UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Paris 3-2 Leipzig, l'analyse technique

Les observateurs techniques de l'UEFA reviennent sur la victoire à domicile de Paris dans le Groupe A contre Leipzig lors de la 3e journée.

Paris a battu Leipzig après avoir été mené au score
Paris a battu Leipzig après avoir été mené au score

Le Paris Saint-Germain a dû s'en remettre au talent de Kylian Mbappé et Lionel Messi pour décrocher une victoire 3-2 face à Leipzig après avoir été mené au score lors de la troisième journée. Les Parisiens occupent la tête de Groupe A même si Leipzig, lanterne rouge, leur a posé de nombreux problèmes à cause d'un pressing courageux et agressif selon les observateurs techniques de l'UEFA.

En deux minutes, Paris 3-2 Leipzig
En deux minutes, Paris 3-2 Leipzig

Les buts

1-0 : Kylian Mbappé (9e minute)
Suite à une récupération aux abords de sa surface, Paris lance un contre en deux contre deux, la passe en première intention de Julian Draxler de sa moitié de terrain lançant Mbappé sur le flanc gauche. L'attaquant parisien repique face à un Willi Orbán ne cessant de reculer, pénètre dans la surface et envoie une frappe sèche à ras de terre qui vient tromper au premier poteau un Péter Gulácsi resté sur ses appuis.

1-1 : André Silva (28e)
L'attaquant portugais récupère le ballon dans sa moitié de terrain sur la droite pour déclencher une attaque qui devient dangereuse grâce au service Christopher Nkunku pour Angeliño, dont le centre à terre au deuxième poteau est repris par Silva qui, au terme d'un sprint, inscrit son premier but en Champions League depuis quatre ans et demi.

1-2 : Nordi Mukiele (57e)
Un autre mouvement passant de la droite à la gauche, d'où le centre flottant dans le dos de la défense de l'arrière latéral Angeliño, déjà passeur sur le but du un partout, est repris de volée aux six mètres par Mukiele.

2-2 : Lionel Messi (67e)
Mis sous pression par Achraf Hakimi, Tyler Adams offre le ballon à Mbappé, qui se fraye un chemin au sein de la surface allemande avant de centrer en retrait pour Messi. Sa frappe sans contrôle frappe le poteau puis est poussée au fond des filets après avoir lentement flirté avec la ligne de but.

La Panenka de Messi pour Paris
La Panenka de Messi pour Paris

3-2 : Lionel Messi (74e)
La délicate Panenka de l'Argentin offre les trois point à Paris, le penalty ayant été obtenu par Mbappé, poussé lors d'une percée dans la surface par Mohamed Simakan.

Meilleur joueur

Le prix de Joueur du Match UEFA Champions League est revenu à Mbappé. Il a été rapide, puissant et incisif, étirant la défense de Leipzig et créant de l'espace pour ses collègues. Il a marqué un joli premier but et a fait preuve de leadership lorsque Paris était mené au score, en étant impliqué dans les deux buts de Messi.

À retenir

Pour commencer, Paris a cherché à se créer des opportunités de contre-attaque. Les hommes de Mauricio Pochettino ont pressé agressivement au milieu de terrain, cherchant à récupérer le ballon pour lancer leurs trois attaquants. Un stratagème notable en possession était la façon dont ils ont souvent tenté de trouver Draxler sur la gauche pour exploiter sa vitesse et sa dextérité en 1 contre 1. Sur la droite, pendant ce temps, avec Messi repiquant dans les espaces se libérant au centre, la pénétration est venue de l'arrière latéral Hakimi attaquant haut sur l'aile, le milieu de terrain Ander Herrera couvrant au poste d'arrière latéral.

Avec cette performance, Leipzig a démontré ses qualités d'équipe rapide et mobile avec de bons joueurs techniques à tous les postes et une identité claire. Il y avait beaucoup d'échanges de positions dans un système flexible qui, par exemple, permettait aux défenseurs centraux de sortir avec le ballon, cherchant à créer le surnombre. L'équipe de Bundesliga a cherché à utiliser les ailes pour se procurer des opportunités de centres, et a également tenté des combinaisons innovantes sur coups de pied arrêtés.

Derrière, Leipzig était bien organisé dans un bloc défensif situé ni trop haut, ni trop bas, et a pressé agressivement lors de la transition de balle des Parisiens. Une zone de faiblesse potentielle était leur positionnement derrière le ballon lorsque Paris a contre-attaqué, comme on l'a vu lors du premier but qui a suivi un deux contre deux à l'arrière.

Les systèmes

Paris a évolué en 1-4-3-3
Paris a évolué en 1-4-3-3 UEFA

Paris a mis en place un 4-3-3. En défense, il disposait d'un milieu de terrain à plat et d'un pressing moyen avec Verratti (6) jouant un rôle clé – discipliné, mobile et lisant bien le jeu, malgré une attention particulière de la part des joueurs de Leipzig. Les arrières latéraux ont reçu le soutien du milieu de terrain le plus proche dans les zones excentrées, en particulier Hakimi (2) de Herrera (21) sur le côté droit. Comme déjà mentionné, en possession, Paris s'est tourné vers Hakimi pour élargir le jeu d'un côté et Draxler (23) de l'autre, Messi (30) travaillant à l'intérieur, dribblant et créant de l'espace pour les autres.

Leipzig a évolué en 1-3-5-2
Leipzig a évolué en 1-3-5-2

Leipzig s'alignait dans un 3-5-2 qui, en possession, ressemblait à un 3-1-4-2. Le clubs allemand a cherché à conserver le ballon grâce à Adams (14), le joueur effectuant la liaison en pivot, ainsi qu'Amadou Haidara (8) et Konrad Laimer (27) qui ont tous deux opéré comme 8, occupant le demi-espace (entre l'axe et les ailes). Quant à leurs deux attaquants, l'un descendait chercher le ballon bas tandis que l'autre faisait des appels longs pour étirer la défense parisienne. Les deux avants ont également travaillé dur défensivement, cherchant à forcer les défenseurs centraux parisiens à sortir le ballon tandis que les arrières latéraux pressaient les arrières latéraux adverses haut sur le terrain.

Le verdict des entraîneurs

Mauricio Pochettino, Paris, entraîneur
Le pressing des trois milieux de terrain de Leipzig était plus concentré sur Verratti pour essayer de ne pas le laisser trouver ses passes. Nous avons bien commencé mais ensuite notre niveau a un peu baissé. Notre positionnement au milieu n'était pas correct, la distance était trop petite entre nos trois milieux – (Idrissa) Gueye, Herrera et Verratti – et leur permettait de presser plus efficacement. Nous avons commis beaucoup d'erreurs directes, de pertes de balle, ce qui a rendu plus difficile la rupture de cette première ligne de presse. Ils avaient beaucoup d'énergie et d'agressivité. Un match donc difficile mais avec la satisfaction du caractère dont l'équipe a fait preuve, surtout après avoir été menée 2-1, pour renverser la vapeur.

Jesse Marsch, Leipzig, entraîneur
Nous avons bien joué et avons été en contrôle pendant la majeure partie du match. Après avoir pris la tête, nous étions en bonne position mais avons commis une grave erreur. Messi et Mbappé n'ont pas besoin de beaucoup de temps ou d'espace pour marquer. Il y a beaucoup de points positifs à retenir. Nous avons été courageux et avons bien joué sans le ballon. Nous nous sommes créés beaucoup d'occasions et avons également été dangereux sur coups de pied arrêtés. Cependant, nous nous trouvons dans une position délicate, cela sera difficile. Nous devons faire moins d'erreurs lors des prochains matches.