Éradiquons la pandémie de COVID-19 en suivant les cinq gestes barrières de l'Organisation mondiale de la santé et de la FIFA pour contribuer à freiner la diffusion de la maladie.
 

1. Lavez-vous fréquemment les mains 2. Toussez ou éternuez dans votre coude 3. Ne vous touchez pas le visage 4. Évitez les contacts proches 5. Restez chez vous si vous ne vous sentez pas bien.

Tous les détails >

Lyon arrache l'essentiel

Olympique Lyonnais - FC Shakhtar Donetsk 2-2
Menés 2-0 à l'heure de jeu, les Lyonnais ont, pour leur retour en UEFA Champions League à domicile, réussi à revenir au score dans un match sans ambiance mais pas sans buts.

Matchday two highlights: Lyon 2-2 Shakhtar Donetsk

Pour leur retour en UEFA Champions League dans leur stade, près de deux ans après leur dernière apparition, les Lyonnais sont passés par tous les sentiments ce mardi soir devant le FC Shakhtar Donetsk. Dans une ambiance particulière - des tribunes vides - le match a été surprenant, déboussolant, haletant et même parfois fou.

Forcément perturbés par l'absence de leurs supporteurs, les joueurs de Bruno Génésio ont eu beaucoup de mal à entrer dans la partie, laissant aux Ukrainiens l'initiative du jeu et des situations dangereuses. Logiquement, les joueurs de l'Est, emmenés par un Taison, leur capitaine, virevoltant et omniprésent, ont ouvert le score juste avant la pause sur un but de Júnior Moraes. Le Brésilien a fait des misères tout au long du match à son grand ami Marcelo et a doublé la mise à la 55e minute d'une subtile frappe enroulée.

Les Lyonnais n'en menaient alors pas large. Rudoyés dans les duels, ils étaient en passe de gâcher l'occasion de confirmer leur victoire du premier match sur la pelouse de Manchester City. Il a fallu attendre la 63e minute et l'entrée en jeu de Memphis Depay pour voir le match changer brusquement. Sept minutes plus tard, Moussa Dembélé a enfin ajusté sa tête pour réduire le score sur un centre de Nabil Fekir. Pas plus de deux minutes plus tard, un ballon récupéré et centré par Houssem Aouar repris de rage par Léo Dubois dans la surface a permis à l'OL d'égaliser.

Les Lyonnais pouvaient souffler, revenus de très loin. Ils auraient même pu l'emporter tellement le dernier quart d'heure, enlevé et mouvementé, leur a offert plusieurs situations de troisième but. Mais à l'inverse, ils auraient pu aussi encaisser une dernière banderille ukrainienne quand, dans les derniers instants, Olarenwaju Kayode a vu sa tentative être repoussée par la barre. Au total, l'OL l'a "emporté" 22 tirs à 16 au cours d'une partie qui aurait pu devenir complètement folle. Avec quatre points, il se maintient en tête du classement de la poule F, avant son prochain déplacement à Hoffenheim.

Haut