UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Mourinho le sent bien face à Paris

José Mourinho affirme qu'il revient à ses joueurs de Chelsea de créer dans leur stade une ambiance propice à la chute des Parisiens.

Mourinho le sent bien face à Paris
Mourinho le sent bien face à Paris ©UEFA.com

José Mourinho affirme qu'il revient aux joueurs du Chelsea FC de créer dans leur stade une ambiance propice à la chute du Paris Saint-Germain après la défaite 3-1 dans la capitale française.

Privés de Zlatan Ibrahimović, son homologue Laurent Blanc redoute le début de la rencontre où son adversaire sera agressif "dans lehopes his charges can seal progress by exploiting any space left by Chelsea's need to attack.

Chelsea
José Mourinho, entraîneur

J'ai vécu plus de 100 matches en UEFA Champions League et je suis incapable de vous dire ce qu'il va se passer demain soir. Mes joueurs devront faire preuve de qualité, confiance et ambition, ce qui est toujours nécessaire au plus haut niveau. Cela serait une grosse désillusion pour le PSG de se faire éliminer après son résultat à l'aller alors que tout le monde s'attend à notre élimination.

C'est pour cela que nous aimons être dans cette situation. Au moment du coup d'envoi demain soir, nous y croirons tous. J'y crois, mes joueurs y croient, et c'est bien ça le plus important. Je pense que nous allons l'emporter. Nous marquerons plus de buts qu'eux. Le score pourrait être de 4-3 ou 5-4 sur l'ensemble des deux matches.

Ce week-end
Samedi : Chelsea FC 3-0 Stoke City FC (Salah 32e, Lampard 61e, Willian 72e)
Čech ; Ivanović, Cahill, Terry, Azpilicueta ; Lampard (Luiz 70e), Matić ; Schürrle (Hazard 59e), Willian (Cole 78e), Salah ; Torres.

• Chelsea, qui restait sur deux défaites lors de ses cinq dernières sorties toutes compétitions confondues, a gardé sa cage inviolée lors des huit dernières rencontres disputées à Stamford Bridge, où les Blues n'ont plus pris de but depuis 732 minutes et la réduction du score de Javier Hernández lors de la victoire 3-1 sur le Manchester United FC le 19 janvier.

Blessés et suspendus
Samuel Eto'o (ischio-jambiers) a une nouvelle fois dû déclarer forfait.

Paris
Laurent Blanc, entraîneur
Le pourcentage, les statistiques, c'est intéressant, mais nous avons surtout l'esprit et la motivation pour nous qualifier. Ça c'est une certitude. Sur nos chances, je ne les connais pas. Ce n'est pas très important. Il y a un match à jouer, contre une grande équipe. On sait ce qu'il s'est passé à l'aller, on en a tiré les enseignements. Est-ce que le match sera comme les 30 dernières minutes de la première période ou comme la deuxième période avec Paris dominateur ? On ne sait pas.

C'est une équipe qui est très compacte, mais qui crée des espaces sur les côtés. C'est quelque chose qui rentre vraiment dans les qualités de Lavezzi. Il a vraiment retrouvé du punch. Au match aller, il leur a posé énormément de problèmes. Est-ce que Chelsea va défendre très haut ? Ou pas ? Si c'est le cas, on aura quelques espaces, et ces espaces pour lui et pour d'autres pourront être très bénéfiques pour nous. Mais, encore fois, on ne sait pas dans quel état d'esprit Chelsea va aborder ce match, même si on a une petite idée, Chelsea est mené.

Notre philosophie de jeu, elle est connue. On l'applique d'une fort belle manière dans le championnat de France. Mais tout le monde est unanime pour dire qu'en Champions League, on joue à un niveau supérieur. On a une philosophie parce que l'on croit en certaines choses. Et moi, j'ai toujours cru à cette philosophie de football. Je pense que c'est la meilleure manière de gagner des trophées. D'autres pensent le contraire et ce qui fait la différence, ce sont les gens ou les équipes qui gagnent. Quelle que soit la manière de gagner, celui qui gagne a toujours raison.Notre philosophie, c'est d'essayer de gagner en jouant offensif, avec du beau jeu, avec la maîtrise du ballon, pour poser des problèmes à l'adversaire. Si on veut devenir une grande équipe européenne, il va falloir pouvoir appliquer cette philosophie de je la au Parc des Princes, à Paris, mais aussi à l'extérieur

Ce week-end
Samedi : Paris 3-0 Stade de Reims (Cavani 43e, Mandi csc 48e 89e)
Sirigu ; Digne, Thiago Silva, Marquinhos, Van der Wiel (Camara 65e) ; Rabiot, Cabaye, Pastore ; Ménez, Cavani (Lavezzi 65e), Lucas (Ongenda 72e).

• La victoire 3-0 samedi face au Stade de Reims est la 11e consécutive toutes compétitions pour le PSG, un record pour le club qui n'a encaissé que quatre petits buts au cours de cette série.

Blessés et suspendus
Zlatan Ibrahimović, touché à une cuisse lors de match aller, est indisponible pour la deuxième manche face à Chelsea.

Bon à savoir
• Les Français ont remporté 11 de leurs 14 confrontations européennes après avoir gagné l'aller à domicile et en ont gagné trois sur quatre après l'avoir remporté par deux buts. Seul faux pas : contre le KSV Waterschei en quarts de finale de la Coupe des vainqueurs de coupe européenne 1982/83 quand ils gagnaient 2-0 à domicile mais s'inclinaient 3-0 en Belgique.