UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Le Barça premier sauf catastrophe

Barcelone remportera le Groupe G sauf en cas de défaite par trois buts d'écart, ou par deux buts d'écart autre que 2-0 face à la Juventus.

Le milieu de la Juventus Adrien Rabiot à la lutte avec le Blaugrana Lionel Messi
Le milieu de la Juventus Adrien Rabiot à la lutte avec le Blaugrana Lionel Messi Getty Images

Barcelone tente de remporter les six matches de son groupe d'UEFA Champions League pour la deuxième fois de son Histoire au moment d'accueillir la Juventus pour le compte de la dernière journée.

• Le Barça a remporté ses cinq rencontres dans le Groupe G, dont le match aller 2-0 à Turin, pour compter trois points d'avance sur les champions d'Italie en tête du groupe. Les deux équipes sont déjà qualifiées pour les 8es, et le Barça remportera le groupe sauf en cas de défaite par trois buts d'écart, ou par deux buts d'écart autre que 2-0.

• Lors de la deuxième journée, le Barça décrochait sa première victoire en six déplacements à Turin, Ousmane Dembélé ouvrant le score pour les Blaugrana à la 14e avant que Lionel Messi ne double la mise du point de penalty dans les arrêts de jeu. La Vieille Dame terminait cette rencontre à dix suite au deuxième avertissement reçu par Merih Demiral.

Antécédents

• La plus éminente des 12 rencontres entre les deux équipes se déroulait il y a cinq ans au Stade olympique de Berlin, où Barcelone s'imposait 3-1. Ivan Rakitić donnait l'avantage à l'équipe de Luis Enrique à la quatrième minute et, même si Álvaro Morata égalisait dix minutes après la pause pour la Juve de Massimiliano Allegri, Luis Suárez (68e) et Neymar (90e+7) scellaient le quatrième titre en dix ans du Barça en UEFA Champions League.

En deux minutes : Juventus 0-2 Barcelone
En deux minutes : Juventus 0-2 Barcelone

• Marc-André ter Stegen, Gerard Piqué, Jordi Alba, Sergio Busquets et Lionel Messi étaient tous titulaires lors de cette finale côté barcelonais ; outre Pirlo, le 11 de la Juve incluait Gianluigi Buffon, Leonardo Bonucci et le buteur Morata.

• Récemment, les deux équipes étaient opposées en phase de groupes 2017/18, Messi signant un doublé lors de la victoire 3-0 des Blaugranas en Espagne avant un match nul et vierge à Turin.

• Cela portait à cinq matches l'invincibilité de la Juve à domicile contre les Catalans (2 v., 3 n.). Les Bianconeri jetaient les bases de l'élimination du Barça en quarts de finale en 2016/17 à Turin, où deux buts de Paulo Dybala (7e, 22e) étaient complétés par une réalisation de Giorgio Chiellini (55e). Le match retour au Camp Nou se soldait sur un score nul et vierge.

• La victoire lors de la finale 2015 était la première du Barça sur la Juve depuis 1991. Les hommes de Johan Cruyff avaient alors battu une équipe de la Juventus entraînée par Gigi Maifredi 3-1 à domicile en demi-finale aller de la Coupe des vainqueurs de coupe européenne, Hristo Stoichkov signant un doublé, et se qualifiaient malgré le but de Roberto Baggio au retour.

Repères
Barcelone

En deux minutes, Ferencváros 0-3 Barcelone
En deux minutes, Ferencváros 0-3 Barcelone

• Barcelone peut devenir la huitièmes équipe à remporter ses six matches de la phase de groupes, performance que le club a déjà réalisé en 2002/03 et pourrait donc y parvenir pour la deuxième fois, rejoignant ainsi le Real Madrid (2011/12, 2014/15). AC Milan (1992/93), Paris Saint-Germain (1994/95), Spartak Moskva (1995/96) et Bayern München (2019/20) sont les autres clubs à avoir réussi le sans-faute en phase de groupes, le Bayern étant le seul de cette liste à avoir décroché le trophée.

