Éradiquons la pandémie de COVID-19 en suivant les cinq gestes barrières de l'Organisation mondiale de la santé et de la FIFA pour contribuer à freiner la diffusion de la maladie.
 

1. Lavez-vous fréquemment les mains 2. Toussez ou éternuez dans votre coude 3. Ne vous touchez pas le visage 4. Évitez les contacts proches 5. Restez chez vous si vous ne vous sentez pas bien.

Tous les détails >

Rui Vitória : "Fier de mes jeunes"

Les déclarations des entraîneurs, Rui Vitória et André Villas-Boas, après la qualification de Benfica pour les quarts sur la pelouse du Zenit.

Highlights: Watch dramatic late Benfica win

Rui Vitória, Benfica, entraîneur
Nous avons un super groupe de joueurs qui a travaillé très dur et mérite cela. Cette victoire, c'est la leur, c'est aussi celle de ceux qui sont restés à Lisbonne pour cause de blessure. Je ne peux que féliciter mes joueurs.

C'est une victoire méritée pour une équipe bien organisée qui a su garder sa concentration après avoir été menée au score. On a continué à y croire et fait preuve d'un mental de champion pour décrocher cette victoire.

Ederson a prouvé qu'il méritait sa place en équipe première, je suis fier de mes jeunes, ils ont démontré qu'ils étaient capables de remplacer les joueurs plus expérimentés. On va fêter la qualification dans l'avion, puis tout de suite se concentrer sur le match suivant.

Ederson a brillé dans le but lisboète
Ederson a brillé dans le but lisboète©AFP/Getty Images

André Villas-Boas, Zenit, entraîneur
Nous avons commis quelques erreurs mais nous avons aussi eu nos chances de passer – malheureusement le gardien de Benfica a livré un très gros match. Nous avons assisté à un match entre deux très bonnes équipes, et la meilleure d'entre elles disputera les quarts.

On avait la chance de passer, on ne pensait même pas pouvoir sortir ce soir. On méritait de disputer les quarts au vu de notre parcours en phase de groupes. On a pris un but dans la dernière minute à l'aller, puis aujourd'hui on a gâché de nombreuses occasions.

Après deux mois de trêve, c'est très dur de retrouver le rythme – c'est le même problème pour toutes les équipes russes. Benfica est en pleine forme et cela les a aidés. Une semaine plus tard, cela aurait peut-être été différent.

Haut