Matches de mercredi, les déclas

Porto affronte la Roma alors que Monaco se déplace du côté de Villarreal mercredi soir. Trois autres matches sont également au programme.

Matches de mercredi, les déclas
Matches de mercredi, les déclas ©Sportsfile

Ludogorets - Plzeň
Georgi Dermendzhiev, entraîneur de Ludogorets
Je suis sûr que nous avons assez d'expérience pour atteindre notre objectif sur les deux matches. Les joueurs savent comment aborder ce match, il faudra être intelligent.

Roman Pivarník, l'entraîneur de Plzeň
Roman Pivarník, l'entraîneur de Plzeň©Stoyan Georgiev

Roman Pivarník, entraîneur de Plzeň
Ludogorets est une grosse équipe. Ils aiment avoir le ballon et dicter le rythme, mais ils ont aussi des joueurs redoutables en contre.

• Ludogorets a dominé Plzeň 2-1 en amical, en janvier en Turquie. Marcelinho (28e) et Lucas Sasha (52e) ont marqué, tout comme Matěj Končal (56e) pour les Tchèques.

Le Celtic espère disputer la phase de groupes
Le Celtic espère disputer la phase de groupes©Getty Images

Celtic - Hapoel Beer-Sheva
Brendan Rodgers, entraîneur du Celtic
Emmener le club en Champions League, ce ne serait pas rien. Ce serait important pour ce club, qui est synonyme de Coupe d'Europe partout dans le monde. Je suis satisfait de notre préparation et de l'état d'esprit de l'équipe. La Champions League est une compétition majeure.

Barak Bakhar, entraîneur de l'Hapoel
Je plaisanterais si je disais que nous sommes favoris, surtout dans ce stade. Je vous dirai après le match si on a obtenu un bon résultat. Je compte sur mes joueurs, qui travaillent bien.

• Le Celtic compte dans ses rangs le milieu israélien Nir Biton, arrivé d'Ashdod en août 2013. Il est le troisième international israélien à porter le maillot du Celtic après Eyal Berkovic et Beram Kayal.

Porto - Roma
Nuno Espírito Santo, entraîneur de Porto
Nous estimons pouvoir être à la hauteur dans toutes les compétitions, nous sommes concentrés et mentalement préparés pour cette rencontre. Ce sera dur car la Roma est une équipe historique, mais on veut vraiment participer à la UEFA Champions League. On veut vivre la plus belle compétition européenne de clubs à l'Estádio do Dragão.

Luciano Spalletti, entraîneur de la Roma
On a perdu de grands joueurs, on en a fait venir d'autres mais on déplore aussi des blessés. Notre équipe est plus expérimentée et plus professionnelle. Nous sommes prêts pour ce rendez-vous important.

• Les deux clubs ne se sont croisés qu'une fois, au 2e tour de la Coupe des vainqueurs de coupe européenne 1981/82 ; le Porto de Herman Stessl s'est imposé 2-0 chez lui avant de tenir le 0-0 à Rome.

David McMillan et Dundalk croient en leur bonne étoile
David McMillan et Dundalk croient en leur bonne étoile©Sportsfile

Dundalk - Legia
Stephen Kenny, entraîneur de Dundalk
Battre le Bate Borisov nous a donné confiance dans nos chances d'accéder à la phase de groupes. Le Legia Varsovie est une bonne équipe, qui a eu des résultats en dents de scie ces derniers temps, un peu comme nous. Les joueurs ont adhéré à mes idées, ils sont affamés et n'ont pas peur, ils entament chaque match en pensant pouvoir le gagner et dominer l'adversaire.

Besnik Hasi, entraîneur du Legia
Dundalk a tout mon respect après le 3-0 infligé au BATE. C'est une équipe compacte et il serait dangereux de nous croire supérieurs. Il faudra qu'on soit au top à tous les niveaux si on veut l'emporter.

• Le premier adversaire irlandais du Legia était le Saint Patrick's Athletic dublinois, croisé au 2e tour de qualification de l'UEFA Champions League 2014/15 : 1-1 à domicile mais large succès 5-0 à l'extérieur.

Fran Escribá (Villarreal CF) craint Monaco
Fran Escribá (Villarreal CF) craint Monaco©Getty Images

Villarreal - Monaco
Fran Escribá, entraîeur de Villarreal
Oui, il y a des blessés dans notre équipe, mais il y a aussi de grands espoirs. Notre groupe a des qualités que nous allons tenter d'exploiter. Il nous manque du monde (Soldado, mais aussi Cédric Bakambu, ancien joueur de Ligue 1, héros de l'Europa League la saison dernière) mais ceux qui seront sur la pelouse vont tout donner.

Les deux équipes sont à des niveaux similaires. Il n'y a pas de favori et ça restera ouvert avant le retour. Il faudra d'ailleurs garder à l'esprit qu'il y aura un match retour. Monaco ne va pas prendre de risques, nous non plus. Nous ne devons pas faire d'erreur parce que nous avons une autre rencontre à jouer à Monaco.

Leonardo Jardim, entraîneur de Monaco
Nous connaissons bien cette équipe de Villarreal, qui a beaucoup de qualité. Comme nous, ils ont beaucoup d’absents, mais je ne suis pas inquiet pour eux, ils afficheront leur meilleur visage.

Joao Moutinho n’est pas à 100 % mais il apportera à l’équipe, qu’il soit titulaire ou remplaçant. L’équipe est préparée pour pallier les absences, notamment au niveau offensif. En défense, Fabinho peut jouer à droite. Raggi ou encore Dirar sont des alternatives. Vous verrez demain quelle sera l’option pour remplacer Sidibé.

Le Sous-marin jaune a battu Odense 4-0 sur l'ensemble des deux matches lors de son unique précédent barrage de l'UEFA Champions League, en 2011/12. Monaco s'est fait sortir par un autre club espagnol, Valence, il y a un an, au même stade de la compétition.

Déclas rapportées par Carlos Machado, Ronan Farrelly, Alberto Infantes Sánchez, Emmanuelle Hingant et Stoyan Georgiev