UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Marseille et Arsenal se retrouvent

Comme il y a deux ans, Arsenal vient affronter l'Olympique de Marseille en phase de groupes de la Champions League. Les Phocéens veulent gagner enfin.

L'entraîneur de Marseille Élie Baup
L'entraîneur de Marseille Élie Baup ©AFP/Getty Images

L’Olympique de Marseille débute sa neuvième campagne d’UEFA Champions League par un match face à un adversaire familier. Il y a deux saisons, l’OM était déjà dans le groupe de l’Arsenal FC, les deux équipes terminant aux deux premières places.

Antécédents
• Arsenal avait pris le meilleur sur les deux rencontres en 2011/12, s’imposant 1-0 à l’extérieur grâce au but d’Aaron Ramsey en fin de match, la rencontre retour à Londres se soldant par un match nul et vierge. Ces résultats permettaient aux Gunners de terminer en tête du groupe avec un point d’avance.

• Composition des équipes pour le match à Marseille le 19 octobre 2011 :
Marseille : Mandanda, Azpilicueta, Diawara, N'Koulou, Morel, Diarra, Lucho González (Amalfitano 73e), Cheyrou (Kaboré 87e), Valbuena, A. Ayew, Rémy (Gignac 69e).
Arsenal : Szczęsny, Jenkinson (Djourou 62e), Mertesacker, Koscielny, André Santos, Song, Arteta, Rosický, Walcott (Gervinho 67e), Arshavin (Ramsey 78e), Van Persie.

• Après cette défaite, le bilan de l’OM à domicile face à un adversaire anglais est de 7 victoires, 1 nul et 3 défaites, les trois défaites ayant eu lieu lors des cinq dernières rencontres. Les Phocéens ont affronté trois adversaires anglais lors de leurs deux dernières campagnes, battant le Chelsea FC 1-0 sur leur terrain en phase de groupes 2010/11 et concédant un nul 0-0 devant le Manchester United FC en 8es de finale avant d’être éliminés suite à un revers 2-1 à l’extérieur.

• Arsenal possède un bilan très positif à l’extérieur face aux équipes françaises en compétition européenne, restant invaincu en neuf déplacements (six victoires et trois nuls). Les Londoniens ont remporté leurs cinq dernières rencontres.

• Les Gunners ont perdu deux finales européennes à Paris : 2-1 face au FC Barcelona lors de l’UEFA Champions League 2006 et 2-1 (a. p.) contre le Real Zaragoza en Coupe des vainqueurs de coupe de l’UEFA 1995.

Repères
• Son absence la saison dernière mettait un terme à une série de cinq campagnes consécutives en UEFA Champions League pour Marseille. En 2011/12, les Olympiens atteignaient les quarts de finale pour la première fois depuis qu’ils ont été les premiers vainqueurs du tournoi en 1993, s’inclinant 2-0 à domicile et à l’extérieur face au FC Bayern München.

• L’équipe d’Élie Baup pourrait ne pas être ravie de débuter à domicile : elle s’est inclinée lors de chacune des trois dernières campagnes ouvertes au Vélodrome, entre 2008 et 2011. Il y a deux ans, elle débutait par un succès 1-0 sur le terrain de l’Olympiacos FC.

• La qualification de l’OM pour les quarts de finale il y a deux ans ne pouvait masquer son mauvais bilan à domicile dans l’élite européenne. Le club s’inclinait deux fois au stade Vélodrome en phase de groupes et la défaite contre le Bayern signifiait qu’il a subi 10 revers lors de ses 21 dernières rencontres à domicile dans la compétition, pour huit victoires seulement.

• Les succès d’Arsenal en France sont contrebalancés par son bilan récent en déplacements qui affiche 9 défaites en 17 matches à l’extérieur dans la compétition, pour cinq victoires.

• L’équipe d’Arsène Wenger, qui a terminé quatrième de la Premier League en 2012/13, participe à la phase de groupes pour la 16e saison consécutive. Pour la sixième fois en huit campagnes, les Gunners ont dû passer par un tour de qualification, éliminant le Fenerbahçe SK 5-0 sur l’ensemble des deux matches en barrages. Ramsey a confirmé son excellent début de saison en marquant lors du succès 3-0 en Turquie et en inscrivant les deux buts de la victoire au retour.

• Pour la troisième saison de rang, Arsenal a quitté le tournoi en 8es de finale l’an dernier, s’inclinant 3-1 à domicile devant le Bayern puis les Anglais comblaient leur retard en s’imposant 2-0 à l’extérieur avant d’être éliminés selon la règle des buts à l’extérieur. Il s’agissait de la 13e fois d’affilée que le club s’extirpait de la phase de groupes.

• Sa victoire à Montpellier a porté à neuf rencontres son invincibilité lors de la 1re journée : sept victoires et deux nuls. Sa dernière défaite en ouverture remonte au 17 septembre 2003 lorsque le FC Internazionale Milano s’imposait 3-0 à Highbury.

On se connaît ?
• Mathieu Flamini a débuté sa carrière chez les jeunes à l’OM et a effectué ses débuts en équipe première en décembre 2003. Il rejoignait Arsenal pour la première fois à la fin de cette saison.

• Arsène Wenger était défenseur au RC Strasbourg et a débuté sa carrière d’entraîneur avec l’AS Nancy-Lorraine et l’AS Monaco FC.

• Bacary Sagna (AJ Auxerre 2004–2007), Laurent Koscielny (EA Guingamp 2004–2007, Tours FC 2007–2009, FC Lorient 2009/10), Mikel Arteta (Paris Saint-Germain FC 2001–2002), Olivier Giroud (Grenoble Foot 38 2005-2008, FC Istres, en prêt, 2007-2008, Tours FC 2008-2010, Montpelier 2010-2012) et Yaya Sanogo (Auxerre 2010-2013) ont tous évolué en France.

• Sagna, Koscielny et Giroud sont coéquipiers de Steve Mandanda, André-Pierre Gignac, Mathieu Valbuena, Dimitri Payet et Rod Fanni en équipe de France.

• Valbuena a inscrit le second but de la France lors de la victoire 2-1 sur l’Angleterre en amical le 17 novembre 2010 au stade de Wembley. Theo Walcott et Kieran Gibbs jouaient pour les Anglais.

• Sanogo, Mario Lemina et Florian Thauvin faisaient tous partie de l’équipe de France victorieuse de la Coupe du Monde des moins de 20 ans de la FIFA cet été en Turquie.

• Sagna et Benoît Cheyrou ont joué ensemble à Auxerre.

• Alaixys Romao et Jérémy Morel étaient les coéquipiers de Koscielny à Lorient.

• Jordan et André Ayew jouent pour le Ghana aux côtés d’Emmanuel Frimpong.

• Souleymane Diawara a passé une saison en Angleterre au Charlton Athletic FC en 2006/07.