UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Un nouveau standing pour le football de clubs

Depuis sa création en 1955, la Coupe des clubs champions européens – devenue

l'UEFA Champions League au début des années 1990 – a fait passer le football de clubs dans un nouveau monde.

Marseille a remporté la première édition de l'UEFA Champions League
Marseille a remporté la première édition de l'UEFA Champions League Icon Sport via Getty Images

La compétition a fêté son 65e anniversaire à l’automne dernier et elle ne cesse de prendre de l’ampleur. À partir de 2024, sa nouvelle formule devrait rendre les compétitions de clubs de l’UEFA encore plus passionnantes.

Nous retraçons ici les événements et les étapes qui ont jalonné l’évolution de la compétition de clubs de football la plus populaire au monde.

COUPE DES CLUBS CHAMPIONS EUROPÉENS

21 juin 1955

Réuni à Paris, le Comité exécutif de l’UEFA confirme qu’avec l’aval de la FIFA, l’instance dirigeante du football mondial, l’UEFA organisera une nouvelle compétition de clubs à l’échelle européenne, proposée au départ par le quotidien français L’Équipe.

Alfredo di Stéfano avec le trophée au terme de la première finale de Coupe des champions
Alfredo di Stéfano avec le trophée au terme de la première finale de Coupe des championsPopperfoto via Getty Images

1955/56

La Coupe des clubs champions européens débute sous la forme d’un tournoi sur invitation à seize équipes. Son premier match se déroule le 4 septembre 1955 à Lisbonne. Opposant les Portugais de Sporting CP aux Yougoslaves du FK Partizan, il se conclut sur le score de 3-3, pour une entrée en matière passionnante. Lors d’une finale spectaculaire à Paris, le Real Madrid bat les champions de France de Reims 4-3 et devient ainsi le premier vainqueur du tournoi. Ce sera le premier de cinq titres d’affilée pour les Madrilènes.

1956/57

Six autres associations nationales présentent des équipes suite au succès de la première édition. L’Espagne est la première à avoir deux équipes en lice : l'Athletic Bilbao, champion national, rejoint le Real Madrid, tenant du titre. Un tour préliminaire composé de douze équipes et organisé par zones géographiques précède le premier tour à seize équipes.

1967/68

La liste des engagés de la Coupe des clubs champions européens s’étoffe jusqu’au milieu des années 1960 grâce à un nombre croissant de champions nationaux. Lors de la campagne 1967/68, on assiste à un tournoi d’envergure, réunissant 32 équipes qui s’affrontent lors de quatre tours constitués de matches aller et retour, avant une finale sous la forme d’un match unique. Ce modèle durera plus de vingt ans.

18/19 avril et 29 mai 1991

Réuni à Londres en avril 1991, le Comité exécutif de l’UEFA mène de premières discussions sur une nouvelle formule de la compétition. Un groupe de travail est alors mis en place. Sa mission : jeter les bases d’un nouveau règlement de la compétition. Lors de sa réunion à Bari fin mai, le Comité exécutif approuve les propositions du groupe. La saison 1991/92 sert de transition vers la nouvelle formule, qui comprendra, pour la première fois, une phase de groupes.

19 septembre 1991

Lors d’un Congrès extraordinaire de l’UEFA à Montreux, les délégués approuvent ce qui deviendra l'UEFA Champions League à partir de la saison 1992/93.

1991/92

À l’issue de deux tours à élimination directe, les huit équipes restantes sont réparties en deux groupes. Toutes les équipes d’un même groupe se rencontrent à domicile et à l’extérieur, puis les vainqueurs de groupe s’affrontent en finale.

