UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Les sans fautes en phase de groupes

Le Bayern réussit une nouvelle fois le sans faute. Retour sur les précédents.

Le Bayern a battu le Barça 3-0 pour s'offrir un bilan parfait
Le Bayern a battu le Barça 3-0 pour s'offrir un bilan parfait DeFodi Images via Getty Images

UEFA.com revient sur les sept clubs qui ont signé une phase de groupes parfaite, exploit que le Bayern a réédité en 2022/23 pour la troisième fois en quatre ans.

AC Milan (1992/93) BP11 BC1
Milan dominait l'IFK Göteborg 4-0 pour son premier match de la phase de groupes grâce à un fameux quadruplé signé Marco van Basten.

Leurs quatre victoires suivantes l'étaient d'un but, chez le PSV Eindhoven, à domicile et à l'extérieur face au FC Porto et sur la pelouse de l'IFK, avant un succès 2-0 contre le PSV à San Siro pour offrir à Milan un billet pour la finale du Munich perdue 1-0 face à l'Olympique de Marseille.

Paris Saint-Germain (1994/95) BP12 BC3
Paris débutait sa campagne par une victoire 2-0 sur le FC Bayern München grâce à des réalisations signées George Weah et Daniel Bravo, puis enchaînait sur deux succès 2-1 hors de ses bases, chez les FC Spartak Moskva et FC Dynamo Kyiv. Weah inscrivait ensuite l'unique but du match lors de la réception du Dynamo puis sur la pelouse du Bayern, avant de s'offrir un doublé lors de la victoire 4-1 sur le Spartak en dernière journée.

Alors que le sans faute parisien prenait fin avec un nul 1-1 chez le FC Barcelona en quarts de finale aller, le club de la capitale décrochait tout de même son billet pour les demies avec un succès 2-1 au Parc des Princes. Mais Milan, vainqueur 1-0 à Paris et 2-0 en Lombardie, privait les Français de finale.

FC Spartak Moskva (1995/96) BP15 BC4
Le Spartak débutait par deux courtes victoires, 1-0 chez le Blackburn Rovers FC et 2-1 sur la pelouse du Legia Warszawa, avant de se montrer plus convaincant face au Rosenborg BK lors des troisième et quatrième journées. Les Norvégiens s'inclinaient 4-2 à Trondheim – le Spartak ayant été mené de deux buts à la pause – avant de chuter sur le score de 4-1 en Russie, d'où Blackburn allait également repartir lourdement battu (3-0).

Deuxième du groupe, le Legia s'inclinait ensuite sur la plus courte des marges en Pologne lors de la dernière journée. Cette série de victoires prenait fin à l'occasion d'une défaite 2-0 chez le FC Nantes en quarts de finale aller, un match nul 2-2 au retour confirmant l'élimination des Russes.

FC Barcelona (2002/03) BP13 BC4
Une victoire 3-2 à domicile contre le Club Brugge KV le 18 septembre 2002 – premier but marqué par l’entraîneur actuel Luis Enrique – avait inauguré une série de neuf victoires consécutives pour le Barça, un record dans l’UEFA Champions League, battu depuis par le FC Bayern München en 2013/14. Cette série comprenait des victoires à domicile et en déplacement contre Galatasaray AŞ et FC Lokomotiv Moskva, une victoire de justesse contre le Club Brugge, et permettait au Barça de finir premier de son groupe avec 11 points d’avance.

S’ensuivaient des victoires contre les Bayer 04 Leverkusen, Newcastle United FC et FC Internazionale Milano lors de la deuxième phase de groupes, avant le nul vierge à l’Inter; Barcelone ne tardait pas à rebondir grâce à deux autres victoires, pour finalement s’incliner face à la Juventus en quarts de finale.

Real Madrid CF (2011/12) BP19 BC2
Madrid pourrait devenir la première équipe à remporter tous ses matches de la phase de groupes de l’UEFA Champions League pour la deuxième fois, après avoir fini en tête de son groupe avec 10 points d’avance il y a trois ans. L’équipe de José Mourinho avait débuté par une victoire 1-0 contre le GNK Dinamo Zagreb et plus personne n’avait pu l’arrêter ensuite, ni l’AFC Ajax vaincu 3-0 ni l’Olympique Lyonnais écrasé 4-0 au Santiago Bernabéu.

