2010/11 : les moments forts de la Champions League

Alors que l'UEFA Champions League 2010/11 s'est achevée, UEFA.com revient sur les faits marquants de neuf mois de compétition.

Alors que l'UEFA Champions League 2010/11 se termine à Wembley, UEFA.com revient sur les faits marquants de neuf mois de compétition. Du carton de Marseille aux exploits de l'éternel Raúl González.

Bale défait l'Inter
Le FC Internazionale Milano, tenant du titre, et les aficionados de la Champions League connaissaient-ils Gareth Bale avant le début de la saison ? Une chose est sûre, ils n'oublieront pas de si tôt le Gallois. L'ailier de 21 ans a été le héros de la rencontre de phase de groupes entre son club du Tottenham Hotspur FC et l'Inter à San Siro. Score final 4-3 pour les Italiens. Mais Bale a marqué un triplé.

Messi, la classe
Après avoir marqué un quadruplé, la saison dernière, pour éliminer l'Arsenal FC, Lionel Messi s'est contenté d'un doublé contre les Gunners à qui il a une nouvelle fois désigné la porte de sortie. Le magicien argentin a aussi survolé le reste de la compétition, avec une mention spéciale pour ses prestations en demi-finale contre le rival national du Real Madrid CF. Alors que les esprits s'échauffaient. Messi a su garder son calme pour faire la décision.

Un Marseille record
"À jamais les premiers" vainqueurs français de la Coupe des champions mais aussi de la Champions League, qui a pris naissance en 1993, l'année où les coéquipiers de Didier Deschamps étaient sacrés à Munich, les joueurs de l'Olympique de Marseille se sont offert un autre privilège cette saison. En allant battre le MŠK Žilina 7-0 en Slovaquie, les hommes de Deschamps, devenu entraîneur, ont remporté la plus large victoire à l'extérieur de la Histoire de la Champions League.

United imprenable
Nemanja Vidić, Rio Ferdinand, Patrice Evra et Chris Smalling sont cette année les terreurs des attaquants. Avant la finale, les quatre défenseurs principaux de Manchester n'avaient encaissé que quatre buts. Seuls Arsenal et l'AFC Ajax, avec Edwin van der Sar, ont affiché une meilleure défense avant la finale par le passé, avec deux buts.

Zahavi, bicyclette d'or
Eran Zahavi a probablement marqué le plus beau but de la Champions League cette saison quand le meneur de jeu de l'Hapoel Tel-Aviv FC s'envolait dans les cieux du stade de Gerland, à Lyon, en fin de rencontre pour scotcher un retourné exceptionnel en pleine lucarne du but de Hugo Lloris.

Raúl, M. Champions League
Mais qu'allait-il donc faire dans cette galère ? Raúl González à Schalke cela n'a pas enchanté grand monde cet été. Mais l'ancien international espagnol de 33 ans a réussi des choses extraordinaires en quittant le club où il a tout connu, le Real Madrid CF. Non seulement l'équipe allemande a atteint les demi-finales de la Champions League mais Raúl a porté son total à 71 buts dans les Coupes européennes, record absolu.

Comme le bon vin
Autre record qui est tombé cette saison, celui du buteur le plus âgé. Pour sa 16e saison en Champions League, le capitaine de l'Inter Javier Zanetti a, en phase de groupes, détrôné Laurent Blanc. Mais cette marque n'allait pas en rester là. Ryan Giggs la portait à 37 ans et 148 jours en marquant en demi-finale contre Schalke.

Le Shakhtar arrive lancé
Le FC Shakhtar Donetsk progresse à pas de géant et après avoir remporté la Coupe UEFA en 2009, il a franchi encore un cap en atteignant non seulement la phase à élimination directe mais en se hissant en quarts de finale après avoir largement dominé l'AS Roma, 6-1 sur l'ensemble des deux matches.

Adieu Edwin !
Il y a 17 ans, Edwin van der Sar remportait l'UEFA Champions League. Samedi, le gardien néerlandais de Manchester United disputait son dernier match de compétition à l'occasion de sa cinquième finale de la plus prestigieuse des compétitions de clubs, à 40 ans et 211 jours. Il détrône rien moins que Paolo Maldini en tant que plus vieux joueur à disputer la finale.