UEFA CHAMPIONS LEAGUE

Marseille 1993, le but de Basile Boli en finale
Marseille 1993, le but de Basile Boli en finale

1992/93

La « révolution » ne tient pas seulement à un nouveau nom, mais aussi à une nouvelle identité pour la plus prestigieuse des compétitions de clubs en Europe. L’hymne de cette UEFA Champions League et le logo étoilé du ballon connaissent un succès immédiat et cette identité rend la nouvelle formule de la compétition européenne reconnaissable par tous, dans le monde entier, même si, lors de sa première saison, la compétition ne porte pas encore officiellement le préfixe « UEFA » et que le nom Champions League est alors utilisé pour mettre en exergue la phase de groupes.

1993/94

Il s’agit de la deuxième saison avec le logo « UEFA Champions League » (adopté pour la phase de groupes et les demi-finales, tandis que le reste de la compétition conserve le nom de Coupe des clubs champions européens).

Le temps d’une saison seulement, les demi-finales se jouent sous la forme de matches uniques : chaque vainqueur de groupe affronte à domicile le deuxième de l’autre groupe.

1994/95

Pour la première fois, l’UEFA introduit dans la compétition une phase de groupes à seize équipes, pour laquelle l'AC Milan, tenant du titre, et les champions nationaux des sept associations en tête du classement de l’UEFA, sont qualifiés d’office. Les champions des seize associations suivantes dans le classement participent à un tour de qualification afin de déterminer les huit derniers clubs qualifiés pour la phase de groupes. Les équipes classées première et deuxième de groupe disputent ensuite les matches aller et retour des quarts de finale.

1997/98

Encore une première : les deuxièmes du championnat national des huit associations les mieux classées peuvent rejoindre la compétition, et les champions de plus petits pays reviennent après trois années de participation à la Coupe UEFA. Cela rend la compétition plus ouverte et permet aux équipes de toutes les associations membres de se qualifier, tout en élevant le niveau par la présence d’un plus grand nombre de grandes équipes. Deux tours de qualification précèdent la nouvelle phase de groupes à 24 équipes, à l’issue de laquelle les six vainqueurs de groupe et les deux meilleurs deuxièmes accèdent aux quarts de finale.

Temps forts de la finale 2000 : Real Madrid 3-0 Valence
Temps forts de la finale 2000 : Real Madrid 3-0 Valence

1999/2000

L'UEFA Champions League continue de prendre de l’envergure, avec deux phases de groupes et quatre équipes admises des trois associations les mieux classées, trois équipes des associations classées du quatrième au sixième rangs, et deux équipes des associations classées du septième au quinzième rangs. Dans le cadre de la nouvelle formule, 32 équipes participent à une première phase de groupes composée de huit groupes de quatre, et les premiers et deuxièmes de groupe accèdent à une seconde phase de groupes, à seize équipes. Puis les deux équipes en tête de chacun des quatre groupes se qualifient pour les quarts de finale.

2003/04

La compétition revient à une formule à une seule phase de groupes. Un tour à élimination directe comprenant seize équipes remplace alors la seconde phase de groupes.

2010 : l'Inter, 45 ans après
2010 : l'Inter, 45 ans après

2009/10

Un nouveau système de qualification voit le jour, comportant deux voies distinctes : une pour les champions nationaux, l’autre pour les clubs non-champions qui ne se sont pas automatiquement qualifiés pour la phase de groupes. Un tour de qualification supplémentaire, à savoir les matches de barrage, vient compléter la formule ; en tout, à l’issue de ce tour de qualification, dix équipes accèdent à la phase de groupes à 32 équipes.

2015/16

Le vainqueur de l'UEFA Europa League bénéficie dorénavant d’une place en UEFA Champions League et une même association peut alors présenter jusqu’à cinq clubs.

2019/20

À la suite de l’interruption du football européen en raison de la pandémie de COVID-19, les derniers matches de l'UEFA Champions League ont exceptionnellement eu lieu sous la forme d’une phase finale à huit équipes, à Lisbonne. Les clubs ont alors disputé des matches uniques à élimination directe. Le Bayern Munich s’est imposé 1-0 face au Paris Saint-Germain, lors de la première finale à huis clos de l’histoire de la compétition.