UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Villarreal 1-0 Bayern, le piège parfait

Un but d'entrée et une parfaite organisation tactique ont été la recette gagnante du Villarreal d'Unai Emery qui vire en tête à la mi-temps du quart de finale.

Revoir les meilleurs moments de la victoire de Villarreal face au Bayern qui met fin à l'invincibilité bavaroise en déplacement.
En deux minutes, Villarreal 1-0 Bayern

Lorsqu'un invaincu à domicile en phase à élimination directe accueille un invaincu en déplacement, tout est affaire de détail. Le Villarreal d'Unai Emery a su trouver celui qui a fait pencher le quart de finale aller en sa faveur.

TROIS POINTS C'EST TOUT

1/ Le Bayern muselé à La Ceramica
2/ Danjuma, 4 matches, 4 buts
3/ Fin de grosse série bavaroise
Retour mardi avril !

Le match

Le piège parfait. Surpris dès la première minute face à la Juventus lors du tour précédent, Villarreal a posé d'entrée une organisation tactique parfaite pour bloquer le Bayern. Et frappé dès les premiers instants lorsqu'Arnaut Danjuma surgissait pour couper une frappe de Dani Parejo et tromper Manuel Neuer.

 Arnaut Danjuma célèbre son but.
Arnaut Danjuma célèbre son but.UEFA via Getty Images

Ce but précoce permettait aux hommes d'Unai Emery de poser une équation quasi insoluble aux Bavarois qui se heurtaient à un bloc parfaitement organisé et s'exposé aux offensives du sous-marin jaune, emmenées notamment par le duo Giovani Lo Celso - Gerard Moreno. Le Bayern ne parvenait pas à menacer Geronimo Rulli, il s'exposait et Francis Coquelin voyait le but du 2-0 refusé pour hors-jeu.

Au retour des vestiaires, la pression bavaroise s'intensifiait mais les meilleures occasions étaient jaunes : Gerard Moreno frappait le poteau, tentait ensuite un lob du milieu de terrain. Pedraza manquait quelques opportunités à son tour. Le Bayern pressait mais les quelques tentatives, notamment de Kingsley Coman s'avéraient insuffisantes.

Villarreal s'impose ainsi face à un Bayern qui n'avait plus perdu en déplacement en UEFA Champions League depuis la défaite face au Paris Saint-Germain d'un certain Unai Emery.

Homme du match PlayStation®, Giovani Lo Celso (Villarreal)

Il a parfaitement compris sa place en position défensive dans un milieu à quatre et a été exceptionnel balle au pied, posant de nombreux problèmes au Bayern. Une performance de grande qualité.
Le panel des observateurs et des observatrices techniques de l'UEFA

Photos, stats et feuille de match

Réactions 

Giovani Lo Celso, Villarreal
Le premier mot qui me vient à l’esprit quant au match de ce soir est fierté. Nous savions que si nous rendions le ballon, nous allions souffrir face au Bayern mais nous nous sommes créés de nombreuses situations et nous aurions pu nous imposer sur un plus grand écart. L’un de nos objectifs d’avant-match était de donner une bonne image de Villarreal au monde et je suis persuadé que nous l’avons fait.

Pour nous, il était clair qu’il faudrait attaquer et défendre en bloc. Je veux remercier l’encadrement technique d’avoir eu foie n moi pour début ce match. Désormais, le duel est encore ouvert et même si ce ne sera pas facile la semaine prochaine, je pense que si nous restons totalement concentrés, nous aurons les opportunités pour nous qualifier.

Le but de Villarreal qui fait tomber le Bayern
Le but de Villarreal qui fait tomber le Bayern

Arnaut Danjuma, Villarreal
Les soirées de Champions League sont incomparables. Nous pouvons être encore meilleur que nous l'avons été ce soir. Même si vous vous imposez 1-0 face au Bayern, vous pouvez encore vous améliorer. Unai est un maître tacticien. Nous avons une grande confiance en lui et lui en nous.

Julian Nagelsmann, au micro de DAZN
Nous avons mérité notre défaite. Nous n’avons pas été bons aujourd’hui. En première période, nous avons manqué de puissance en défense et avons eu peu d’occasions. La deuxième période a été plus ouverte. Nous avons perdu le contrôle car nous étions désespérer pour marquer, mais nous aurions peu en concéder deux de plus.

En stats

  • Villarreal est invaincu lors de ses dix derniers matches à domicile toutes compétitions confondues (7 v., 3n.).
  • Le club espagnol n'a perdu qu'un seul de ses six matches disputés à domicile face à un club allemand en compétition européenne (3v., 2n., 1d.).
  • Le vainqueur de l'Europa League est invaincu lors de ses 7 derniers matches à élimination direct disputés à domicile en UEFA Champions League.
  • Fin de série pour l'invincibilité du Bayern en déplacement après 22 matches (17 v., 5n.).
  • Le champion 2019/20 est resté muet pour la première fois en 31 matches d'UEFA Champions League. La dernière fois, c'était face à Liverpool en février 2019 (0-0).
  • Cette folle série bavaroise inclut une seule défaite en 29 matches d'UEFA Champions League (26v., 2n., 1d.).

Ils ont brillé au Fantasy

Dani Parejo – 8
Arnaut Danjuma – 8
Giovani Lo Celso – 8
Pau Torres – 8
Raúl Albiol – 8

Compos

Villarreal: Rulli; Foyth (Aurier 81), Albiol, Pau Torres, Estupiñan; Coquelin (Pedraza 59), Capoue, Parejo; Gerard Moreno, Danjuma (Chukwueze 81), Lo Celso

Bayern: Neuer; Pavard (Süle 71), Upamecano, L. Hernandez, Davies; Kimmich, Musiala; Coman, Müller (Goretzka 62, Roca 90), Gnabry (Sané 62); Lewandowski