UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Analyse technique, Juventus 0-3 Villarreal

Le panel d'observateurs techniques de l'UEFA analyse la victoire et la discipliné de Villarreal en huitième de finale de la Champions League contre la Juventus, au cours de laquelle Juan Cuadrado et Gerónimo Rulli ont attiré l'attention.

Analyse technique, le bloc bas de Villarreal contre la Juventus

Dans cet article, présenté par Fedex, le panel des observateurs techniques de l'UEFA montre comment les hommes d'Unai Emery ont réussi à infliger à la Juventus la plus lourde défaite à domicile dans une compétition européenne, de l'organisation défensive à une finition parfaite.

Feuille de match


Revoir les buts

En deux minutes, Juventus 0-3 Villarreal

0-1: Gerard Moreno (s.p., 78e)
0-2: Pau Torres (85e)0-3: Arnaut Danjuma (s.p., 90e+2)

Systèmes

Juventus

Les 3-5-2 de la Juventus
Les 3-5-2 de la Juventus

L'équipe italienne s'est installée dans un 3-5-2, avec De Ligt (4), le central des trois arrières, flanqué de Danilo (6) et Rugani (24), qui faisait sa deuxième apparition dans la compétition cette saison. Absent depuis le début du mois de février en raison d'une blessure au mollet, Giorgio Chiellini n'était que sur le banc, tandis que son partenaire habituel, Leonardo Bonucci, était absent, lui aussi touché au mollet.

Parmi les ailiers de la Juventus, Juan Cuadrado (11) sur la droite a été la principale source de ballons dans la surface, fournissant 15 centres, soit le plus grand nombre, toutes équipes confondues, cette semaine.

Villarreal

Villarreal used a 4-4-1-1 set-up but their shape changed
Villarreal used a 4-4-1-1 set-up but their shape changed

En possession du ballon, les visiteurs étaient disposés en 4-4-1-1, Giovani Lo Celso (17) évoluant au soutien d'Arnaut Danjuma (15) en attaque. Contrairement à la Juventus, ils pouvaient à nouveau faire appel à leurs défenseurs centraux de premier choix, le capitaine Raúl Albiol (3) et Pau Torres (4). Les deux hommes ont joué un rôle important : Torres a pris sept ballons dans la surface et remporté ses quatre duels, tandis qu'Albiol a effectué cinq dégagements.

L'organisation défensive était excellente. Les Espagnols ont parfois exercé un pressing haut en première période, mais en deuxième mi-temps, ils ont plutôt défendu en profondeur et ont adopté un 5-4-1 compact, comme lors des dix dernières minutes du match aller.

Faits marquants

Villarreal n'avait véçu qu'un seul match sans prendre de buts en Ligue des champions cette saison, mais il a impressionné l'observateur de l'UEFA présent sur place par sa discipline défensive, son endurance physique et sa forte mentalité.

Individuellement et en équipe, le Sous-marin jaune a bien défendu, gérant la plupart des situations de coups de pied arrêtés auxquelles ils a été confronté. Alors que la Juventus a obtenu sept corners, elle n'a eu qu'une seul véritable occasion : un corner de Cuadrado en première mi-temps a rebondi sur Vlahović au second poteau, mais il n'a pas pu le diriger vers Rulli.

Villarreal a eu 53% de possession en première mi-temps, mais seulement 33% en seconde. Ces équipes ont terminé la semaine à la première et à la deuxième place du classement des temps de possession les plus longs en moyenne : 34"1 pour la Juventus et 31"6 pour Villarreal. Mais c'est en fait lorsque la Juventus a eu moins de ballon en première mi-temps qu'elle s'est montrée la plus menaçante, avec Vlahović qui a sollicité Rulli depuis l'extérieur de la surface et qui a ensuite repris le ballon à ras de terre du latéral Mattia De Sciglio pour trouver la transversale.

 Juan Cuadrado se bat pour la possession du ballon avec Manu Trigueros
Juan Cuadrado se bat pour la possession du ballon avec Manu TriguerosGetty Images

Principal pourvoyeur de ballons d'attaque côté Juve, Cuadrado a fait preuve d'une endurance impressionnante pour monter et descendre sur son aile et contribuer à cinq occasions et cinq passes clés en plus de ses cinq réussis. Il a également enregistré cinq prises de balle, dont quatre réussies. Cependant, en seconde période, les Turinois ont manqué de créativité pour venir à bout d'une équipe de Villarreal dont le sang-froid était à la hauteur de son organisation et de sa discipline.

L'entrée de Gerard Moreno a porté ses fruits, mais il n'en a pas été de même pour la décision de Massimiliano Allegri de faire entrer Paulo Dybala, le numéro 10 de la Juventus qui a remplacé Rugani à la 78e minute après un mois d'absence sur blessure.

Finalement, Villarreal a été l'équipe la plus efficace, terminant la soirée avec huit tirs, dont trois cadrés et trois buts. En revanche, la Juventus compte 15 tirs et en a cadré cinq, mais aucun n'a trouvé le chemin des filets. Pour la troisième saison consécutive, elle s'est donc inclinée en huitième de finale, cette fois 4-1 sur l'ensemble des deux matches.

App Champions League