Reprise du jeu : l'UEFA se prépare pour le retour en toute sécurité de ses compétitions d'élite.
En savoir plus >

Dybala, ce "gladiateur gentil"

Paulo Dybala, auteur d'un doublé mardi soir contre le FC Barcelone, a célébré ses buts comme il en a l'habitude maintenant. Les explications de ce geste désormais associé à "La Joya".

MD9a Paulo Dybala (Juventus)
MD9a Paulo Dybala (Juventus)

▲ REGARDEZ-LE EN ACTION ▲

Arrivé de Palerme en 2015, Paulo Dybala s'est imposé comme un leader dans l'attaque "bianconera" à la place de Carlos Tévez, et il commence désormais à se faire un nom en tant que spécialiste des coups francs, comme Andrea Pirlo, joueur dont il a hérité du numéro de maillot.

MISE À JOUR. – Le joueur a trouvé jeudi 13 avril un accord avec son club pour une prolongation de contrat de cinq ans, jusqu'en juin 2022.

Retour sur Juve-Barça

Tout sur les matches de mercredi

Dybala, son penalty contre Porto en huitièmes de finale retour
Dybala, son penalty contre Porto en huitièmes de finale retour

Auteur d'un doublé mardi dernier en quart de finale aller contre le FC Barcelone, son premier depuis le début de sa carrière et le premier inscrit par un joueur de la Juventus en UEFA Champions League depuis Carlos Tévez en mars 2015 (à Dortmund en huitièmes de finale retour), l'Argentin Paulo Dybala a frappé fort, éclipsé son compatriote Lionel Messi et célébré comme il en a l'habitude depuis plusieurs semaines ses buts avec un geste qui lui est désormais associé.

Ce n'est pas du tout un manque de respect, un L pouvant signifier "Loser" que le joueur de 23 ans affiche, il mime en réalité un masque de gladiateur, le "Dybalamask". "Quand on se bat, parfois on doit porter notre masque de guerrier pour être plus fort, sans perdre notre sourire et notre gentillesse." La "Joya" a expliqué son geste dans une vidéo postée sur son compte Facebook. Un geste que toute l'Europe a vu mardi soir et qu'elle devrait revoir souvent à l'avenir.

Ses mots après la rencontre...

"C'est l'une des plus belles soirées de ma carrière, mais il ne faudra pas tout ruiner mercredi prochain. Ça ne sera pas évident là-bas, on a tous vu (le match face à Paris). Mais nous avons le talent nécessaire pour passer.

On a été parfait. On a livré un grand match tout en étant très réaliste face au but. Mon deuxième but est plus difficile que le premier. Je savais que le ballon allait finir au fond dès que je l'ai touché. Ce genre de moments, vous en rêvez enfant."

AUTRES VIDÉOS...

 

La Juve finaliste il y a 20 ans contre Dortmund
La Juve finaliste il y a 20 ans contre Dortmund
Les qualités de Dybala en images
Les qualités de Dybala en images
Haut