• Deuxième de Liga derrière le Real Madrid la saison dernière, Barcelone dispute sa 25e campagne d'UEFA Champions League, un record partagé avec Madrid. Les Catalans ont au moins atteint les 8es de finale lors des 16 saisons (et 21 fois au total, un record), remportant leur groupe chaque année depuis 2007/08. Le Barça est invaincu lors de ses trois dernières phases de groupes. La dernière élimination du Barça à ce stade de la compétition remonte à il y a 20 ans.

• En 2019/20, Barcelone remportait son groupe avec 14 points, quatre de plus que le Borussia Dortmund. Les Blaugranas engrangeaient sept points à domicile comme à l'extérieur en battant l'Inter 2-1 à deux reprises, s'imposant sur le même score chez le Slavia Prague et battant Dortmund 3-1 au Camp Nou ; ils concédaient deux matches nuls et vierges en Allemagne et à la maison contre le Slavia.

• Après avoir remplacé Ernesto Valverde par Quique Setién sur le banc de touche, les Blaugrana éliminaient Naples en 8es de finale (1-1 ext., 3-1 dom.), avant de subir la plus lourde défaite européenne de leur histoire en quarts de finale à Lisbonne, 8-2 face au Bayern.

• Le Barça n'a perdu que trois de ses 37 dernières rencontres d'UEFA Champions League (24 v., 10 n.).

• Les Catalans restent sur 38 matches sans défaite à domicile en UEFA Champions League, série débutant en 2013 (34 v., 4 n.) ; en battant Lyon 5-1 en 8es retour 2018/19, le Barça battait le record de 29 matches à la maison sans défaite établi par le Bayern entre mars 1998 et avril 2002.

• Barcelone a disputé les 13 derniers quarts de finale d'UEFA Champions League depuis 2006/07, un record.

• Barcelone a remporté la dernière de ses cinq C1 en 2015. Koeman, qui a succédé à Setién sur le banc en août, a inscrit le but de la victoire en finale à l'occasion du premier sacre du club face à la Sampdoria en 1992.

• Le but de Messi lors de la première journée a fait de lui le premier joueur à marquer lors de 16 campagnes d'UEFA Champions League consécutives.

• Déjà plus jeune buteur de l'Histoire en UEFA Champions League, Ansu Fati a également trouvé le chemin des filets contre Ferencváros ; avec le but de Pedri, deux joueurs de moins de 18 ans ont marqué dans un même match pour la toute première fois.

• Le but de Fati lors de la 1re journée, à 17 ans et 355 jours, a fait de lui le premier joueur à marquer plus d'un but en UEFA Champions League avant son 18e anniversaire.

• Barcelone est invaincu lors de ses sept derniers matches face à des équipes de Serie A (5 v., 2 n.).

• Bilan des Blaugrana à domicile face à des clubs italiens : 19 v., 6 n., 2 d. ; ils sont invaincus en 16 rencontres face à des visiteurs italiens (13 victoires), depuis un revers 2-1 face à la Juventus en quart retour 2002/03.

Juventus

En deux minutes, Juventus 3-0 Dynamo Kyiv
En deux minutes, Juventus 3-0 Dynamo Kyiv

• Buteur face à Ferencváros lors de la quatrième journée, Cristiano Ronaldo a imité Lionel Messi et Karim Benzema en marquant lors de sa 16e campagne d'UEFA Champions League consécutive.

• Avec six réalisation, Morata est en tête du classement des buteur en Champions League cette saison, à égalité avec Erling Braut Haaland et Marcus Rashford.

• Championne d'Italie pour la neuvième saison consécutive, un record, en 2019/20, et la 36e fois au total, la Juve participe à sa 21e campagne d'UEFA Champions League ; les Bianconeri ont atteint les 8es de finale lors de 17 de ces campagnes.

• Sous les ordres de Maurizio Sarri, la Vieille Dame a terminé première de son groupe devant l'Atlético de Madrid dans la compétition la saison dernière mais s'est fait éliminer en 8es de finale par Lyon via la règle du but à l'extérieur (0-1 ext., 2-1 dom.).

