UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Exclu, Rúben Dias : « On connaît tous Paris »

Le défenseur central portugais de Manchester City Rúben Dias se prépare pour affronter l'attaque parisienne, en demi-finale de la Champions League. À 23 ans, l'international portugais aux 27 sélections (2 buts) vit un rêve en Angleterre.

Rúben Dias could end his first City season with a UEFA Champions League winners' medal
Rúben Dias could end his first City season with a UEFA Champions League winners' medal Manchester City FC via Getty Ima

Rúben Dias s'est parfaitement adapté pour sa première saison à Manchester City, l'ex-défenseur de Benfica est à présent tout proche d'une finale de l'UEFA Champions League avec son nouveau club ; il déclare à UEFA.com qu'il s'attend à une demi-finale rude contre Paris.

Un duel savoureux entre Paris et Manchester City
Un duel savoureux entre Paris et Manchester City

Rúben Dias sur la saison de City

Il y a eu cinq ou six saisons où nous n'avons pas pu dépasser le stade des quarts de finale. Nous sommes donc évidemment très heureux d'être parvenus à ce stade des demi-finale. Cela signifie que nous nous rapprochons un peu plus de notre objectif, tout en sachant qu'il y a encore beaucoup de travail à faire.

Rúben Dias sur le PSG

On a tous vu Paris jouer, on sait tous ce que représente cette équipe. Et eux aussi, ils nous connaissent forcément. Ce sera comme une finale. Ce sera très spécial et nous allons essayer de jouer ce match sans sortir de notre routine alors que ce sera très difficile. Nous participons à ce qui ressemble à des finales depuis le début de la saison en fait : un match après l'autre, en considérant chaque match comme une finale, et c'est seulement ainsi que notre équipe peut réussir.

Rúben Dias à Benfica
Rúben Dias à BenficaAFP via Getty Images

Rúben Dias sur son poste de défenseur

J'ai été détecté à l'école par mon club de l'Estrela da Amadora, et j'étais convaincu que j'allais devenir attaquant. Pendant les essais, les matches se sont mal passés. Nous avons encaissé un ou deux buts. Je jouais devant et je suis passé en défense. Je pense que cela décrit bien ma personnalité. Je ne supporte pas de voir mon équipe souffrir. Et puis, il y a ce vieil homme qui nous a parlé, à mon père et à moi, et qui a dit : « Ce gamin est un défenseur central, il n'y a pas d'autre solution. Il est et sera toujours un défenseur central à l'avenir ». Il avait raison.

Rúben Dias, apprendre toujours

Souvent, ma copine me dit : « Oh, tu vas regarder un autre match », et je lui réponds toujours en plaisantant : « Laisse-moi lire mon livre un peu plus. Il y a toujours des occasions d'apprendre, toujours un temps de jeu que vous pouvez analyser, voir un but qu'une équipe a encaissé, voir comment l'équipe n'a pas réussi à défendre ce but, ou voir parfois comment elle a pu réussir.

Depuis mon plus jeune âge, encouragé par mon père, j'ai l'habitude d'apprendre de tout ce que je vois et de ne pas regarder le foot comme un spectacle mais plutôt comme un sujet d'étude. Je n'ai pas appris d'un, deux ou trois joueurs seulement. J'ai appris de 10, 20, 30 joueurs. J'ai appris de tout ce que j'ai vu. Aujourd'hui encore, j'apprends beaucoup en regardant d'autres défenseurs.