UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Luis Suárez : « Liverpool était un rêve »

L'attaquant se souvient de son passage dans le Merseyside et vise la victoire lors de la rencontre de mercredi en Ligue des champions.

Luis Suárez a transformé le penalty de la victoire en fin de match face au Milan à la deuxième journée
Luis Suárez a transformé le penalty de la victoire en fin de match face au Milan à la deuxième journée LightRocket via Getty Images

De son passage à Liverpool sur la PlayStation à son arrivée dans l'équipe pour laquelle « tout le monde veut jouer » en 2011, Luis Suarez revient sur son passage à Anfield,.

En exclusivité pour UEFA.com avant le choc de la quatrième journée de l'Atlético contre son ancien club, le joueur de 34 ans nous parle aussi de la personnalité de Diego Simeone, son coach en Espagne.

Suárez sur son arrivée à Liverpool

Luis Suárez à son arrivée en 2011
Luis Suárez à son arrivée en 2011Liverpool FC via Getty Images

Lorsque j'ai rejoint Liverpool, je me suis souvenu que c'était une équipe avec laquelle je jouais sur PlayStation. N'importe quel joueur de football aurait voulu jouer là-bas – n'importe quel enfant, n'importe quel adolescent. C'était incroyable de voir l'atmosphère qui régnait à Anfield. Regarder les matches de Premier League était incroyable, tout comme l'opportunité de réaliser l'un de mes rêves, d'être là, de sentir l'amour des gens dès la première minute.

Malgré le départ de Fernando Torres à ce moment-là, et bien que cela aurait été incroyable de jouer avec lui, le simple fait de partager un vestiaire avec des joueurs comme (Steven) Gerrard, Martin Škrtel, Danny Agger, Pepe Reina et Jamie Carragher – des légendes du club qui ont accompli de grandes choses – était incroyable pour moi.

«Vous pouvez faire un mauvais match... ils ne cesseront jamais de croire en vous.»

Suárez sur les fans des Reds

Luis Suárez applaudit les fans en 2013
Luis Suárez applaudit les fans en 2013AFP via Getty Images

Je pense que chaque fois qu'un joueur entre sur le terrain, il doit réaliser qu'il doit s'engager pour le club qu'il représente. Ensuite, les fans voient cette passion, cette ambition de réussir, que vous vous battez sur chaque ballon. Ça a toujours été ma façon de faire les choses. Vous pouvez avoir de bons et de mauvais matches. Vous pouvez jouer bien ou avoir le pire match de votre vie, mais s'ils voient votre engagement, que vous n'abandonnez jamais, alors ils l'apprécient.

Ils ont pu voir mon engagement, mon désir de maintenir Liverpool dans l'élite du football. C'est vrai que nous avons eu quelques années où nous n'étions pas là où nous voulions être. Mais ils ont vu mon attitude, et c'est pourquoi il y avait ce rapport, cet amour entre nous – c'était mutuel entre moi et les fans. C'était incroyable et cela m'a donné une motivation supplémentaire pour jouer à Anfield.

Suárez sur le capitaine de Liverpool Jordan Henderson

Jordan Henderson et Luis Suárez en 2014
Jordan Henderson et Luis Suárez en 2014Getty Images

Je pense que c'est un joueur qui a beaucoup progressé. Quand il a rejoint Liverpool, il avait l'étiquette de quelqu'un qui avait coûté beaucoup d'argent. Il était jeune, anglais, et venait de Sunderland. Cela a pu lui mettre un peu de pression, mais au fur et à mesure qu'il prenait confiance dans l'équipe, il a pris beaucoup de choses de Gerrard, et de joueurs expérimentés comme Carragher.

Je pense que le capitanat lui a permis de mûrir. Au cours de sa carrière, il a aidé le club à grandir, avec sa personnalité et en jouant un meilleur football. C'est un modèle pour le football anglais. Gagner un titre de Premier League avec Liverpool a dû être fantastique pour lui, et cela l'a rendu plus grand.

Suárez sur Steven Gerrard qui lui a demandé de rester à Liverpool

J'ai eu d'autres discussions avec l'entraîneur (Brendan Rodgers), ainsi qu'avec Gerrard. C'est lui qui m'a convaincu. Je lui ai dit que je voulais continuer à gagner, que je voulais jouer la Ligue des champions. Il m'a dit : « Si cette année, nous continuons à nous améliorer comme nous l'avons fait, et que tu es au niveau, l'année prochaine, tu pourras jouer pour le Bayern München, le Real Madrid, Barcelone, ou n'importe quel club que tu aimes. Tu auras la possibilité de choisir, mais reste une année de plus ».

Je me souviens de cette discussion avec Gerrard, et je me souviens de tout ce que l'entraîneur m'a dit. Il m'a envoyé des messages comme : « Reste une année de plus, essaye ». Eh bien, c'est l'année où nous avons été proches de remporter la Premier League. C'est grâce aux efforts de l'équipe, évidemment, mais surtout à la philosophie et à la conviction que Brendan Rodgers nous a transmises en tant qu'entraîneur.

En deux minutes, Atlético 2-3 Liverpool
En deux minutes, Atlético 2-3 Liverpool

Suárez sur le retour contre Liverpool après la défaite à domicile 3-2 lors de la 3e journée

Bien sûr, chaque équipe a ses forces et ses faiblesses. Nous savons à quel point Liverpool est bon en contre-attaque lorsqu'il transmet le ballon à ses attaquants rapides. Nous savons qu'ils ont quelques faiblesses que nous pourrions exploiter et nous devrions les exploiter à nouveau lors du prochain match. Nous devons faire attention car, en plus d'utiliser ces forces, ils ont un joueur supplémentaire, à savoir le public d'Anfield, et cela nous rend les choses plus difficiles.

Suárez sur Diego Simeone, son coach à l'Atlético

Luis Suárez et Diego Simeone
Luis Suárez et Diego Simeone Anadolu Agency via Getty Images

L'entraîneur joue un rôle important dans la confiance d'un joueur. Et quand il voit que le joueur n'a pas une grande confiance en lui pendant l'entraînement ou le match lui-même, il va parler et convaincre que vous êtes capable de bien faire, en disant : « Il y a une raison pour laquelle tu joues pour l'Atlético, il y a une raison pour laquelle tu es ici. Le dernier match n'était rien, tu dois continuer à essayer ».

Il a une passion pour le football et il a été joueur donc il sait ce dont le joueur a besoin dans ces moments difficiles. C'est pourquoi il est l'un des meilleurs entraîneurs au monde. Il a un grand palmarès à l'Atlético. C'est grâce à sa personnalité et à sa façon de vivre le football et, bien sûr, grâce à ses connaissances techniques et à sa sagesse.