• La Juve a remporté cinq de ses six matches du Groupe D la saison dernière pour terminer en tête avec six points d'avance. Elle n'a laissé files des points que lors de la première journée, rejointe à 2-2 par l'Atlético après deux buts des Colchoneros en fin de match en Espagne, puis elle battait le Bayer Leverkusen 3-0 en Italie et le Lokomotiv Moscou 2-1 à domicile et à l'extérieur. Une victoire 1-0 à domicile sur l'Atlético et un succès 2-0 à Leverkusen complétaient le tableau.

• L'équipe de Turin a terminé première de son groupe d'UEFA Champions League à 13 reprises, notamment lors de chacune des deux dernières saisons.

• Victorieuse en 1985 et 1996, la Juventus a disputé neuf finales de C1, pour sept défaites, dont lors de ses cinq dernières.

• Pirlo a remplacé Sarri au poste d'entraîneur de la Juve le 8 août.

• La Juve a remporté quatre de ses cinq derniers matches à l'extérieur en Europe (1 d.) ; la défaite à Lyon la saison dernière est la seule lors des sept derniers déplacements européens du club (4 v., 2 n.).

• Malgré le revers au match aller, la Juve a remporté cinq de ses huit dernières rencontres face aux clubs espagnols, à domicile et à l'extérieur (1 n., 2 d.).

• Les Bianconeri n'ont remporté que trois de leurs 11 derniers matches en Espagne (3 n., 5 d.), eux qui laissaient filer une avance de deux buts pour concéder un nul 2-2 chez l'Atlético en première journée la saison dernière. Bilan de la Vieille Dame à l'extérieur face à des équipes de Liga : 6 v., 7 n., 17 d.

On se connaît ?

• Miralem Pjanić a quitté la Juventus pour Barcelone cet été après avoir inscrit 22 buts lors de ses 178 rencontres pour le club italien. Pjanić a remporté le titre en Serie A lors de chacune de ses quatre saisons à Turin, ajoutant la Coppa Italia en 2017 et 2018. Il avait porté les couleurs de la Roma de 2011 à 2016.

• Arthur, qui avait rejoint Barcelone en 2018, a rejoint la Juventus cet été après avoir disputé 72 matches toutes compétitions confondues pour les Blaugrana, remportant le titre en Liga en 2018/19.

• Le gardien de but Neto a joué pour la Juventus entre 2015 et 2017, participant à 11 rencontres de Serie A. Il avait porté les couleurs de la Fiorentina de 2011 à 2015.

• Cristiano Ronaldo a joué pour le Real Madrid de 2009 à 2018. Il a inscrit 18 buts lors de ses 33 rencontres face au Barça au cours de sa carrière.

• Ont également joué en Espagne :
Álvaro Morata (Real Madrid 2008–14 et 2016/17, Atlético de Madrid 2019–20)
Danilo (Real Madrid 2015–17)

• A évolué en Italie :
Philippe Coutinho (Internazionale 2010–13)

• En novembre 2019, Messi a marqué pour l'Argentine lors de matches amicaux face à l'Uruguay de Rodrigo Bentancur (2-2) et à une équipe du Brésil notamment composée de Danilo et Arthur (1-0).

• Ont joué ensemble :
Matthijs de Ligt et Frenkie de Jong (Ajax 2016–19)
Wojciech Szczęsny et Miralem Pjanić (Roma 2015/16)

• Coéquipiers en sélection :
Álvaro Morata et Sergio Busquets, Ansu Fati (Espagne)
Adrien Rabiot et Antoine Griezmann, Ousmane Dembélé, Clément Lenglet, Samuel Umtiti (France)
Paulo Dybala et Lionel Messi (Argentine)
Sergiño Dest et Weston McKennie (États-Unis)
Arthur, Alex Sandro, Danilo et Philippe Coutinho (Brésil)
Cristiano Ronalo et Francisco Trincão (Portugal)
Matthijs de Ligt et Frenkie de Jong (Pays-Bas)