Éradiquons la pandémie de COVID-19 en suivant les cinq gestes barrières de l'Organisation mondiale de la santé et de la FIFA pour contribuer à freiner la diffusion de la maladie.
 

1. Lavez-vous fréquemment les mains 2. Toussez ou éternuez dans votre coude 3. Ne vous touchez pas le visage 4. Évitez les contacts proches 5. Restez chez vous si vous ne vous sentez pas bien.

Tous les détails >

Le feu au Parc OL

Olympique Lyonnais 3-0 Dinamo Zagreb
Les Lyonnais ont parfaitement débuté leur campagne européenne en disposant facilement du GNK Dinamo Zagreb grâce à des buts de Tolisso, Ferri et Cornet.

Lyon 3-0 Dinamo Zagreb

Ils ont retenu les leçons de l'an dernier. Les Lyonnais avaient sans doute traîné comme un boulet le petit match nul ramené la saison dernière à La Gantoise (1-1) lors de la première journée de la phase de poules.

Les Gones ne voulaient cette fois pas laisser passer l'occasion de démarrer cette nouvelle campagne en Ligue des champions par une victoire, qui plus est pour le premier rendez-vous dans cette épreuve dans leur Parc OL. Le plus efficace pour cela, c'est encore de bien débuter le match.

Volontaires et ambitieux, les hommes de Bruno Genesio ont d'entrée étouffé leurs adversaires et se sont tout de suite montrés dangereux. Et c'est logiquement que l'OL a été récompensé de sa superbe entame de match en ouvrant la marque dès la 13e minute d'un splendide coup de tête de Corentin Tolisso sur une offrande de Rafael.

 

Non contents de cet avantage au tableau d'affichage, Maxime Gonalons et ses partenaires multipliaient les occasions à l'image de la splendide "madjer" de Maxwel Cornet, stoppée du pied par Adrian Semper, ou encore cette tentative du Polonais Maciej Rybus, à deux doigts de doubler la mise sur une puissante frappe du gauche (36e).

©AFP/Getty Images

À l'entame du temps additionnel, Jonas faisait passer quelques frayeurs dans le dos des spectateurs mais Lopes est attentif. Une seule statistique résumait l'emprise lyonnaise dans ce premier acte : 13 (dont 6 cadrés) tirs à 2.

À l'abri

En deuxième période, l'OL n'a pas attendu très longtemps pour creuser l'écart et se mettre à l'abri. Un but, dès la 49e minute, de Jordan Ferri, monté aux avants-postes et très bien servi par Cornet, plaçait les Gones dans les meilleures dispositions sur une merveille de piqué. Avant que huit minutes plus tard, Cornet lui-même, après avoir récupéré le ballon, s'est appuyé sur Tolisso pour subtilement glisser le ballon au fond des filets une troisième et dernière fois.

Dans leur malheur, les Croates, par l'intermédiaire de El Arabi Hilal Soudani, ont manqué l'immanquable quand l'attaquant alégrien a vu sa reprise à bout portant être repoussée par la transversale. Mais à 3-1, cela n'aurait sans doute pas changé grand-chose tant l'OL a maîtrisé son sujet. De bon augure pour la suite de la compétition avant de se rendre à Séville, le 27 septembre.

Réactions
Bruno Genesio, entraîneur de l'Olympique lyonnais
On a bien abordé le match, on a eu la chance et la réussite pour ouvrir le score rapidement. Je note surtout l'application des joueurs sur les principes de jeu définis pour ce nouveau système (en 3-5-1-1). Cette victoire a été obtenue sans les cadres ? J'avais dit avant ce match que c'est dans ces moments-là que l'on voit les grands clubs et les grands joueurs. Ces derniers ont montré des facultés mentales pour s'adapter très rapidement à ce nouveau système, ils l'ont appliqué à la lettre et à des postes inhabituels, comme Corentin Tolisso.

C'est bien de débuter par une victoire à domicile, c'est mieux pour reprendre une dynamique positive. On a montré qu'on est capables de rebondir, mais c'est une remise en cause perpétuelle avec le déplacement à Marseille dimanche. Ce succès va nous permettre de reprendre de la confiance, qui s'était évanouie après les défaites à Dijon et Bordeaux.

Je suis rassuré car j'ai vu des joueurs transcendés ce soir. On a réussi à le faire en 48 heures. J'avais déjà pensé depuis quelques temps à ce système-là, à ce nouveau schéma, c'est celui qui correspond le mieux aux qualités des joueurs que j'ai à ma disposition. Je suis vraiment fier de tout le monde. J'espère que c'est un match référence, même si je reste mesuré dans la victoire comme je l'ai été après les deux dernières défaites. On est lancés - je l'espère - sur une bonne série. En gagnant 3-0, cela nous donne un avantage au goal-average sur cette équipe de Zagreb, mais l'objectif du club est de se qualifier pour les huitièmes de finale.

Jean-Michel Aulas, président de l'Olympique lyonnais (sur OLTV)
Je tiens d’abord à dire bravo au coach, au staff et aux joueurs. On était en difficulté, il ne faut pas le nier avec tous ces blessés, et on a su montrer de belles dispositions et un mental d’acier pour être efficaces ce soir. Il a fallu trouver un système plein d’ingéniosité, avec notamment Corentin Tolisso dans un nouveau rôle. On commence une nouvelle vie ici et j’ai été touché par la réaction des supporters, qui ont rugi d’envie puis de plaisir. C’est un immense bonheur de voir cette communion. Ce soir, je suis fier de notre staff mais aussi de nos supporters.

Depuis la blessure d’Alex Lacazette, on a beaucoup hésité à prendre un joueur. On va essayer de prendre un avant-centre avec un profil que l’on n’a pas dans le club, grand, rapide, avec de l’expérience ou l’ambition de sa jeunesse. J’aimerais qu’il soit présent contre l’OM. On a pisté un ou deux joueurs et on va essayer cette nuit de faire une opération.

Anthony Lopes, gardien de l'OL
On s’est battus avec nos armes du moment. Tout le monde a été à l’écoute ces deux derniers jours pour bien faire fonctionner ce système. On a concédé très peu d’occasions par rapport à nos matchs précédents. Il faut continuer comme ça. J’espère que cette victoire va nous servir pour la suite. Les blessés sont venus nous encourager. L'OL, c’est une famille.

Zlatko Kranjčar, entraîneur du GNK Dinamo Zagreb
C'est normal d'être un peu triste, la situation sur le terrain n'a pas été conforme à ce que nous attendions. Même si Lyon a été pus fort, nous avons eu quatre occasions pour renverser la vapeur. Je félicite Lyon, tout n'était pas à jeter dans notre équipe. Bien sûr, notre situation n'est pas satisfaisante au classement dans ce groupe après ce premier match, mais on doit se tourner vers notre prochain match de championnat.

On ne pensait pas prendre un but aussi vite. On a malgré tout bien joué et je ne savais pas trop quoi dire à mes joueurs à la mi-temps. Il fallait qu'ils continuent à croire en eux. Je pense que Lyon, la Juve et Séville se situent un cran au-dessus, mais on a envie de bien figurer dans cette première phase.

©Getty Images
©Getty Images
©AFP/Getty Images
©AFP/Getty Images
©AFP/Getty Images
©AFP/Getty Images
©AFP/Getty Images

Haut