UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Suárez, symbole d'un Barça en feu

Après l'écrasant succès barcelonais contre la Roma, Luis Enrique a dit de Luis Suárez qu'il "attire le positif" ; UEFA.com était au Camp Nou.

Luis Suárez est l'homme en forme de Barcelone
Luis Suárez est l'homme en forme de Barcelone ©AFP/Getty Images

Après que son équipe a survolé le Clásico, à Madrid, puis dominé l'AS Roma de la tête et des épaules en UEFA Champions League, Luis Enrique a tenté de calmer les ardeurs de tout le monde, malgré les dix buts inscrits par Barcelone en deux matches.

Pour lui, "nous ne sommes qu'en novembre, et ce n'est que le premier tiers de la saison", des mots qui rappellent ceux de Josep Guardiola, pour qui "les compliments et les victoires nous affaiblissent".

Cependant, au moment d'analyser la performance de Luis Suárez, élu Homme du match, il ne tarissait pas d'éloges. "On a l'impression que Luis joue au Barça depuis des années. Il attire le positif grâce au travail qu'il fournit et l'énorme intensité qu'il met dans chacune de ses actions. La combinaison de ses qualités et de sa technique nous est indispensable."

Revivez la démonstration de Barcelone contre la Roma
Revivez la démonstration de Barcelone contre la Roma

Les deux victoires de rang de Barcelone ont légèrement éclipsé le fait que Suárez vient de dépasser le record de buts inscrits sous le maillot du Barça par Diego Maradona et Romário. Maradona en compte 38, Romário, 39, et Suárez en est désormais à 42 en seulement 63 matches, et ce, sans tirer régulièrement les penalties, et en délivrant de nombreuses passes décisives.

Avant ce match, Fabio Capello, ancien entraîneur de la Roma, avait déclaré que la blessure de Lionel Messi contre Las Palmas, en septembre, avait fait du bien à Barcelone. Pour le technicien italien, les performances de Suárez et Neymar au cours des dernières semaines ont prouvé qu'ils étaient indispensables au système des champions d'Europe en l'absence de Messi.

Ce dernier s'est fendu d'un doublé, pour son retour, et a pris le temps de savourer ses retrouvailles avec ses deux compères. "Je ne peux pas vraiment affirmer que notre entente est la clé du succès de notre équipe, mais c'est vrai que nous faisons tout pour prendre du plaisir à jouer ensemble à chaque match."

Luis Enrique profite du spectacle sur la touche
Luis Enrique profite du spectacle sur la touche©AFP/Getty Images

"Nous savons que nous avons des responsabilités, mais le jeu, c'est du plaisir. Nous aimons gagner, mais si nous pouvons le faire en nous éclatant sur le terrain, c'est encore mieux. Malgré tout, notre entente ne date pas d'hier. Nous avons toujours envisagé le jeu de cette façon."

En l'absence de Messi, Neymar a montré son sens du collectif en offrant à Suárez l'opportunité d'inscrire un penalty contre Villarreal. Et l'Uruguayen lui a rendu la pareille contre la Roma. Et même si le Brésilien a manqué sa tentative, Adriano a bien suivi et marqué, ce qui est venu contribuer à l'esprit du "peu importe le buteur" qui anime cet exceptionnel trio.

"Pour l'équipe, ce n'est que du bonheur qu'ils s'estiment autant. Nous devons continuer à les pousser dans ce sens", a conclu Enrique, heureux. "Tant que Messi, Suárez et Neymar s'entendront, nos performances suivront."