UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Une belle victoire pour rien contre Milan

Arsenal FC 3-0 AC Milan (tot. 3-4)
L'Arsenal FC s’est imposé 3-0 à Londres mais c’est l'AC Milan qui se qualifie pour les quarts de finale de l’UEFA Champions League.

Arsenal - Milan ©Getty Images

L’Arsenal FC s’est imposé 3-0 à Londres mais c’est l'AC Milan qui se qualifie pour les quarts de finale de l’UEFA Champions League.

Arsenal commençait très fort et mettait rapidement la pression sur le Milan. Les Gunners se procuraient deux corners de suite et le deuxième était gagnant. Sur le centre d’Alex Oxlade-Chamberlain, Laurent Koscielny profitait du marquage laxiste des Milanais pour smasher victorieusement le cuir de la tête (1-0, 7e).

Les Italiens touchaient rarement le ballon et les hommes d’Arsène Wenger insistaient sur le flanc droit avec un Theo Walcott intenable, que surtout Djamel Mesbah n’arrivait pas à contenir. C’est sur une des percées du jeune Anglais qu'Arsenal doublait la marque. Son centre était mal repoussé par Thiago Silva directement sur Tomáš Rosický qui plaçait admirablement le ballon sur la gauche de Christian Abbiati. Le gardien effleurait le cuir mais ne pouvaient rien faire de plus (2-0, 26e).

Et à deux minutes de la fin d’une première période impressionnante et intense, l’international M21 Alex Oxlade-Chamberlain redonnait une lueur d’espoir aux Gunners quand il était pris en sandwich par Antonio Nocerino et Djamel Mesbah dans la surface de réparation. Robin van Persie transformait le penalty pour donner un avantage de trois buts, et plus qu’un but de retard sur l’ensemble des deux matches (3-0, 43e).

L’intensité ne baissait pas au retour des vestiaires, mais les hommes de Massimiliano Allegri essayaient de calmer les ardeurs anglaises et étaient mieux positionnés sur le terrain. Le tournant du match était sans doute l’incroyable double arrêt d’Abbiati, tout d’abord du pied sur une frappe de Gervinho puis des mains alors que Van Persie n’appuyait pas suffisamment sa frappe (59e).

Son homologue des Gunners l’imitait quelques instants plus tard face à Antonio Nocerino. Certes, peu conventionnel mais efficace, du pied sur sa ligne. Au final, les Milanais ont largement été dominés mais ont fait parler l’expérience et se qualifient pour les quarts de finale.