la marque rapidement par une superbe frappe de Karim Aït-Fana. En un-contre-un, l'attaquant montpelliérain éliminait son adversaire avant d'envoyer une frappe enroulée dans la lucarne gauche de Lars Unnerstall. 0-1 dès la 13e minute.

Les attaquants allemands tentaient plusieurs fois leur chance sans succès. À la 26e minute, sur une superbe ouverture de l'attaquant néerlandais Klaas-Jan Huntelaar, Julian Draxler après un bon appel croisé surprenait l'axe centrale montpelliérain, crochetait Geoffrey Jourdren et n'avait plus qu'à pousser le ballon au fond des filets. 1-1.

Les deux équipes se rendirent alors coups pour coups dans une première mi-temps menée sur un bon rythme et un excellent niveau. L'arbitre renvoyait les deux équipes sur un score de parité logique.

Dès la reprise Draxler s'infiltrait dans la surface de réparation montpelliéraine. Gary Bocaly, débordé, commettait une faute. L'arbitre sifflait penalty et donnait un carton rouge au défenseur montpelliérain. Huntelaar ne manquait pas l'occasion de donner l'avantage aux vainqueurs de la Coupe UEFA 1996/97. 2-1 à la 53e minute.

 À dix pour la quasi-totalité de la seconde mi-temps, les joueurs de Montpellier subissaient. Dominateurs sur coups de pieds arrêtés, notamment par le jeu de tête du défenseur grec Kyriakos Papadopoulos, les Allemands assuraient leur résultat. Sans un Jourdren auteur d'une excellente partie malgré les deux buts encaissés, le score aurait pu être plus sévère pour les Montpelliérains.

 Leur coach René Girard opérait alors à des changements sans pour autant abandonner ses intentions offensives avec les entrées de Joris Marveaux et du jeune Jonathan Tinhan. Dans les dernières minutes de jeu, ce dernier aspirait les défenseurs allemands, la balle revenait à Souleymane Camara, seul à l'entrée de la surface de réparation qui glissait astucieusement la ballon de l'intérieur du pied entre les gants de Lars Unnerstall et son poteau gauche. 2-2 à la 90e minute.

 Montpellier quitte Gelsenkirchen avec le point du match nul et le sentiment d'avoir retenu la leçon de son premier match face au Arsenal FC.

Mis à jour le: 25/09/14 4.29HEC

En relation

Équipes

http://fr.uefa.com/uefachampionsleague/season=2013/matches/round=2000347/match=2009506/postmatch/report/index.html#montpellier+sauve+lessentiel+schalke