Le Real en version espagnole

Vainqueur hier soir à Fuenlabrada en Copa del Rey, le Real alignait une formation rajeunie composée (presque) exclusivement de joueurs espagnols.

Les jeunes du Real au pouvoir
Les jeunes du Real au pouvoir ©Getty Images

Pour ce seizième de finale aller disputé dans le stade Fernando Torres (l'icone de l'Atlético est née dans cette commune de la banlieue madrilène), Zinédine Zidane avait choisi d'aligner une formation fortement rajeunie, seulement encadrée par quelques joueurs plus chevronnés, et au sein de laquelle le gardien Kiko Casilla (31 ans) et le défenseur Nacho (27 ans) faisait figure d'"ancêtres".

C1, les 10 meilleurs buteurs en activité

En effet, la moyenne d'âge des onze Madrilènes ne dépassait pas les 22,4 ans. C'est dire si ZZ compte sur la jeunesse merengue ! Et celle-ci le lui a bien rendu puisque le Real s'est imposé 2-0 grâce à deux buts sur penalty, transformés par Marco Asensio (21 ans) et un autre "ancien", Lucas Vázquez (26 ans).

Une équipe rajeunie... et espagnole

Autre particularité de cette formation "new look" : elle était composée à 100 % de joueurs espagnols - si l'on considère qu'Achraf Hakimi (Maroc, 18 ans) et Theo Hernández (France, 20 ans) possèdent la double nationalité. Une rareté à ce niveau, et notamment au Real, qui a plutôt l'habitude de s'appuyer sur des stars internationales confirmées, à l'image de Cristiano Ronaldo, Gareth Bale et bien d'autres.

Ronaldo, Joueur FIFA 2017

Le onze du Real à Fuenlabrada le 26/10/2017 : Casilla ; Achraf (Franchu 81e), Nacho, Vallejo, T. Hernández ; Ceballos, Llorente, Tejero ; Asensio, Mayoral, L. Vázquez

2017 : le Real conserve la #LdC
2017 : le Real conserve la #LdC

Mais, depuis son intronisation sur le banc en janvier 2016, Zidane n'a pas hésité à lancer de jeunes pousses, à l'image d'Asensio, véritable révélation de la fin de saison dernière et buteur en finale de l'UEFA Champions League, ni à accompagner la montée en puissance d'autres talents locaux, tel Isco, devenu en moins de deux ans incontournable en sélection ibérique.

Le technicien français a également envoyé d'autre joueurs prometteurs s'aguerrir en prêt la saison dernière pour mieux les intégrer dans sa rotation cette année.  Ainsi, le défenseur central Jesús Vallejo (20 ans) est parti s'endurcir en Bundesliga, à l'Eintracht Francfort, où il a réalisé une saison 2016/17 pleine, au même titre que Borja Mayoral du côte du VfL Wolfsburg. Marcos Llorente, lui, s'est fait les dents en Liga au Deportivo Alavés (32 matches).

"Je suis content que nous ayons su conserver notre cage inviolée", a déclaré Zidane. "Nous avons su garder patience et marquer deux buts. Tous les joueurs ont fait un grand match."

Avec l'arrivée de Dani Ceballos cet été, Zidane continue de façonner le Real du futur. Et, si la Maison-Blanche réalise un début de saison très réussi, force est de constater que son avenir s'annonce lui aussi radieux.

VOIR MAINTENANT...

J2 : Dortmund 1-3 Real
J2 : Dortmund 1-3 Real

 

Zidane, quel joueur !
Zidane, quel joueur !

 

Ronaldo, ses 100 premiers buts européens
Ronaldo, ses 100 premiers buts européens

 

 

Le show Cristiano
Le show Cristiano