UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Les miracles des anges gardiens

Mardi soir, les gardiens se sont montrés particulièrement inspirés en Champions League. Retour sur une soirée riche en exploits défensifs.

Where do Buffon, Lloris & Schmeichel rank? 10 great UEFA Champions League saves

Exception faite du carton 5-1 du Real Madrid contre le Legia Varsovie, la soirée de mardi en UEFA Champions League s'est avérée plutôt chiche en buts (11 dans les sept autres rencontres). La faute en grande partie à des gardiens de but inspirés, à l'image de l'éternel Gianluigi Buffon et de Hugo Lloris.

Le portier de la Juventus, toujours vert malgré ses 38 printemps, a littéralement écœuré les attaquants lyonnais en multipliant les exploits, d'abord en stoppant le penalty d'Alexandre Lacazette en première période, puis en s'interposant avec brio sur un tir détourné de Nabil Fekir, avant de sortir une tête à bout portant de Corentin Tolisso. Réduits à dix, les Bianconeri ont fini par l'emporter sur un but de Juan Cuadrado dans cette rencontre du Groupe H.

Le héros de la soirée préférait retenir la force collective des siens. "C'est une grande joie de réussir à l'emporter à dix contre onze", expliquait l'international italien après la partie. "On a beaucoup souffert, mais au final, on a eu un peu de réussite aussi."

Si le match du Groupe E entre le Bayer Leverkusen et Tottenham a accouché d'un 0-0, c'est justement à cause de la "réussite" des deux gardiens. Le dernier rempart allemand Bernd Leno s'est illustré sur une tête de Vincent Janssen qu'il a accompagnée sur sa barre, avant d'en faire autant sur la reprise d'Erik Lamela. De son côté, le capitaine des Spurs et des Bleus Lloris a arrêté de manière aussi spectaculaire qu'improbable une reprise à bout portant de Javier Hernández pour sauver le point du nul.

Pas de but mais des gardiens au top entre le Bayer et les Spurs

Son manager Mauricio Pochettino ne s'est d'ailleurs pas fait prier pour couvrir d'éloges l'international français au sortir des vestiaires. "C’est un gardien fantastique, l'un des meilleurs au monde", a affirmé l'Argentin. "Je pense qu'il vit la plus belle période de sa carrière."

Dans l'autre match du Groupe E, Igor Akinfeev, s'il n'a pu empêcher Monaco d'égaliser en fin de partie (malgré une parade initiale sur la tentative de Guido Carrillo), avait sauvé les meubles en première période quand, suite à un corner mal repoussé, Andrea Raggi avait pu armer sur la ligne des six mètres. Le gardien du CSKA a donc pleinement contribué au partage des points.

Enfin, on ne peut terminer ce tour d'horizon non exhaustif sans parler des débuts fracassants de Leicester en Champions League (neuf points en trois journées dans le Groupe G). Mardi soir, il a néanmoins fallu une magnifique horizontale de Kasper Schmeichel sur une reprise d'Andreas Cornelius pour que les Foxes poursuivent leur phase de groupes idyllique contre le FCK.

Buffon écoeure les Lyonnais
Leicester, neuf points sur neuf
Évra sur Higuain
Akinfeev sauve un point

VOIRMAINTENANT...