UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Real Madrid 2-3 Chelsea (tot. 5-4), insubmersible Real

À nouveau éliminé dans le dernier quart d'heure, le Real Madrid a réservé sa place en demi-finale et sorti Chelsea, champion en titre.

Regardez les temps forts de la qualification du Real Madrid, grâce au but de Karim Benzema face à Chelsea.
En deux minutes, Real Madrid 2-3 Chelsea

À l'issue d'une nouvelle soirée magique à Bernabéu, le Real Madrid s'est qualifié pour une dixième demi-finale de la Champions League en douze saisons. Pourtant, Chelsea a vendu très chèrement sa peau de champion.

TROIS POINTS C'EST TOUT

1/ Benzema qualifie le Real
2/ Chelsea pourtant revenu!
3/ Les Blues perdent leur titre!
La finale, c'est à Paris!

Le match, Chelsea lâche son trophée

Temps forts
Voir plus

Déjà buteur ce week-end contre Southampton, Mason Mount a ouvert le score sur la première occasion de Chelsea, alors que le Real dominait. Sa frappe de l'entrée de la surface changeait à ce moment la physionomie du match avec un milieu de terrain anglais qui prenait soudainement confiance et qui était à nouveau récompensé quand Antonio Rüdiger marquait de la tête son premier but européen sur un corner de Mount.

Rodrygo entre et marque

Aller et retour compris, les deux équipes étaient alors à égalité parfaite et la balance penchait en faveur des Blues à la 75e minute, lorsque l'homme en forme du club anglais, Timo Werner, s'en allait marquer le troisième.

Le Real n'a pas lâché contre Paris en huitièmes de finale le mois dernier sur cette même pelouse, hors de question de ne pas tout tenter jusqu'au bout, à l'image de Rodrygo qui égalisait sur l'ensemble des deux matches, deux minutes après son entrée en jeu et sur son premier ballon.

La prolongation permettait à Karim Benzema, sur un centre de Vinicius Jr, d'achever le champion et de marquer son septième but en trois matches de Champions League.

Joueur du Match PlayStation® : Luka Modrić (Real Madrid)

Il a fortement influé sur la mainmise du Real Madrid au milieu de terrain, et a été la rampe de lancement des attaques, tout en étant essentiel dans un rôle défensif. Sa passe décisive sur le but de Rodrygo était sensationnelle.
Le panel des observateurs et observatrices de l'UEFA

Samir Nasri sur Canal Plus

Je crois au poids de l'Histoire, Madrid sait gérer ce genre de situation.

En stats

  • Madrid a marqué lors de ses 28 derniers matches à domicile en phase à élimination directe de la Ligue des champions.
  • La dernière fois que Madrid n'a pas marqué, c'était contre Barcelone en demi-finale en 2011.
  • Madrid n'avait pas encaissé plus d'un but lors de ses sept derniers matches de Ligue des champions avant ce match.
  • Avant cette saison, le plus grand nombre de buts marqués par Benzema dans une campagne de Ligue des champions était de sept. Il en a maintenant marqué sept lors de ses trois derniers matchs dans la compétition.
  • Chelsea a maintenant marqué lors de ses 11 derniers matches à l'extérieur en quart de finale de la Ligue des champions.
  • Les Blues sont la première équipe anglaise à marquer trois buts au stade Santiago Bernabéu depuis Manchester United en 1968, mais cela n'a pas suffi.

Ils ont brillé au Fantasy

Timo Werner – 10
Mason Mount – 10
Luka Modrić – 9
Antonio Rüdiger – 9

Réactions

Carlo Ancelotti, Real, entraîneur
Le match était difficile. Nous le savions à l'avance, et il l'était encore plus que ce que nous pensions. Nous ne méritions pas d'être menés 2-0, mais nous avons concédé un but sur coup de pied arrêté. Notre meilleur joueur sur les coups de pied arrêtés (Éder Militão) nous a manqué. C'est vrai que nous n'avons pas assez tenté en première mi-temps. Et nous avons eu des problèmes à 2-0 car l'équipe a eu un creux psychologique mais comment l'expliquer ? La magie de ce stade aide les joueurs, l'équipe, à ne jamais lâcher.

Thomas Tuchel, Chelsea, entraîneur
Oui, ça fait mal (d'être éliminé) mais c'est le genre de défaites que nous pouvons digérer, car nous n'avons laissé aucun regret sur le terrain. Nous avons joué comme nous voulions jouer, nous avons montré la qualité et le caractère de cette équipe. Nous avons mérité de passer. Cela ne devait pas se passer comme ça aujourd'hui, nous n'avons tout simplement pas eu de chance.

Antonio Rüdiger, Chelsea, défenseur
Le point positif est que nous n'avons pas baissé les bras. Peu d'équipes peuvent venir ici et dominer, comme nous l'avons fait. Sur les deux manches, si vous faites le type d'erreurs que nous avons commises, vous êtes punis.

Nacho, Real Madrid, défenseur
Incroyable. Nouvelle nuit magique ici à Bernabéu. C'était similaire au match de Paris. Cela vous donne la chair de poule chaque fois que vous vivez une nuit comme celle-ci au Bernabéu. L'important est que nous soyons au prochain tour. C'est vrai, nous avons beaucoup de choses à améliorer, surtout en début de match, mais c'est le Real Madrid, on nous apprend dès le plus jeune âge qu'il ne faut jamais abandonner.

Eduardo Camavinga, milieu de terrain du Real
Comme la dernière fois! Le plus important, c'est d'avoir répondu présent, d'avoir marqué ces buts et de continuer en demi-finales. Contre Paris on nous a cru morts et on a su remonter la pente.

Luka Modrić, Real, milieu de terrain
Nous étions dans les cordes jusqu'au but que nous avons marqué. Chelsea a marqué trois beaux buts, le troisième a peut-être été un peu chanceux avec la déviation. Je ne peux pas dire que nous avons fait un mauvais match, mais ils ont bien joué sur leurs occasions et ont mis ces buts.

Compos

Real Madrid: Courtois; Carvajal, Nacho (Lucas Vázquez 88e), Alaba, Mendy (Marcelo 78e); Modrić, Casemiro (Rodrygo 78e), Kroos (Camavinga 73e); Valverde, Benzema, Vinícius Júnior (Ceballos 115e)

Chelsea: Mendy; James, Thiago Silva, Rüdiger, Alonso; Kanté (Ziyech 100e), Loftus-Cheek (Saúl Ñíguez 106e), Kovačic (Jorginho 106e); Mount, Havertz, Werner (Pulišić 83e)

Et la suite...

Le Real Madrid affrontera Manchester City en demi-finale. Le match aller aura lieu à Manchester le 26 avril, et le match retour au stade Santiago Bernabéu le 4 mai.