UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Mauricio Pochettino veut profiter

Avant de croiser Barcelone en huitièmes de finale, Mauricio Pochettino revit le passé, pense au présent et envisage l'avenir pour UEFA.com.

Mauricio Pochettino retrouve Barcelone avec Paris
Mauricio Pochettino retrouve Barcelone avec Paris Icon Sport via Getty Images

Il y a 20 ans, Mauricio Pochettino débarquait au Paris Saint-Germain, arrivant en provenance de Barcelone où il évoluait sous les couleurs de l'Espanyol. De retour au club en tant qu'entraîneur, il se prépare à affronter l'autre club de la ville catalane, le FC Barcelone.

Finaliste de l'épreuve en 2019 avec Tottenham, le technicien de 48 ans s'est confié sur son retour à Paris, le choc des huitièmes et la crise de la COVID-19.

Paris il y a 20 ans

Mauricio Pochettino en 2003
Mauricio Pochettino en 2003Icon Sport via Getty Images

J'étais un joueur agressif, compétiteur. Je n'étais pas un surdoué sur le plan technique mais j'avais un fort mental. Nous avions une équipe riche de talents. Mais à cette époque, le club traversait des temps incertains, le club connaissait une certaine instabilité. C'est dommage de ne pas avoir pu construire un projet solide sur le temps avec tous les talents qu'il y avait dans cette équipe afin de réaliser de grandes choses.

Paris, Barça, comme on se retrouve...
Paris, Barça, comme on se retrouve...

Le choc face au Barça

[En atteignant la finale de l'UEFA Champions League 2020] Paris a eu l'occasion l'an passé de réussir ce dont le club rêve depuis 50 ans, nous avons désormais une autre opportunité. Nous devons avancer étape par étape pour que les choses se passent bien et nous devons garder à l'esprit que ce sera difficile. D'abord, nous devons affronter Barcelone.

J'ai suivi l'évolution du Barça, d'abord depuis chez moi à Londres, quand Ronald [Koeman] a pris les commandes. Il est clair qu'ils sont passés à une autre étape, un nouveau chapitre. Dès que Ronald est arrivé, il a commencé à travailler pour tirer le meilleur de son équipe. Après 7 mois, il a mis ses idées en pratique et l'équipe correspond à ce qu'il souhaitait. Je vois une équipe solide, avec des idées claires et des joueurs incroyables. Il sont compétitifs, c'est une équipe bâtie pour gagner. Leur mentalité est construite sur la victoire, comme toutes les grandes équipes, comme le PSG.

Paris, tous les buts dans les groupes
Paris, tous les buts dans les groupes

Nous devons évidemment avoir une organisation et des idées claires sur comment nous voulons attaquer et stopper Barcelone. Mais nous avons toujours confiance en nos joueurs pour faire du mieux qu'il peuvent et décrocher un résultat positif.

L'après COVID-19

Durant la semaine où j'étais enfermé chez moi, j'ai pris du temps pour réfléchir. Je suis un optimiste. Je regarde toujours l'avenir mais essaye aussi de profiter du présent. Peut-être faut-il travailler aujourd'hui pour le futur, avec les mêmes responsabilités qu'autrefois. Mais peut-être devrions-nous aussi donner un nouveau départ à la vie, essayer de profiter davantage, vivre plus intensément. Nous devrions être reconnaissant pour chaque jour que nous vivons, car lorsque ce virus vous touche, il vous fait penser aux tragédies et à toutes les mauvaises choses.

Même si nous n'avons pas traversé une période positive, mon expérience de cette crise me force à devenir une meilleure personne, à plus penser aux autres, à ceux qui m'entourent, à comment être plus responsable tout en profitant de ce que nous faisons, à penser au futur car nous devons laisser un monde meilleur à nos enfants et petits-enfants. Je ne crois pas à cette idée simpliste qui dit de vivre aujourd'hui en oubliant demain, je suis plus à penser : « Vis aujourd'hui en pensant qu'il y aura un lendemain que nos enfants devront vivre ».