UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Analyse technique, Villarreal 0-2 Manchester United

Les observateurs techniques de l'UEFA se penchent sur la manière dont United a scellé sa place en huitièmes de finale.

La joie des joueurs de United
La joie des joueurs de United

Manchester United a assuré sa qualification et la première place de son groupe grâce à sa victoire 2-0 sur Villarreal. Avec Michael Carrick à sa tête, United a dû sa victoire à plusieurs facteurs : le sens du but de Cristiano Ronaldo, le pressing productif de Fred, et les remplacements effectués par Carrick pour les 30 dernières minutes.

Voici le verdict des observateurs techniques de l'UEFA.

En deux minutes, Villarreal 0-2 Man. United
En deux minutes, Villarreal 0-2 Man. United

Nos analyses

L'élément décisif était la pression exercée par une équipe de United qui se plaçait en position de pressing haut dès que Rulli, le gardien de but local, avait le ballon. Les milieux de terrain axiaux de United pressaient et toute l'équipe tentait de récupérer le ballon dès qu'elle le perdait. Fred était la clé de ce succès avec 10 ballons récupérés et une justesse remarquable dans l'exercice. Ses passes vers l'avant étaient également excellentes.

Un autre aspect remarquable de la victoire de United a été l'impact de ses remplaçants, qui ont fait la différence avec leur vitesse et leurs courses dans le dos de la défense de Villarreal, ajoutant de la pression sur cette ligne arrière.

United en est à présent à six buts (sur un total de dix) dans la compétition de cette saison entre la 75e minute et le coup de sifflet final, gagnant ainsi sept de ses dix points du Groupe F.

Malgré le résultat, Villarreal peut se satisfaire d'avoir très bien fait tourner le ballon et contrôlé le jeu pendant de longues périodes. Ses attaquants ont bien occupé les espaces. La clé de ce succès était Manu Trigueros, l'un des deux attaquants, très actif dans son couloir. Les hommes d'Unai Emery se sont procuré dix occasions contre quatre pour leurs adversaires, même s'ils ont terminé la soirée avec seulement trois tirs cadrés.

Un autre joueur important pour Villarreal était le milieu de terrain Étienne Capoue. Bien que l'ouverture du score ait été consécutive à une perte de balle de sa part, il avait auparavant attiré l'attention en prenant la profondeur pour aider à construire le jeu, montrant la puissance nécessaire pour dominer sa zone de terrain ainsi que de la précision dans ses passes vers l'avant et pour participer aux attaques.

Systèmes

Villarreal
L'équipe locale a joué dans un 4-4-2. La défense est restée à plat, présentant une unité compacte et bien organisée. Sur le plan offensif, les latéraux Juan Foyth (8) et Pervis Estupiñán (12) se sont avancés des deux côtés pour soutenir les attaques, tandis que les joueurs de couloir larges Yeremi Pino (21) et Moi Gómez (23) sont entrés sur le terrain.

Dans l'axe, Capoue (6) et Dani Parejo (5) ont contrôlé le jeu, montant à tour de rôle à certaines occasions, mais prêtant aussi de la même manière main forte à la défense.

En attaque, Trigueros (14) s'est infiltré dans l'espace entre le milieu de terrain et la défense de United, tandis qu'Arnaut Danjuma (15) s'est concentré sur les courses derrière la défense. Lorsque, à la 73e minute, Trigueros a cédé sa place à Alberto Moreno (18), Moi Gómez est entré sur le côté gauche pour jouer à l'avant, tandis que le remplaçant Moreno jouait dans l'axe.

Manchester United
Les Anglais ont débuté en 4-2-3-1 avec la défense pour priorité puis la transition rapide et les contres. Les rôles individuels des joueurs étaient clairs. Pour illustrer ce point, l'arrière gauche Alex Telles (27), par exemple, s'est avancé à volonté tandis que l'arrière droit Aaron Wan Bissaka (29) était plus attentiste.

Au milieu de terrain, McTominay (37) assurait l'équilibre tandis que Fred (17) soutenait parfois les attaques. Donny van de Beek (34), le milieu de terrain offensif, a effectué des courses vers l'avant entre les défenseurs centraux et les latéraux de Villarreal. Quant aux attaquants, Anthony Martial (9) semblait rentrer de la gauche tandis que sur la droite, Sancho (25) restait principalement sur son flanc. En tant qu'avant-centre, Ronaldo (7) a surtout cherché à prendre la défense à revers et à être en bonne position pour les centres dans la surface. Lorsque Marcus Rashford (10) a remplacé Martial, il a pris la place de l'avant-centre et Ronaldo s'est déplacé sur la gauche.

Sans la balle, United ressemblait parfois à un 4-4-2, Van de Beek jouant plus haut pour soutenir l'avant-centre dans sa défense contre le défenseur central et le milieu de terrain profond de Villarreal. Dans le même temps, Fred s'occupait de l'autre milieu axial.

Les mots des coaches

Unai Emery, Villarreal
"Je vais retenir le positif : 70 très bonnes minutes contre Manchester United, qui était le favori du groupe. Nous ne leur avons pas offert d'espace et nous n'avons pas concédé d'occasion. Leurs changements leur ont donné un coup de pouce et à ce moment-là, ils ont pris le dessus. Ils sont passés à la vitesse supérieure et nous avons perdu le contrôle.

Michael Carrick, Manchester United
Je ne pense pas que nous aurions pu espérer venir ici et jouer un beau football. Quand vous avez souffert des résultats et que vous n'êtes pas en grande forme individuellement et en tant qu'équipe, ce n'est pas facile de tout faire fonctionner. À bien des égards, c'était la meilleure façon de gagner pour moi.

Ronaldo, nous le connaissons tous et toutes sur ce genre d'occasions. Je sais à quel point Jadon aime avoir le ballon dans les pieds, mais j'ai trouvé que l'autre côté du jeu était excellent, il a fait un vrai effort défensif.