Cambiasso salue l'allant de l'Inter

Un défenseur et un milieu de terrain ont marqué pour permettre à l'Inter Milan de battre le Barça, mais Esteban Cambiasso estime que cela reflète surtout l'enthousiasme "contagieux" des trois attaquants intéristes.

Esteban Cambiasso a montré la voie à l'Inter, qui bat le Barça à San Siro
Esteban Cambiasso a montré la voie à l'Inter, qui bat le Barça à San Siro ©Getty Images

Esteban Cambiasso a salué le"travail extraordinaire des trois attaquants" du FC Internazionale Milano, après la victoire 3-1 des Nerazzurri face au FC Barcelona, en demi-finale aller de l'UEFA Champions League à San Siro. Il s'agit de la sixième victoire consécutive des hommes de José Mourinho de la compétition.

Le trident offensif de l'Inter, composé de Samuel Eto'o, Goran Pandev et Diego Milito, n'a pas été particulièrement prolifique : seul ce dernier a marqué, imité par le milieu de terrain Wesley Sneijder, qui avait répondu à l'ouverture du score de Pedro Rodríguez, et de l'arrière droit Maicon. Pourtant, selon Cambiasso, c'est le travail "contagieux" des attaquants milanais qui leur a permis de l'emporter.

"Je suis impressionné par nos trois attaquants et le travail qu'ils ont fourni pour l'équipe", déclare Cambiasso à UEFA.com. "Lorsqu'on voit les attaquants courir autant, se battre sur chaque ballon comme ils l'ont fait... Ça nous a forcé à tout donner, nous aussi." Pas surprenant que Milito soit sorti sur crampes.

"Face à une équipe comme Barcelone, il faut presser sur tout le terrain", explique Pandev. "Ils vous donnent la migraine à cause de leur possession de balle. On était préparés à fournir beaucoup de travail, et on est restés calmes parce qu'on savait que le Barça était une très bonne équipe, mais que nous aussi, on était bons. Je pense que c'est encore du 50-50 pour la qualification, car je m'attends à un match très difficile au Camp Nou."

Cambiasso (29 ans) estime que l'Inter aura encore fort à faire pour espérer se qualifier pour la finale de Madrid, le 22 mai prochain. "On a fait un bon premier match, mais maintenant il y a encore un match retour. On devra adopter la même approche, parce que cette confrontation est encore très ouverte. Barcelone est une grande équipe. On a compté un but de retard, mais maintenant on en a deux d'avance. Ils sont certainement capables de faire la même chose."

Lorsque les deux équipes se sont rencontrées au Camp Nou en phase de groupes cette saison, les Blaugrana l'avaient emporté 2-0, un résultat qui qualifierait les tenants du titre pour la finale. Cambiasso pense cependant que l'Inter a évolué depuis. "Barcelone n'a pas pu développer son jeu aujourd'hui, surtout au milieu de terrain et entre les lignes, où ils ont des joueurs très dangereux", analyse l'Argentin. "On a été très bons en contre-attaques, en pratiquant un jeu très collectif, mais il est impossible de battre une équipe comme le Barça sans briller dans tous les compartiments de jeu."

Haut