UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Man City 4-0 Real (tot. 5-1), Madrid tombe face à un implacable City

Le Real Madrid n'a pas existé à Manchester et perd son titre sur sa plus lourde défaite en C1 depuis 2009.

En deux minutes, Man City 4-0 Real Madrid

Le doublé de Bernardo Silva et les buts de Manuel Akanji et Julián Álvarez récompensent une prestation impressionnante des joueurs de Pep Guardiola qui prennent une revanche éclatante sur le Real, qui avait remporté la demi-finale entre les deux clubs la saison dernière.

TROIS POINTS C'EST TOUT

• Man City largement au-dessus
• Défaite record pour le Real
• Deuxième finale en trois ans pour City
Finale City-Inter à Istanbul le 10 juin !

Le match, pas photo

Ce 4-0 représente le revers le plus large pour le club espagnol en déplacement en UEFA Champions League depuis que la compétition porte ce nom. Le Real n'avait perdu par un tel écart qu'une seule fois auparavant, à Liverpool le 10 mars

2009.

Son récital, Man City l'a lancé avec une première période quasi parfaite illuminée par 72 % de possession du ballon, 25 attaques placées et un Real qui peinait à passer la ligne médiane. Sans deux arrêts exceptionnels de Thibaut Courtois (13e et 21e minutes), l'addition à la pause aurait pu être beaucoup plus lourde que celle proposée par Benardo Silva, auteur des deux buts de ce premier acte (23e, 37e), tous deux de l'intérieur de la surface, dont un de la tête.

Stats, photos, feuille de match

Les champions d'Europe, qui se sont fait une spécialité de renverser les situations désespérées en matches à élimination directe, ont tout de même touché la barre par Toni Kroos (35e), ce qui pouvait donner l'espoir en vue du deuxième acte.

Kroos, sa frappe sur la barre

Cette fois, fort de son invincibilité actuelle de 22 matches, City ne craquait point, bien au contraire. Lyon reste bien le dernier club à avoir gagné sur sa pelouse en Champions League en 2018. Le Real entamait pourtant mieux la seconde période, mais ne parvenait pas à mettre en danger Ederson avant les dernières minutes. Le score était alors déjà de 3-0 après le premier but de Manuel Akanji pour City en Champions League, le Suisse reprenant un coup franc de Kevin De Bruyne.

Quelques minutes après avoir remplacé Erling Haaland, meilleur buteur de la compétition et rendu muet par Courtois ce soir, Julian Alvarez corsait l'addition sur une attaque rapide et un joli service de Phil Foden.

Joueur du Match, Bernardo Silva

Joueur du match PlayStation®, Bernardo Silva (Manchester City)

Deux buts importants, une grande créativité, mais aussi un travail fourni pour l'équipe afin de presser et de récupérer le ballon à partir du milieu de terrain.
Désigné par le Panel des observateurs et des observatrices techniques de l'UEFA

Réactions 

Pep Guardiola, Man City, manager

Cette défaite face au Real nous a fait très mal la saison dernière. Sur l'année qui a suivi, nous avons su montrer à quel point ce groupe de joueurs est unique. Quand vous vous qualifiez pour une finale de Ligue des champions, vous devez fêtez cela. Mes gars ont été énormes, Bernardo répond toujours présent dans ce genre de match.

Bernardo Silva, Man City, milieu
Quelle belle soirée pour nous. On s'attendait à un match difficile, mais battre le Real 4-0 à domicile, c'est tout simplement... C'est génial d'atteindre une nouvelle finale, en espérant pouvoir sortir vainqueur cette fois.

La joie des joueurs de Manchester City après leur qualification

Jack Grealish, Man. City, milieu
Je n'arrive pas à y croire. J'étais déjà comme un fou la semaine dernière, avoir la chance de vivre des moments comme ceux-ci, c'est génial. Une semaine plus tard, nous l'emportons 4-0. Peu d'équipes sont capables d'infliger une telle défaite au Real. Quand on joue tous ensemble, on se sent inarrêtables.

Carlo Ancelotti, Real Madrid, coach
Il va falloir tirer les enseignements de ce match, penser à la saison prochaine et nous améliorer. La saison dernière, nous les avons battus pour atteindre la finale. Ce soir, les rôles ont été inversés.

City a mieux joué que nous et mérite cette qualification. Ils nous ont pressés très haut dès le début du match, ce qui nous a empêchés de jouer notre football. Cette défaite fait mal, très mal, mais cela fait partie de notre sport. Si vous tombez sur meilleur que vous en demi-finales, alors vous n'atteindrez pas la finale.

Courtois retarde l'échéance

Thibaut Courtois, Real Madrid, gardien
L'entame de match de City ne nous a pas pris par surprise, je ne crois pas, on s'attendait à être mis sous pression, à ne pas pouvoir construire tranquillement. On savait qu'ils allaient venir nous presser dans notre propre surface.

Le problème est que nous n'avons pas su nous montrer dangereux en attaque, et comme nous n'avions pas d'occasions, City s'est senti de plus en plus à l'aise. Ils ont marqué, et ça nous a fait mal. À la mi-temps, on était convaincus de pouvoir renverser la vapeur, mais trop de ballons imprécis nous ont coûté cher.

Dani Carvajal, Real Madrid, défenseur
Il faut admettre que City a été meilleur. Il nous a manqué quelque chose. C'est n'était pas une question de mentalité, mais nous les avons laissé nous presser trop haut. En deuxième mi-temps, on a été un peu mieux, mais City est très fort devant son public, on le savait. On fera tout pour atteindre le dernier carré à nouveau la saison prochaine.

Bernardo Silva lance City face au Real

En stats

  • Carlo Ancelotti a dirigé son 191e match dans cette compétition, battant le record d'Alex Ferguson.
  • Man City a remporté ses 15 derniers matches à domicile toutes compétitions confondues, inscrivant 53 buts et n'en encaissant que sept.
  • Bernardo Silva est devenu le troisième joueur à marquer deux fois lors d'une demi-finale de Ligue des champions contre le Real Madrid, après Lionel Messi en 2011 et Robert Lewandowski en 2013.
  • Le Real Madrid a subi sa plus lourde défaite en Ligue des champions de l'UEFA, après avoir également été battu 4-0 par Liverpool en mars 2009.

Stars au Fantasy

Bernardo Silva – 17 points
Manuel Akanji – 13 points
Kevin De Bruyne – 9 points

Compos

Man City: Ederson; Walker, Rúben Dias, Akanji; Stones, Rodri; Bernardo Silva, De Bruyne (Foden 84e), Gündoğan (Mahrez 79e), Grealish; Haaland (Álvarez 89e)

Real Madrid: Courtois; Carvajal (Lucas Vázquez 80e), Militão, Alaba, Camavinga (Tchouameni 80e); Valverde, Kroos (Asensio 70e), Modrić (Rüdiger 53e); Rodrygo (Ceballos 80e), Benzema, Vinícius Júnior

La suite...

Man City est désignée comme à domicile, en finale, face à l'Inter Milan, le 10 juin, à Istanbul.