Éradiquons la pandémie de COVID-19 en suivant les cinq gestes barrières de l'Organisation mondiale de la santé et de la FIFA pour contribuer à freiner la diffusion de la maladie.
 

1. Lavez-vous fréquemment les mains 2. Toussez ou éternuez dans votre coude 3. Ne vous touchez pas le visage 4. Évitez les contacts proches 5. Restez chez vous si vous ne vous sentez pas bien.

Tous les détails >

Gnabry : "J'ai appris aux côtés de Robben et Ribéry"

L'ailier allemand du Bayern Munich, Serge Gnabry (24 ans), nous avait parlé de sa montée en puissance avant son huitième de finale aller d'UEFA Champions League face à Chelsea (0-3, le 25 février dernier). Face-à-face avec l'une des révélations de la saison.

Serge Gnabry et sa célébration désormais célèbre
Serge Gnabry et sa célébration désormais célèbre

UEFA.com : cela fait un an et demi que vous êtes à Munich. Parlez-nous de votre progression depuis votre arrivée au club...
Serge Gnabry :
C'est toujours difficile d'analyser ce genre de choses de son propre point de vue, mais je suis très satisfait. Je profite au maximum de jouer avec une équipe comme celle-ci, avec tous les coéquipiers que j'ai. Vous avez vu ce que nous avons fait l'année dernière en remportant deux titres (la Bundesliga et la Coupe d'Allemagne, ndlr), nous pouvons en être très heureux.

Avez-vous dû modifier votre style de jeu pour vous imposer au Bayern ? Ou cela s'est-il passé naturellement ?

Serge Gnabry (à gauche) et Robert Lewandowski
Serge Gnabry (à gauche) et Robert Lewandowski©Getty Images

C'est difficile à dire. La saison dernière, je jouais plus au milieu ou à gauche, mais maintenant je joue à droite. Au début, ça me semblait nouveau et différent, mais avec le temps je m'y suis habitué. J'ai les compétences pour jouer sur les ailes même si j'ai commencé au centre. Après, j'aime jouer sur l'aile. Je pense que je suis quelqu'un qui aime prendre des risques en attaque et qui cherche de l'espace pour y pénétrer.

La Robben
La Robben

Vous avez évolué aux côtés de deux légendes, Arjen Robben et Franck Ribéry, la saison dernière. Qu'avez-vous appris à leur contact ?
Beaucoup de choses. Concernant la mentalité, j'ai pu voir de mes propres yeux à quel point ils donnaient tout chaque jour. Même s'ils étaient en fin de carrière, ils étaient toujours très motivés et en pleine forme. Lorsque vous jouez avec ces gars, vous apprenez beaucoup d'eux, et ils vous montrent comment vous pouvez développer votre carrière.

Vous saviez que ces deux ailiers allaient quitter le club en fin de saison, cela vous a-t-il ajouté une forme de pression supplémentaire ?
Vous devez toujours vous concentrer sur vous-même afin d'améliorer vos propres performances. C'est triste quand des joueurs comme eux partent, surtout parce qu'ils étaient des personnages si forts à la fois dans le vestiaire et sur le terrain. Cependant, vous devez vous regarder dans le miroir et prendre vos responsabilités.

Serge Gnabry
Serge Gnabry©AFP/Getty Images

Pour finir, revenons sur ce quadruplé marqué sur le terrain de Tottenham (2-7, le 1er octobre dernier) en phase de groupes...

Tottenham 2-7 Bayern
Tottenham 2-7 Bayern

Le premier but arrive suite à un une-deux avec "Benji" (Benjamin Pavard) dans notre moitié de terrain, je me retrouve tout de suite en un-contre-un avec (Toby) Alderweireld puis je place le ballon dans le petit filet. Le deuxième, on récupère le ballon aux abords de la surface adverse, (Corentin) Tolisso me sert et je trouve encore le petit filet. Pour le troisième, je suis lancé en profondeur par Thiago (Alcântara), je suis en face-à-face avec (Hugo) Lloris et je marque au ras du poteau opposé. Puis on récupère le ballon encore dans leur camp, on le porte quelques mètres et je pars marquer mon quatrième but de la soirée.

Livrer un tel match, à Londres (Angleterre), où vous avez joué avec Arsenal (2012-2016), ça a dû vous faire plaisir...
Marquer quatre buts, c'est une expérience formidable n'importe où. Le vrai enjeu est que tout le monde joue son rôle, mais au final, nous avons gagné 7-2 contre Tottenham avec quatre buts venant de moi. Cela a vraiment envoyé un avertissement aux autres équipes, et nous a donné beaucoup de confiance pour la phase de groupes.

Haut