UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Exclu, Vinícius Júnior, le Real Madrid, les jeux vidéo et Zinédine Zidane

L'ailier brésilien parle de sa jeunesse dans la football, de la joie de jouer... aux jeux vidéo et de Zinédine Zidane.

Vinícius Júnior, double buteur en quarts de finale contre  Liverpool
Vinícius Júnior, double buteur en quarts de finale contre Liverpool Getty Images

À vingt ans seulement, Vinícius Júnior a joué plus de 100 matches pour le Real Madrid, toutes compétitions confondues, et se rapproche de son premier titre en UEFA Champions League avec le club de ses rêves.

Auteur d'un doublé lors de la victoire en quart de finale contre Liverpool, il s'est entretenu avec UEFA.com avant les demi-finales contre Chelsea.

Ouverture magique de Kroos pour Vinicius
Ouverture magique de Kroos pour Vinicius

Vinícius Júnior sur ses racines

« J'ai commencé à quatre ans. J'ai toujours joué dans la rue et j'ai toujours rêvé de jouer pour Flamengo et pour le Real Madrid. Mon père n'aimait pas trop que je sois toujours à jouer dans la rue, j'oubliais même de rentrer à la maison pour manger. Je pense que c'est parce que j'aimais tellement le football et que je voulais passer toute la journée à jouer.

À six ans, j'ai commencé à jouer au futsal pour Canto do Rio jusqu'à dix ans. Cela m'a beaucoup aidé dans ma formation, dans ma vivacité, mes dribbles et tout ce que je fais aujourd'hui sur un grand terrain.

Tout le monde dit que les joueurs brésiliens sont des joueurs de grande qualité, et je pense que c'est parce que nous jouons dans de petits espaces, nous commençons à jouer dans la rue quand nous sommes jeunes et toujours avec des personnes plus âgées, ce qui nous aide. »

Vinícius Júnior à l'entraînenement
Vinícius Júnior à l'entraînenement

Vinícius Júnior sur son transfert de Flamengo à Madrid

« Faire face à ces changements si jeune (seulement 18 ans), c'est à la fois bon et mauvais. C'est bien parce que tu as plus de temps pour apprendre des choses et jouer pendant plusieurs années en Europe, mais tu es aussi confronté à la peur et à l'insécurité de jouer pour le plus grand club du monde et de faire les choses correctement.

J'étais très jeune quand je suis arrivé dans ce nouveau pays, et j'ai dû changer mes habitudes sur le terrain comme en dehors, pour m'habituer à une autre culture du football, qui est complètement différente de celle du Brésil. Arriver ici et jouer avec mes plus grands héros, que j'avais l'habitude de regarder à la télévision ou en jouant à des jeux vidéo. Maintenant, je peux jouer (aux jeux vidéo) en tant que moi-même, ce que je fais souvent. Je joue beaucoup contre Rodrygo et (Éder) Militão, avec qui je suis le plus proche, nous sommes toujours en train de jouer. Qui est le meilleur joueur de FIFA à Madrid ? Je pense que ce sont Marco Asensio et Dani Carvajal, ils sont bons. »

Vinícius Júnior sur Zinédine Zidane

J'apprends chaque jour à ses côtés
J'apprends chaque jour à ses côtésGetty Images

« J'apprends chaque jour à ses côtés. C'était un grand joueur et c'est un grand entraîneur. Il fait tout ce qu'il peut pour que nous nous sentions bien, non seulement sur le terrain mais aussi à la maison ; il pose beaucoup de questions sur notre famille. Si je suis bien à la maison... Il me donne aussi beaucoup de confiance, et j'apprends toutes sortes de choses sur le terrain. Concernant la tactique, c'est l'un des entraîneurs qui m'a le plus poussé à faire des choses, et je les fais maintenant très naturellement et calmement.

Il m'aide beaucoup dans mon jeu offensif tous les jours. Pas seulement moi, mais tous les joueurs et surtout Karim (Benzema), avec qui je joue beaucoup. J'ai beaucoup joué avec Karim depuis mon arrivée. On forme un bon duo. Maintenant, je suis un joueur complètement différent, mais avec les mêmes qualités qu'avant. »