S’ensuivait une victoire 2-0 à Lyon avant que le Dinamo ne devienne le seul – et unique – adversaire de ce groupe capable de faire sauter le verrou madrilène, dans un match où les Croates étaient déjà menés 6-0. Une victoire à l’Ajax complétait la passe de six pour Madrid, qui passait pour la première fois à côté de la victoire au PFC CSKA Moskva au match aller des huitièmes de finale. Les Espagnols s’imposaient malgré tout sur l’ensemble des deux matches, éliminaient l’APOEL FC en quarts de finale pour finalement s’incliner face au FC Bayern München (aux tirs au but) en demi-finales.

Real Madrid (2014/15) BP 16, BC2
Quelques semaines après la Décima, les joueurs de Carlo Ancelotti lancent la défense de leur titre avec une victoire 5-1 contre Bâle, ils ont battu Ludogorets 4-0 pour finir la phase de groupes avec un bilan parfait. Cette saison là, Schalke met fin à une série de dix victoires du Real en UEFA Champions League (victoire 4-3 en Espagne), le tenant du titre sera éliminé par la Juventus en demi-finales.

Bayern Munich (2019/20) BP24, BC5 

Face à l'Olympiacos, les Bavarois s'imposaient 3-2 à l'extérieur et 2-0 à Munich, et assommaient le groupe avec un quadruplé de Lewandowski lors d'un succès 6-0 sur le terrain de l'Étoile Rouge. La série parfaite s'achevait par un succès 3-1 sur les SPurs, avant que le Bayern n'entre dans l'Histoire en devenant la première équipe à brandir le trophée après six victoires dans les groupes.

Débuts en UEFA Champions League réussis pour Sébastien Haller, 10 buts en 6 matches.
Débuts en UEFA Champions League réussis pour Sébastien Haller, 10 buts en 6 matches.Getty Images

Ajax (2021/22) BP 20, BC 5
Après un départ canon avec une victoire 5-1 face au Sporting CP, emmené par le quadruplé d'un débutant en Champions League nommé Sébastien Haller, l'Ajax a déroulé dans son groupe. Son avant-centre ivoirien inscrit au moins un but lors de chaque match de groupe, comme Cristiano Ronaldo en 2017/18. Dans ses pas, l'Ajax écrase Dortmund (4-0 à domicile, 3-1 à l'extérieur) et prend le dessus sur Beşiktaş.

Liverpool (2021/22) BP 17, BC 6
Dans un groupe composé de l'Atlético, de l'AC Milan et de Porto, peu de personnes pouvaient imaginer voir Liverpool dominer de la sorte. Les hommes de Jürgen Klopp, emmenés par un grand Mohamed Salah s'offrent une victoire dans leur groupe qu'ils terminent avec onze points d'avance.

Bayern (2021/22)BP 22, BC 3
Deux ans après une première phase de groupes parfaite, le Bayern de Julian Nagelsmann a montré qu'il n'était pas là pour faire de la figuration en s'imposant 3-0 sur la pelouse de Barcelone à la première journée avant de mettre fin aux espoirs de qualification de son rival catalan en battant les Blaugrana 3-0 à domicile en clôture.

Entre temps, les Bavarois ont étrillé le Dynamo Kyiv 5-0 et Benfica 4-0, avant d'encaisser leur premier but au bout de 308 minutes de jeu, lors d'un succès 5-2 sur Benfica à domicile avec un triplé de Robert Lewandowski pour sa centième en Champions League. Le capitaine e la Pologne marquait à nouveau lors d'une victoire -1 sur le terrain du Dynamo, son neuvième but de la phase de groupes.

Bayern (2022/23) BC18 BC2

Le Bayern a réalisé trois campagnes avec le maximum de points en quatre ans, cette fois en dominant un groupe qui semblait l'un des plus redoutables sur le papier. Les Bavarois ont commencé en s'imposant 2-0 face à l'Inter, puis en dominant Barcelone sur le même score à Munich.

Les hommes de Julian Nagelsmann se sont facilement imposés 5-0 à domicile et 4-2 à l'extérieur contre Plzeň, avant d'assurer la première place du groupe grâce à une victoire 3-0 au Camp Nou. Le dernier obstacle était à nouveau l'Inter, et le résultat était le même – une victoire 2-0 qui faisait des Allemands la première équipe à récolter 18 sur 18 points à trois reprises.