UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

La victoire ou rien pour Naples

Naples n'a pris qu'un point sur ses deux derniers matches doit renouer avec la victoire face au Dynamo Kyiv pour espérer se qualifier au tour suivant.

La victoire ou rien pour Naples
La victoire ou rien pour Naples ©AFP/Getty Images

Bousculés par le Beşiktaş JK, les Italiens ont compromis leurs chances de voir les 8es de finale et devront absolument s'imposer à domicile face aux Ukrainiens pour espérer remonter au classement du Groupe B.

• Naples sera qualifié en cas de victoire si le SL Benfica s'impose à l'extérieur contre Beşiktaş. De son côté, le Dynamo doit gagner pour avoir une chance de finir dans les deux premiers, mais doit également espérer une défaite ou un nul des Turcs. Seuls les trois points éviteront au Dynamo de s'assurer la dernière place du groupe.

• Pour leur toute première confrontation, lors de la première journée, les deux équipes se sont quittées sur une victoire 2-1 des Partenopei en Ukraine.

Repères

Naples
• Les hommes de Maurizio Sarri ont déroulé contre Benfica lors de la deuxième journée. Naples menait en effet 4-0 chez lui après 54 minutes de jeu grâce notamment à un doublé de Dries Mertens. Les Portugais ont ensuite réduit le score, mais se sont inclinés 4-2 au Stadio San Paolo.

• Les Napolitains auraient pu se qualifier dès la 3e journée - ce qui aurait constitué une première dans l'histoire de l'UEFA Champions League -, mais Beşiktaş en a décidé autrement, s'imposant 3-2 en Italie et frôlant la victoire au retour avant l'égalisation de Marek Hamšík pour le 1-1 final.

• Contre les Turcs, les Partenopei ont enregistré leur première défaite en 19 matches européens à domicile (13 victoires, 5 nuls jusque-là) depuis le revers 3-0 face au FC Viktoria Plzeň en 16es de finale de l'édition 2012/13 de l'UEFA Europa League.

• Pour sa dernière participation à la phase de groupes de l'UEFA Champions Leaguen en 2013/14, Naples avait remporté ses trois matches au San Paolo contre les Borussia Dortmund, Olympique de Marseille et Arsenal FC. Les Italiens avaient manqué la qualification malgré les 12 points récoltés cette saison-là, soit le meilleur bilan pour une équipe non qualifiée.

Dynamo
• Lors de la deuxième journée, Viktor Tsygankov, 18 ans, a marqué son premier but en UEFA Champions League trois minutes seulement après être entré en jeu pour son second match dans la compétition. Il avait ainsi permis aux siens d'obtenir le nul 1-1 à Beşiktaş, offrant au Dynamo son seul point avant l'avant-dernière journée.

• Contre Benfica, le Dynamo a perdu 2-0 chez lui avant de s'incliner 1-0 au Portugal

• Kyiv n'a remporté que sept victoires en 41 matches dans la phase de groupes.

• La saison dernière, les Ukrainiens ont battu le Maccabi Tel-Aviv FC et le FC Porto dans le Groupe G. Ils se sont inclinés face au Manchester City FC en 8es de finale, perdant 3-1 à domicile et obtenant le nul 0-0 au retour. Il s'agissait de la première qualification du Dynamo pour la phase à élimination directe depuis leurs débuts en phase de groupes en 1999/2000.

• Kyiv ne compte que deux succès en 21 confrontations avec des clubs italiens (6 n., 13 d.), tous deux obtenus contre l'AS Roma en phase de groupes de l'UEFA Champions League 2004/05 (victoire 3-0 sur tapis vers à Rome après que l'arbitre Anders Frisk a été touché par un objet lancé des tribunes et succès 2-0 au retour.

On se connaît ?
• Antunes a joué à l'AS Roma entre 2007 et 2011, mais n'a disputé que cinq matches de Serie A lors de sa première saison dans la capitale italienne. Il a ensuite été prêté à l'US Lecce (2008/09) puis à l'AS Livorno Calcio (2010/11).

• Ivan Strinić a joué en Ukraine avec le Dnipro de 2011 à 2015 où il a côtoyé Olexandr Gladkiy lors de la saison 2011/12.

• Júnior Moraes et Rafael étaient partenaires dans les équipes de jeunes du Santos.

• Domagoj Vida a joué avec Marko Rog et Strinić en équipe de Croatie.

Autour du match

Napoli
• Naples n'a gagné que deux de ses huit derniers matches.*

• Hamšík a marqué 103 buts pour Naples toutes compétitions confondues. Il lui manque un but pour égaler Edinson Cavani, troisième meilleur buteur de l'histoire du club. Diego Maradona est au top (115 buts).*

• Milik, auteur de sept buts pour Naples cette saison, devra pointer à l'infirmerie pendant plusieurs mois après une rupture du ligament croisé antérieur du genou gauche contractée avec la Pologne contre le Danemark le 8 octobre.

Dynamo
• Garmash, Nikita Korzun et Vida sont à un carton d'une suspension.

• Danilo Silva s'est fait opérer du genou après s'être blessé contre le PFC Olexandriya le 23 octobre. Il devrait être absent pendant au moins six mois.

*En attente des résultats du week-end