UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Analyse technique, Villarreal 2-3 Liverpool

Le panel de observateurs et des observatrices techniques de l'UEFA analyse l'influence du remplaçant Luis Díaz, qui a permis à Liverpool d'inverser la tendance à Villarreal.

Analyse technique, la soirée de Luis Díaz

Y a-t-il plus belle illustration de la force de Liverpool cette saison que sa victoire en demi-finale retour à Villarreal ?

  En revenant au score en Espagne pour enregistrer une sixième victoire à l'extérieur dans la compétition cette saison, les Reds ont montré leur richesse offensive grâce à la performance fantastique du remplaçant Luis Díaz. Dans cet article présenté par Fedex, le panel des observateurs et des observatrices techniques de l'UEFA revient sur la soirée sans fautes de l'ailier colombien.

Photos, stats, feuille de match

Systèmes

Villarreal

Villarreal en seconde période
Villarreal en seconde période

Villarreal a évolué dans son habituel 4-4-2. En l'absence du meilleur buteur jaune de la compétition, Arnaut Danjuma, Boulaye Dia (n°16) démarrait aux côtés de Gerard Moreno (n°7), de retour dans l'équipe après avoir manqué le match aller. Alors qu'ils avaient reculé à Anfield, les Espagnols ont pressé d'entrée en commençant par Daniel Parejo (n°5) et les deux attaquants. Capoue (n°6), le plus bas des deux milieux centraux, s'est ensuite mis à jouer les seconds ballons et à gagner des duels.

Avec le ballon, Villarreal cherchait des combinaisons et à jouer entre les lignes. Le latéral gauche Pervis Estupiñán (n°12) a fait de nombreuses courses vers l'avant, Francis Coquelin (n°19) lui laissant des espaces pour s'infiltrer sur ce flanc. Il a été impliqué dans le premier but, avec le centre et a bien rivalisé avec Mohamed Salah, le joueur qu'il marquait.

Liverpool

Liverpool en seconde période
Liverpool en seconde période

Côté Reds, place au 4-3-3 habituel, mais Jürgen Klopp effectuait deux changements par rapport au match aller, tout d'abord Diogo Jota (n°20) débutait en attaque à la place de Díaz et a opéré dans l'axe alors que Mané (n°10) débutait sur la gauche. Au milieu de terrain, Naby Keïta (n°8) a pris la place de Jordan Henderson.

Liverpool changeait la donne en deuxième période. Díaz (n°23) remplaçait Jota et prenait place sur l'aile gauche, tandis que Mané gagnait l'axe. Au milieu de terrain, Thiago Alcántara (n°6) jouait plus en retrait et s'impliquait davantage dans la construction du jeu.

Faits marquants

Comme le montre le début de la vidéo tout en haut, le panel des observateurs et des observatrices techniques de l'UEFA a été impressionné par Díaz et par le rôle qu'il a tenu dans le retour de Liverpool. Avec sa vitesse et sa percussion, il a représenté une menace constante pour la défense de Villarreal. Le capitaine Albiol a déclaré après le match que le joueur de 25 ans avait « changé la façon dont (Liverpool) a joué ».

Depuis son arrivée en provenance de Porto en janvier, le Colombien a joué les six matches à élimination directe de Liverpool, démarrant trois fois. Lors de sa première titularisation, à Benfica, en quart de finale aller, il a marqué un but et offert une passe décisive. C'est sans doute sa capacité à porter le ballon vers l'avant qui s'avère la plus impressionnante, comme le montre le premier clip où il récupère le ballon à dix mètres dans sa propre moitié de terrain, se retourne et s'enfonce dans la défense de Villarreal.

Dans la deuxième partie de la vidéo tout en haut, on voit comment il peut jouer à la fois juste et direct, lorsqu'il déborde sur la gauche, évite deux joueurs jaunes et frappe. Virgil van Dijk, le patron de la défense anglaise, a apprécié : « Peu importe qui il affronte, il va tout de suite provoquer ».

Liverpool, les victoires en finale

Des statistiques soulignent l'influence de Díaz. Ses quatre prises de balle ont toutes été réussies à Villarreal. Sur l'ensemble de la phase à élimination directe, en 380 minutes sur le terrain, il a fait avancer le ballon de 10 mètres ou plus à 20 reprises. Cela le place à égalité avec Mohamed Salah (en 454 minutes) et en deuxième position derrière Andrew Robertson (22 en 439 minutes) parmi les joueurs de Liverpool. De plus, sa distance moyenne balle au pied est la meilleure de ce trio.

Le panel des observatrices et des observateurs a également fait l'éloge de Villarreal. En première période, les joueurs d'Unai Emery ont produit leur meilleure mi-temps dans ce tournoi, en pressant intensément et en osant balle au pied.

Il y a eu des éloges spécifiques pour Capoue qui, avant son carton rouge, avait joué un rôle majeur. Mais contre le milieu de terrain à trois de Liverpool, il était difficile de couvrir autant de terrain sur 90 minutes et les milieux de Villarreal se sont essoufflés au fur et à mesure de la seconde période.