UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Lahm et Kroos face à l'énigme napolitaine

Le FC Bayern München a été excellent dernièrement à domicile, mais Philipp Lahm ne veut pas que le Bayern se repose sur ses lauriers.

Philipp Lahm se méfie de l'équipe italienne
Philipp Lahm se méfie de l'équipe italienne ©Getty Images

Le FC Bayern München a marqué 33 buts sans en concéder un seul lors de ses neuf derniers matches à domicile, mais cela ne veut rien dire selon le capitaine Philipp Lahm.

Les Bavarois, en tête de leur groupe avec deux points d'avance sur leur adversaire du jour, accueillent le SSC Napoli mercredi en UEFA Champions League dans l'espoir de prolonger leur série, tout en sachant qu'un faux pas contre Naples puis le Villarreal CF pourraient réduire à néant les efforts déjà consentis. "Nous somms en forme mais nous n'avons encore rien gagné", indique Lahm. Notre objectif est de remporter notre groupe et nous saurons demain qui est le patron."

Son collègue en club et en sélection, Toni Kroos, abonde dans son sens. "Nous serons heureux si nous n'encaissons pas de but une nouvelle fois", s'exclame le milieu. "Notre bilan à domicile est flatteur mais nous n'avons rien accompli et il nous retse beaucoup de chemin pour y parvenir. Je suis certain que Naples nous donnera plus de fil à retordre que nos derniers adversaires de Bundesliga."

En cas de succès sur Naples à Munich, les Bavarois prendraient non seulement le large dans le Groupe A mais pourraient valider leur ticket pour les 8es de finale en cas de succès face à Villarreal en cinquième journée. Mais Naples a tenu en échec le Bayern 1-1 en troisième journée, lui posant au passage quelques problème d'ordre tactique. Pas si mal compte tenu du niveau affiché dernièrement par les troupes de Jupp Heynckes. "Ce n'est pas si courant d'affronter une défense à trois", explique Kroos said. "Les joueurs extérieurs de Naples sont davantage des ailiers que des arrières latéraux alors qui doit les surveiller ? Nos attaquants ou nos défenseurs ?"