Comment l'UEFA prépare-t-elle ses tirages ?

Petit tour dans les coulisses des tirages de l'UEFA Champions League et de l'UEFA Europa League...

Comment l'UEFA prépare-t-elle ses tirages ?
Comment l'UEFA prépare-t-elle ses tirages ? ©Getty Images

Combien de temps faut-il pour préparer des tirages comme ceux de lundi ?

Antonio Giachino, manager des compétitions de clubs seniors de l'UEFA : J'essaie de répartir les préparatifs sur deux semaines. Il n'est pas possible de tout préparer la veille. Vous devez commencer après la 5e journée et commencer à réfléchir à tous les scénarios possibles : qui peut se qualifier, qui peut être éliminé, qui peut passer de la Champions League à l'Europa League, etc... donc nous commençons fin novembre.

Les 8es de finale de l'UEFA Champions League et les 16es de finale de l'UEFA Europa League sont les plus difficiles à organiser d'un point de vue logistique. Vous avez beaucoup de boules de tirage à préparer et beaucoup de scénarios possibles, et aussi parce que les tirages se déroulent le même jour que les matches à élimination directe de l'UEFA Youth League.

D'un point de vue calendrier, la date des matches des huitièmes de finale de l'UCL [UEFA Champions League] et des 16es de finale de l'UEL [UEFA Europa League] est déterminée par votre position finale en phase de groupes. Les vainqueurs des groupes UCL et UEL jouent le match retour à domicile

Huit des 1440 boules prêtes
Huit des 1440 boules prêtes©UEFA.com

.

Expliquez-nous les préparatifs du début à la fin...

Antonio : C'est assez intensif. Tout d'abord, il faut regarder tous les clubs qui peuvent se qualifier. Ensuite, vous commencez à réfléchir à la meilleure façon de vous préparer en fonction de ces équipes. Ensuite, vous pensez à tous les matériaux nécessaires pour le tirage - les boules de tirage, les bols, les bouts de papier. Vous travaillez ensuite avec la logistique pour vous assurer que tout est disponible.

Il y a 1440 balles pour préparer les tirages de lundi, ce qui est beaucoup. Vous devez préparer trois sets par tirage. Le premier set est destiné aux répétitions qui ont lieu le jour du tirage. Vous préparez un autre set pour les tirages eux-mêmes, puis un autre set supplémentaire au cas où quelque chose se passerait.

Michael Heselschwerdt, directeur des compétitions de clubs de l'UEFA :  Il va sans dire que nous suivons tous les matches et discutons des implications possibles sur le tirage au sort (stade, matches dans la même ville) et le calendrier vers la fin de la phase de groupes, mais pour moi les préparatifs approfondis commencent normalement la semaine précédente. Antonio prépare les discours et statistiques pour chaque club, vous pouvez donc les lire et passer en mode tirage.

En ce qui concerne les derniers préparatifs, je les revois la veille pour être en sécurité. Le matin, nous commençons par les répétitions, qui sont très importantes, nous avons donc environ une heure où nous pouvons repérer quoi que ce soit et dire : "Nous devons examiner ceci ou cela".

Michael Heselschwerdt sur scène avec Massimiliano Allegri
Michael Heselschwerdt sur scène avec Massimiliano Allegri©UEFA via Getty Images

Comment s'assurer que le tirage est équitable ?

Antonio : Nous demandons aux vérificateurs de venir le jour des tirages. Premièrement, ils vérifient que la fermeture des boules de tirage a lieu correctement et conformément aux procédures de tirage. Ensuite, ils sont responsables de s'occuper des objets du tirage jusqu'à ce que les balles soient mises dans les bols sur la scène. Essentiellement, ils sont chargés de s'assurer qu'aucun des matériaux n'est compromis.

Avez-vous peur de faire une erreur ?

Antonio Giachino vérifie tout une dernière fois
Antonio Giachino vérifie tout une dernière fois©Getty Images

Antonio : Je suis confiant parce que je crois en ma capacité à effectuer un tirage au sort, mais chaque fois que quelqu'un me demande si tout va bien, je dis : "Attendez la fin du tirage au sort et je vous le dirai." Le diable est toujours au coin de la rue et des erreurs peuvent facilement se produire.

Michael : Nous apprenons des autres tirages au sort qui ont lieu à l'UEFA et avec d'autres organisations pour minimiser les erreurs. Nous avons établi plusieurs procédures en identifiant les facteurs critiques qui influencent négativement la mise en scène des tirages. Ces procédures nous permettront de continuer la prestation de ces services.

Et un tirage par ordinateur, c'est pour quand ?

Michael : Cela pourrait arriver parce que cela simplifierait le tirage au sort, mais à mon avis, les clubs aiment voir leur équipe tirée au sort : ils aiment être là, voir les boules de tirage au sort. Je pense qu'il y aurait quelque chose qui manquerait si vous appuyez simplement sur un bouton et whoosh, tous les matches sont décidés.