UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Bayern 2-1 Lazio (tot. 6-2), Munich continue de défendre son titre

Robert Lewandowski et Eric Maxim Choupo-Moting permettent au Bayern de décrocher un 19e quart de finale d'UEFA Champions League.

Les temps forts de la victoire du Bayern face à la Lazio.
En deux minutes, Bayern 2-1 Lazio
Minute par minute et réactions


Le match en bref

Robert Lewandowski ouvre la marque sur penalty.
Robert Lewandowski ouvre la marque sur penalty.Getty Images

Alors que les Italiens s'étaient installés dans la rencontre, le Bayern ouvrait la marque peu après la demi-heure de jeu lorsque Leon Goretzka était ceinturé dans la surface par Vedat Muriqi sur un corner. Robert Lewandowski ne se faisait pas prier et trompait Pepe Reina pour trouver le chemin des filets pour la septième fois consécutive toutes compétitions confondues.

Éric Maxim Choupo-Moting double la mise.
Éric Maxim Choupo-Moting double la mise.Getty Images

Le Bayern est alors tout en contrôle, Lewandowski manque de peu de doubler la mise en trouvant le montant de Reina. Joaquín Correa bute ensuite sur Alexander Nübel avant qu'Éric Maxim Choupo-Moting – entré à la place de Lewandowski – double la mise à la conclusion d'une action parfaitement emmenée par Joshua Kimmich et David Alaba.

La Lazio sauve toutefois l'honneur en fin de partie grâce à Marco Parolo sur un service d'Andreas Pereira, ce sera cependant insuffisant pour priver le Bayern d'une qualification logique.

Homme du match : Joshua Kimmich (Bayern)

Il fut l'un de ceux qui a dicté le rythme du match. Il a été vraiment intelligent comme meneur de jeu et dans son positionnement défensif. Il a donné l'équilibre à son équipe.
Patrick Vieira, Observateur technique de l'UEFA

Joueur du match, tous les lauréats.

Le Bayern célèbre le deuxième but
Le Bayern célèbre le deuxième butAFP via Getty Images

Réactions

Hansi Flick, Bayern, entraîneur
Notre attaque est très forte forte et nous jouons un jeu à haut risque. Il est important que nous continuions à jouer comme ça et que nous défendions devant le ballon pour mettre nos adversaires sous pression. Bien sûr, de temps en temps, l'adversaire aura des occasions, mais c'est comme ça que je veux que nous jouions. Si je devais nommer une équipe que je ne veux pas affronter, je sais que nous la tirerions à 100%, je vais donc me taire.

Eric-Maxim Choupo-Moting, attaquant du Bayern
Lewandowski est un grand joueur, je suis très heureux de jouer et de m'entraîner avec lui tous les jours. C'est aussi un type formidable. C'est fou le nombre de buts qu'il a marqués, à chaque fois il montre sa qualité. Nous espérons qu'il continuera comme ça, car nous voulons aller le plus loin possible et défendre notre titre.

Marco Parolo, milieu de la Lazio
Nous pouvons encore progresser. Nous avons eu du mal à être constants cette saison. Le Bayern a été impressionnant en se battant constamment, malgré son avance. Nous pouvons en tirer des leçons.

Simone Inzaghi, Lazio, entraîneur
C'était un match à risque après le match aller. Les joueurs n'ont jamais baissé le bras. Une bonne performance était nécessaire, et nous tirons un trait sur la compétition avec un match positif.

Stats clés

• Lewandowski a marqué au moins cinq buts lors de ses neuf dernières saisons d'UEFA Champions League et dix buts lors de ses sept derniers matches toutes compétitions confondues.

• Le Bayern a remporté ses 22 matches à domicile dans l'épreuve lors que Lewandowski a inscrit son nom sur la feuille de match.

• Le Bayern se qualifie pour les quarts de finale pour la 19e fois, nouveau record en UEFA Champions League. Un record qu'ils partageaient jusqu'ici avec Barcelone (18).

Compos

Bayern: Nübel; Pavard, Boateng (Süle 46e), Alaba, Hernández; Kimmich (Martínez 77e), Goretzka (Davies 64); Sané, Müller (Musiala 71e), Gnabry; Lewandowski (Choupo-Moting 71e)

Lazio: Reina; Marušić, Acerbi, Radu; Lazzari (Parolo 57), Milinković-Savić, Escalante (Akpa-Akpro 84e), Alberto (Cataldi 75e), Fares (Lulić 46e); Muriqi (Pereira 55), Correa