UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

L'empreinte de Guardiola

En remportant une cinquième victoire en autant de matches, Manchester City survole la Premier League. Et Guardiola a déjà posé son empreinte.

Josep Guardiola a déjà posé sa patte sur Manchester City
Josep Guardiola a déjà posé sa patte sur Manchester City ©AFP/Getty Images

"C’est incroyable de voir la façon dont il a posé sa patte sur cette équipe en si peu de temps. Ils jouent un football complètement différent de celui de la saison dernière." Lancé par Guardiola, la révélation du Bayern Joshua Kimmich observe désormais son ancien entraîneur depuis Munich mais continue de l’admirer.

Il faut dire qu’en signant sa cinquième victoire en autant de matches de Premier League, alignant ainsi une huitième victoire en huit matches toutes compétitions confondues, le Manchester City de Pep Guardiola est sans tache. C'est le meilleur démarrage de l’histoire du club, une performance qui n’avait pas été réalisée depuis Chelsea en 2005 en Angleterre.

Au-delà du bilan statistique, c’est aussi par la manière dont City domine ses matches que la touche Guardiola se révèle avec une possession de balle de près de 62% en moyenne, quand elle n’était que de 57,5 l’an passé, et un danger permanent sur les cages adverses - face à Bournemouth, City a tiré 20 fois au but, des statistiques similaires à celles de la victoire lors du derby la semaine précédente.

Les meilleurs moments de la victoire de City face à Mönchengladbach
Les meilleurs moments de la victoire de City face à Mönchengladbach

Symboles de la révolution Guardiola, le trio Kelechi Iheanacho – Raheem Sterling – Kevin de Bruyne. Le Nigérian de 19 ans est la grande révélation du début de saison des Citizens, Sterling retrouve son niveau de l’époque Liverpool alors que l’international belge semble prendre une dimension qu’il n’avait jusqu’ici jamais atteinte. 

De Bruyne a encore grandi

Devenu maître à jouer du City de Pep, Kevin de Bruyne, qui avait déjà qualifié City pour les demi-finales de l'UEFA Champions League la saison dernière, a encore grandi. Pour son entraîneur, De Bruyne "voit tout, sait tout". Mais qu’on ne parle pas de comparaisons avec un astre argentin passé sous les ordres de Guardiola, l’entraîneur catalan calme le jeu en conférence de presse : "Messi peut s’assoir tout seul à une table, personne d’autre n’y est autorisé. Mais Kevin de Bruyne peut s’assoir à la table d’à côté."

De Bruyne envoie Manchester City en demi-finale
De Bruyne envoie Manchester City en demi-finale

Reste que le début de saison de City fait naître de grandes ambitions du côté des Skyblues, ses supporters se voient déjà glaner l’ensemble des trophées qui se présenteront à eux. Des ardeurs que le toujours modeste Guardiola veut tempérer : "Manchester City n’a atteint une demi-finale de Champions League qu’une fois dans toute son histoire. Les gens croient qu’on va remporter la compétition parce que je suis un bon coach. Je ne crois pas. Ma seule question aujourd’hui est de savoir si les gens qui sont venus assister au match cet après-midi sont repartis heureux. Ils le sont ? Alors cela me suffit."

 

VOIR ENSUITE...

Iniesta parle de Guardiola
Iniesta parle de Guardiola
Tout sur Guardiola
Tout sur Guardiola
Revoir la victoire de Barcelone en 2009
Revoir la victoire de Barcelone en 2009