UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Xabi : "Plus rapide, plus physique"

Xabi Alonso évoque le football allemand qu'il découvre à Munich. Il parle également de l'AS Roma qu'il affronte demain soir.

Xabi Alonso pose à côté du trophée de l'UEFA Champions League au musée du Bayern
Xabi Alonso pose à côté du trophée de l'UEFA Champions League au musée du Bayern ©Getty Images

Xabi Alonso a marqué son premier but pour le FC Bayern München ce week-end et a rapidement trouvé ses marques après son transfert du Real Madrid CF cet été. Vainqueur de l'UEFA Champions League avec le Liverpool FC et Madrid, le milieu de terrain de 32 ans a évoqué le week-end dernier devant la presse différents sujets comme l'apprentissage de l'allemand, la collaboration avec Josep Guardiola – son ancien rival du FC Barcelona – et la rencontre de demain face à l'AS Roma.

Après un mois à Munich, pouvez-vous comparer la Liga et la Bundesliga ?

Xabi Alonso : Ici, le jeu est plus rapide et plus physique. La différence se ressent à ce niveau. En Liga, le jeu est plus lent et les matches sont plus techniques. D'après moi, la Bundesliga se rapproche plus de la Premier League que de la Liga.

À quel point Pep Guardiola est-il différent des autres entraîneurs avec lesquels vous avez travaillé ?

Alonso : Il est très méthodique et c'est un travailleur acharné – il passe des heures à préparer chaque match. Est-ce l'une des raisons qui m'ont attiré ici ? Oui, bien sûr. Il a fait preuve d'un grand intérêt à mon égard, et pour moi il était très important de ressentir cette confiance de l'entraîneur.

Vous avez joué pour Madrid à l'époque où Guardiola entraînait Barcelona; n'est-ce pas bizarre de jouer sous ses ordres maintenant ?

Alonso : Non, cela fait partie du football. Il a un passé à Barcelone comme j'ai le mien au Real Madrid, mais désormais nous sommes ensemble au Bayern. En Espagne, nous nous sommes affrontés plusieurs fois; aujourd'hui, on lutte ensemble.

Avez-vous commencé à apprendre l'allemand?

Xabi Alonso marque son premier but pour le Bayern
Xabi Alonso marque son premier but pour le Bayern©AFP/Getty Images

Alonso: L'allemand me pose quelques problèmes pour l'instant – il me faudra du temps pour le parler correctement, mais je me débrouille grâce à l'anglais. Je dois faire l'effort d'essayer de parler allemand. Mais vous savez, ce n'est pas une langue facile.

Deux rencontres contre l'AS Roma vous attendent en UEFA Champions League, comment les abordez-vous ?

Alonso : La saison dernière nous avons vu qu'ils ont haussé le niveau – ils jouent un excellent football. Je les ai affrontés lors d'un match amical pendant la trève estivale avec Madrid, je sais donc comment ils jouent. Il ne fait aucun doute qu'ils sont candidats sérieux au Scudetto, et qu'ils veulent aller plus loin en Champions League. Pour nous, le match aller à Rome sera décisif, car nous avons remporté les 3 points dans chacun de nos deux premiers matches et avec 6 points nous occupons une bonne place au classement.

Mis à part le Bayern, qui sont les grands favoris de cette UEFA Champions League ?

Alonso : Real Madrid, Barcelone, Chelsea, nous-mêmes… Dortmund est une équipe dangereuse également. Je respecte de nombreux clubs; le Paris Saint Germain notamment. La compétition est très ouverte.

Remporter l'UEFA Champions League avec un troisième club, est-ce l'un des derniers objectifs de votre carrière ?

Alonso : J'adorerais. Nous allons nous battre pour l'emporter et, sur le plan personnel, ce sera un énorme défi. Nous verrons bien. Nous n'en sommes qu'au début, la route est encore longue.