Reprise du jeu : l'UEFA se prépare pour le retour en toute sécurité de ses compétitions d'élite.
En savoir plus >

1988/89 : Milan revient en beauté

1988/89 : Milan revient en beauté
1988/89 : Milan revient en beauté ©Getty Images

Milan AC - FC Steaua Bucuresti 4-0

Champion à deux reprises au cours des années 60, le Milan AC a attendu 1989 pour obtenir son troisième succès européen. Compte tenu de sa victoire écrasante face au FC Steaua Bucuresti au Camp Nou (4-0), cela valait la peine. Certes, il y avait quelques impatients au milieu des 80 000 supporteurs "rossoneri" en Espagne, mais Ruud Gullit et Marco van Basten se chargeaient de sceller une victoire éblouissante.

Madrid éliminé
Le Real Madrid CF ne pesait pas plus lourd que les Roumains à San Siro en demi-finale (5-0, buts de Carlo Ancelotti, Frank Rijkaard, Gullit, Van Basten et Roberto Donadoni). Ce qui reflétait bien la force de cette équipe financée par le magnat des médias Silvio Berlusconi et dirigée par Arrigo Sacchi. Les Milanais n'ont pas toujours été aussi redoutables. Ils ont eu besoin des buts à l'extérieur pour éliminer le FK Crvena Zvezda au deuxième tour, et d'un penalty généreux pour éliminer le SV Werder Bremen en quarts de finale.

Le style Hagi
Le Steaua de Gheorghe Hagi suscitait plus d'admiration. Il balayait l'AC Sparta Praha, le FC Spartak Moskva, l'IFK Göteborg et le premier demi-finaliste turc, le Galatasaray SK, avec 22 buts marqués. Les Milanais retrouvaient leur jeu à point nommé et infligeait une troisième défaite de rang dans le dernier carré au Real Madrid. Les hommes d'Anghel Iordanescu, quant à eux, se trouvaient tétanisés par l'évènement. Résultat : la réalisation du rêve de Berlusconi et un niveau élevé de football rarement atteint en Coupe des clubs champions européens.

Haut