UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Retour réussi pour Monaco

AS Monaco FC 1-0 Bayer 04 Leverkusen
João Moutinho a été décisif pour l'avant-dernier de Ligue 1 qui fait chuter le Bayer.

Retour réussi pour Monaco
Retour réussi pour Monaco ©UEFA.com

L’AS Monaco FC s’impose sur une réalisation de Joao Moutinho face au Bayer Leverkusen 04 au stade Louis II (1-0), à l’occasion de la première journée du Groupe C de l'UEFA Champions League.

Dix ans après sa finale perdue face au FC Porto (3-0), Monaco retrouvait en septembre la plus prestigieuse des compétitions européennes de clubs. Face au leader de la Bundesliga, l'actuel avant-dernier de Ligue 1 n’affichait pas l’armada tant espérée des supporters, mais il a réussi à hausser le niveau comme l'avait demandé le coach Leonardo Jardim.

Emmenés par leur capitaine, Jérémy Toulalan (élu homme du match), les joueurs du Rocher sont rapidement entrés dans la compétition. C’est Yannick Ferreira Carasco qui se montrait le plus actif côté Rouge et Blanc mais l’attaquant belge ne parvenait pas à faire preuve de justesse sur sa tentative de loin (7e) avant de récolter le premier carton jaune de la soirée, pour une gifle non-intentionnelle sur l’ancien Montpelliérain, Emir Spahić.

Les hommes du Rocher allaient peu à peu retomber dans leurs approximations, à l’image d’un début de saison compliqué en Ligue 1, avant de subir les assauts adverses. Gonzalo Castro faisait frissonner les travées du stade Louis II mais sa frappe, trop croisée, fuyait le cadre.

Quelques minutes plus tard. C’était au tour d’Ömer Toprak de s’essayer mais le défenseur voyait sa tête s’envoler dans le ciel azuréen. Le Bayer se montrait de plus en plus dangereux, prenant totalement le contrôle des débats sans faire la différence malgré trois d'énormes occasions de Karim Bellarabi (36e) et Castro (45e).

L’alerte passée, les vice-champions d'Europe 2004 allaient revenir des vestiaires avec d’autres ambitions. L’entrée de Bernardo Silva (57e) apportait de la percussion et de la vitesse sur le front de l’attaque. Cinq minutes plus tard, Dimitar Berbatov était trouvé aux 16 mètres et remisait parfaitement pour Moutinho, qui, face au but, propulsait le cuir au fond des filets de Bernd Leno.

Sans le savoir, le Portugais assommait Leverkusen, qui avait clarement laissé passer sa chance en première période. Sur le chemin des trois points, le onze de la Principauté se montrait alors plus libéré. L’ASM posait le pied sur le ballon pour gérer son avance au tableau d’affichage sans plus jamais être inquiétée et entamer de la plus belle des façons sa campagne européenne version 2014/15. Dix ans que le Rocher l’attendait, il n'a pas été déçu.