UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Zidane et la parole d'Ancelotti

Les réactions des deux entraîneurs, Zinédine Zidane et Diego Simeone, après la victoire in extremis du Real Madrid dans le derby, face à l'Atlético.

Highlights: See how Real Madrid claimed the 2016 crown
Highlights: See how Real Madrid claimed the 2016 crown

Zinédine Zidane, Real Madrid, coach
Sur le plan physique, nous avons un peu souffert, mais c'est normal. Sur le plan mental, il y eut beaucoup de pression qu'il faut gérer. Au final, il faut se battre et c'est ce que nous avons fait. Lorsque vous gagnez quelque chose d'aussi grand que l'UEFA Champions League, cela a beaucoup de signification, pour les joueurs et pour le staff technique.

J'ai rêvé de cela. Lorsque le président m'a donné cette chance, avec ce groupe de joueurs, lorsque vous avez des joueurs de ce calibre, avec un tel talent, vous pouvez réussir beaucoup de choses comme nous l'avons fait ce soir.

©AFP/Getty Images

Les deux équipes auraient pu l'emporter jusqu'à la fin. Les tirs au but nous ont souri, mais cela aurait pu basculer de l'autre côté. Je dois féliciter l'Atlético et Simeone. C'est un grand entraîneur, mais bien sûr je suis heureux de cette victoire. Carlo Ancelotti m'avait dit : "Si tu as la possibilité de la gagner en tant qu'entraîneur principal, tu verras que cela procure des sensations très différentes que lorsque l'on gagne en tant que joueur". C'est très particulier, je suis très, très heureux de remporter l'UEFA Champions League, que ce soit comme joueur, comme adjoint comme entraîneur.

Cristiano n'était pas blessé. Il était avec nous, comme les autres joueurs, il nous a donné la victoire. Il va bien. Il a tout donné. Il a beaucoup couru. Il a toujours eu une attitude positive. Il est toujours laissé coéquipier. Nous avons débattu pour savoir qui tirerait les penalties, et nous sommes tombés d'accord.

Diego Simeone, Atlético, coach
Ça vous fait prendre un coup de vieux. Mais d'abord il faut féliciter le Real Madrid, une fois de plus il nous a été supérieur, cette fois aux tirs au but. Nous avons mal commencé ce match, ensuite, nous nous sommes organisés, après 20, 25 minutes.

Dans la seconde période, nous aurions pu égaliser très rapidement, mais nous avons affiché nos intentions. Nous avons la capacité d'attaquer. Les deux équipes se sont créées des occasions de but. Nous sommes arrivés à revenir à égalité et ensuite, dans la prolongation, les deux équipes étaient très fatiguées. Mais personne ne se souviendra du vaincu. Il va falloir maintenant surmonter cette déception et faire cicatriser les plaies.