Classiques de la Champions League : Liverpool-Barça 2019

Restez chez vous et revivez une demi-finale retour au scénario incroyable, sur UEFA.tv à partir de 17 heures.

Divock Origi, l'un des hommes du match à Anfield
Divock Origi, l'un des hommes du match à Anfield

Mené 3-0 après l'aller, Liverpool a besoin d'une "remontada" "king size" pour sortir le FC Barcelone, en demi-finale de l'UEFA Champions League 2018/19. Un match ahurissant à revivre absolument.

REVOIR LE MATCH EN INTÉGRALITÉ (en anglais)

Pour bien profiter du match

Barcelone 3-0 Liverpool
Barcelone 3-0 Liverpool

C'était il n'y a pas si longtemps, le 7 mai 2019 à Anfield et l'aller est dans toutes les têtes au moment de l'entrée des deux équipes sur la pelouse anglaise. Au Camp Nou, Liverpool n'a pas eu la réussite qu'il méritait et il a été puni par les joueurs d'Ernesto Valverde. Le score de 3-0 est lourd, presque sans rémission.

D'autant que Roberto Firmino (adducteurs) et Mohamed Salah (tête) font défaut à Jürgen Klopp pour ce match retour. "Il me manque deux des meilleurs buteurs au monde et nous en avons quatre à marquer", ne manquera pas d'ironiser le technicien allemand des Reds, à la veille de la rencontre. Qu'importe, avec son équipe de guerriers, il s'avancera pour l'exploit.

Ils ont brillé ce soir-là

Georginio Wijnaldum, tous ses buts en éliminatoires
Georginio Wijnaldum, tous ses buts en éliminatoires

Georginio Wijnaldum, entré en cours de match et "énervé" d'avoir été laissé sur le banc alors qu'il était plutôt titulaire, va changer le cours de ce match. Le Néerlandais réalise face au club espagnol l'une de ses prestations les plus abouties.

Alisson Becker est dans doute le gardien qu'il fallait à Liverpool après la finale perdue en 2018 sur deux erreurs de son prédécesseur, l'infortuné Loris Karius. Et quelle meilleure occasion pour le prouver qu'une soirée à quitte ou double où, tandis que son équipe n'aurait d'autre choix que de se ruer à l'assaut du but adverse, le Brésilien pourrait faire admirer ses qualités de dernier rempart.

Divock Origi a saisi sa chance de manière exceptionnelle dans cette rencontre. Le Belge, ancien joueur de Lille, ne devait sa titularisation qu'aux absences dans le secteur offensif des Reds. Il a démontré qu'il pouvait donner le change.