UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Guedes et Benfica accablent l'Atlético

Atlético Madrid 1-2 Benfica
Gonçalo Guedes, 18 ans, porte le coup de grâce pour Benfica, qui décroche un deuxième succès.

Atlético 1-2 Benfica ©Getty Images

Benfica en est à deux victoires en deux matches dans le Groupe C suite à sa victoire probante sur le terrain de l'Atlético Madrid.

Les Espagnols prenaient pourtant les commandes du match dès la 23e minute, le jeune Ángel Correa profitant d'une passe astucieuse d'Antoine Griezmann pour ouvrir le score.

Cet avantage ne durait que 13 minutes, le temps pour Nicolás Gaitán d'égaliser suite à un centre venu de la droite.

Au retour des vestiaires, l'Argentin se muait cette fois en passeur et servait Gonçalo Guedes, 18 ans, qui ne se faisait pas prier pour porter l'estocade (51e), précipitant la deuxième défaite des Colchoneros à Vicente Calderón en 25 matches.

Un Nicolás Gaitán en feu à Madrid
Un Nicolás Gaitán en feu à Madrid©Getty Images

L'Atlético tentera de se relancer en accueillant Astana, le 21 octobre, tandis que Benfica s'en ira défier Galatasaray.

Réactions
Diego Simeone, entraîneur de l'Atlético
C'était un grand match et notre adversaire a défendu admirablement. On a eu des occasions de prendre le large en première période, mais on ne les a pas converties et ils ont égalisé par Gaitán. À 2-1, on a essayé de revenir mais on n'a pas réussi. Benfica a fait du très bon boulot et mérite sa victoire. À nous de faire mieux à la finition. C'est évidemment un mauvais résultat, mais on a toujours conservé un bon état d'esprit. On reste deuxièmes du groupe, donc il n'y a pas le feu ; attendons la prochaine journée pour faire un premier point.

Rui Vitória, entraîneur de Benfica
On a fait preuve de concentration et d'agressivité tout au long des 90 minutes. Certains joueurs ont eu une bonne dose d'inspiration, c'est ce qui nous a offert la victoire. Quand tout se passe aussi bien, un entraîneur ne peut qu'être heureux. C'est une superbe soirée européenne pour Benfica, même s'il reste encore un long chemin à parcourir. Ce sera peut-être une victoire importante, mais il serait dangereux de penser qu'on a déjà réussi notre phase de groupes. On sait qu'il faut continuer à bosser, mais prenons le temps de savourer notre victoire sur le finaliste d'il y a deux ans.

©AFP/Getty Images
©AFP/Getty Images
©AFP/Getty Images
©AFP/Getty Images
©AFP/Getty Images
©Getty Images
©Getty Images
©Getty Images
©AFP/Getty Images