Éradiquons la pandémie de COVID-19 en suivant les cinq gestes barrières de l'Organisation mondiale de la santé et de la FIFA pour contribuer à freiner la diffusion de la maladie.
 

1. Lavez-vous fréquemment les mains 2. Toussez ou éternuez dans votre coude 3. Ne vous touchez pas le visage 4. Évitez les contacts proches 5. Restez chez vous si vous ne vous sentez pas bien.

Tous les détails >

João Félix : "Liverpool, le plus dur"

Le prodige portugais de l'Atlético s'est confié en exclusivité à UEFA.com avant le 8e de finale face aux tenants du titre de Liverpool.

Le joueur de l'Atlético a répondu à nos questions
Le joueur de l'Atlético a répondu à nos questions

João Félix, le prodige portugais de l'Atlético Madrid, a répondu à nos questions avant le 8e de finale d'UEFA Champions League face aux tenants du titre de Liverpool. Interview exclusif ici !

João Félix en action en Champions League
João Félix en action en Champions League

UEFA.com : Parlez-nous de ce match face à Liverpool. Que pensez-vous de ce tirage ?
João Félix :
On s'attend à un match très difficile. C'est peut-être la meilleure équipe sur laquelle nous pouvions tomber. Ils sont en très grande forme, et remettent leur titre en jeu. Ça va être très dur, tous les matches de Champions League le sont, mais celui-ci le sera sûrement un peu plus...

Revenons sur votre première rencontre avec Cristiano Ronaldo, en sélection portugaise...
J'avais l'impression d'être dans un jeu vidéo ! J'ai tellement l'habitude de la voir à la télé, je ne l'avais jamais vu en vrai, je l'avais déjà vu jouer mais jamais d'aussi près... C'était bizarre. J'avais l'impression qu'il faisait trois mètres de haut. J'ai eu du mal à m'y faire ! Cette semaine fut vraiment très étrange, j'imagine pour lui aussi. J'étais très heureux de l'avoir rencontré et de faire partie de l'équipe nationale.

Vous avez fait couler beaucoup d'encre en signant à l'Atlético cet été...
Oui, tout le monde parlait de moi, et c'est quelque chose dont je n'avais pas l'habitude. Mais c'est une bonne chose, cela prouve que je fais bien les choses, que mon travail acharné est payant. Je ne pensais pas que cela arriverait aussi tôt dans ma carrière.

Joao Felix a répondu en exclu aux questions d'UEFA.com
Joao Felix a répondu en exclu aux questions d'UEFA.com

De nombreux grands attaquants sont passés par ce club, et j'apprends énormément aux côtés de Diego Simeone. Il me fait aussi travailler sur l'aspect défensif de mon jeu, j'ai dû évoluer de ce côté-là.

Et votre meilleur souvenir européen, alors ?
Je pense le triplé face à Francfort (en UEFA Europa League la saison dernière), c'est quelque chose que je ne vais jamais oublier. C'était mon premier, et je devenais ce soir-là le plus jeune joueur à en inscrire un. Je ne sais pas si ce record est toujours d'actualité, mais c'est pas grave !

Jouer la finale de Youth League (avec Benfica) était aussi quelque chose de spécial. À l'époque, c'était comme disputer finale de Champions League pour nous. On a battu le Real en demies, c'est un super souvenir.

Et pour finir, évoquons Benfica, votre club formateur...
Au centre de formation, ils font tout pour nous permettre de devenir le meilleur joueur possible. On quitte la maison familiale, mais on finit vite par se sentir chez nous là-bas. Il y a vraiment une super ambiance, tout le monde s'y sent bien. Le staff est incroyable, et les infrastructures sont au top.

 

Haut