Zidane, le triomphe d'une méthode

Pour sa deuxième saison sur le banc du Real Madrid, Zinédine Zidane dirigera son équipe pour une deuxième fois en finale d’UEFA Champions League. Un parcours sans faute qu’il doit à une méthode rodée.

Zinédine Zidane, la victoire en 2016 et mai 2017 ©AFP/Getty Images

Le Real Madrid sera présent le 3 juin à Cardiff pour défendre "son" UEFA Champions League face à la Juventus. Si les fulgurances offensives de Cristiano Ronaldo et compagnie ont fait merveille depuis le début de la phase à élimination directe, force est de constater que, sur le plan physique aussi, les Merengue dominent leurs adversaires de la tête et des épaules. Tout sauf un hasard…

Zidane, un doublé serait historique

Atlético - Real, résumé du match retour
Atlético - Real, résumé du match retour

"On travaille pour arriver au top de notre forme au mois de mai", confiait cet été Dani Carvajal, qui suait sous les ordres d’Antonio Pintus, le préparateur physique italien débarqué à Madrid à la demande de Zinédine Zidane, qu’il avait lui aussi torturé à son époque Juventus.

Cette préparation physique poussée et dosée pour arriver en pleine forme au printemps est l’une des raisons principales du magnifique parcours des Madrilènes. "L’équipe est physiquement fraîche grâce à tout le travail que nous avons effectué en amont", reconnaît d’ailleurs Cristiano Ronaldo, auteur de huit buts lors des quarts et des demi-finales.

Autre "secret" de la régularité madrilène : une rotation d’effectif audacieuse, il est vrai facilitée par le niveau des supposés remplaçants. Quand on dispose sur le banc de talents tels que James Rodríguez, Marco Asensio, Lucas Vázquez ou encore Álvaro Morata, on peut reposer les cadres sans que les résultats ne s’en ressentent. "Pour gagner la Liga ou la Champions League, tous les joueurs sont importants", ne cesse d’ailleurs de marteler Zidane. "Je compte sur chacun d’eux." Une bonne manière aussi pour l’entraîneur de garder l’intégralité du groupe sous pression et d’avoir tout son monde dans le rythme de la compétition à l’approche des dernières échéances.

Juventus - Real, les précédents

Zidane, un an d'Europe
Zidane, un an d'Europe

Au-delà de son travail sur l’aspect psychologique de son groupe, l’un des autres secrets de la méthode Zidane reste aussi sa maturité tactique symbolisée par son art de procéder aux bons ajustements en cours de match. Ce fut le cas notamment lors du match face au Sporting où les entrées de Lucas Vázquez, Álvaro Morata et James Rodríguez avaient permis au Real de renverser la situation et en demi-finale aller face à l’Atlético où ses choix de faire entrer Lucas Vázquez et Marco Asensio ont permis au Real de contrôler davantage le milieu de terrain et ainsi de déséquilibrer l’Atlético, permettant aux Merengues de prendre une avance de trois buts avant le retour.

Le dernier tour de force de ZZ – et sans doute pas le moins délicat – a consisté à convaincre Cristiano Ronaldo en personne que lui aussi devait s’astreindre à cette rotation. Absent à La Corogne en Liga, fin avril, le Portugais était par exemple préservé en vue de la demi-finale aller de Champions League, le mardi suivant, face à l’Atlético. Bilan : un coup du chapeau claqué contre les Colchoneros et un succès 3-0 qui ouvrait en grand les portes de la finale ! "C’est quelque-chose qui restera entre Zidane et moi", confie CR7 à As. "L’important, c’est que l’équipe est fraîche sur le plan physique." Difficile de le contredire…

VOIR MAINTENANT...

Meilleurs moments de la finale 2016
Meilleurs moments de la finale 2016
L'incroyable record de Ronaldo
L'incroyable record de Ronaldo
La gloire de Zidane
La gloire de Zidane
Finale Europa League : Ajax - United.
Finale Europa League : Ajax - United.