Le 4-0 du Barça, dans l'Histoire européenne du Parc

Le Parc des Princes avait-il déjà autant vibré que mardi soir, en 35 ans de soirées européennes ? On sort notre top 5 des grands soirs au Parc.

Le 4-0 du Barça, dans l'Histoire européenne du Parc
Le 4-0 du Barça, dans l'Histoire européenne du Parc ©Getty Images

La MSN (Messi Suarez-Neymar) muselée par une défense orpheline de son capitaine Thiago Silva, un festival offensif, un état d'esprit guerrier et un public au diapason : le PSG des années 2010 tient sans doute son match référence avec l'exploit réalisé au Parc des Princes aux dépens du champions d'Espagne. L'enceinte de la porte de Saint-Cloud avait-elle déjà vécu de pareils feux d'artifices ? Ouvrons la boîte à souvenirs.

LE PSG ÉCRASE LE BARÇA

1. Kombouaré, Casque d'or

Luis Enrique était dans l'équipe du Real éliminée par la tête de Kombouaré
Luis Enrique était dans l'équipe du Real éliminée par la tête de Kombouaré©Getty Images
  • Paris 4-1 Real Madrid
  • 18 mars 1993
  • Coupe UEFA, quart de finale retour

Battue 3-1 à l'aller, l'équipe d'Artur Jorge réussit un retournement de situation exceptionnel, poussée par un public démentiel face au Real Madrid. Pourtant, un but d'Ivan Zamorano dans le temps additionnel remet en cause la qualification parisienne. C'est alors, à la 96e minutes, qu'Antoine Kombouaré surgit pour placer sa tête légendaire sur un coup franc de Valdo.

2. Le Steaua au tapis

Paris a gagné l'aller 3-2 mais Laurent Fournier, aligné en Roumanie, n'était pas qualifié : défaite 3-0 sur tapis vert. Et c'est une autre remontée qui s'impose pour pouvoir poursuivre l'aventure en Champions League. Le Steaua n'est plus l'équipe invincible qui régnait sur l'Europe dix ans plus tôt. Là encore, le public répond présent et, dans le sillage de son capitaine Rai, Paris réussit l'exploit. Les fans chanteront longtemps, très longtemps, dans le stade, après la fin du match.

REMONTER UN 4-0, QUI L'A DÉJÀ FAIT?

Et David Ginola devint El Magnifico !
Et David Ginola devint El Magnifico !©Getty Images

3. Déjà Barcelone

Après le nul 1-1 de l'aller, il y a de l'électricité dans l'air pour des retrouvailles scellées par la frappe victorieuse de Vincent Guérin à la 83e minute. Paris a pourtant été mené dans ce match, après le but de Bakero. Mais les joueurs de Luis Fernandez ont eu le mérite d'y croire jusqu'au bout. L'égalisation était signée Rai.

4. La première finale

  • Paris 1-0 La Corogne
  • 18 avril 1996
  • Coupe des coupes, demi-finales retour

Le PSG est favori pour atteindre la première finale d'une grande compétition européenne dans son histoire. Les hommes de Luis Fernandez se sont imposés 1-0 à l'aller et cette nouvelle équipe espagnole qui leur est proposée rend les armes sur le même score au retour. Patrice Loko est l'unique buteur, à la 59e minute. Dans les tribunes, c'est de la folie. Canal Plus, le propriétaire du PSG, tient presque son Graal. Il sera conquis quelques semaines plus tard à Buxelles aux dépens du Rapid Vienne, Paris rejoignant Marseille au titre des clubs français vainqueurs d'une Coupe d'Europe.

CAVANI FOND SUR ZLATAN

Laurent Robert a participé au festival de Rosenborg
Laurent Robert a participé au festival de Rosenborg©Getty Images

5. Rosenborg explose

Les joueurs de Philippe Bergeroo n'ont pas droit à l'erreur face aux Norvégiens, qui les ont piégés 3-1 à l'aller. Ils vont exécuter un récital, avec notamment un doublé de Nicolas Anelka, de retour au PSG. C'est toujours la plus large victoire de l'histoire du PSG en Champions League.

VOIR MAINTENANT...

Di María : Mon moment magique
Di María : Mon moment magique
Draxler, Payet, Guedes : les 7 gros transferts de janvier 2017
Draxler, Payet, Guedes : les 7 gros transferts de janvier 2017
"Parfait" pour Di Maria
"Parfait" pour Di Maria