Juventus, Barcelone, leurs finales

La Juventus a gagné deux de ses sept finales de Champions et le FC Barcelone quatre. UEFA.com remonte revient sur les 14 matches.

FC Barcelone

1960/61 : SL Benfica 3-2 FC Barcelona
Sandor Kocsis et Zoltán sCzibor marquaient pour le Barça dans le stade où, sept ans plus tôt, ils avaient perdu la finale de la Coupe du Monde de la FIFA avec la Hongrie. José Águas et de Mario Coluna contre le cours du jeu et un but contre son camp d'Antonio Ramallets permettaient aux Portugais de s'emparer du trophée.

1985/86 : FC Steaua Bucureşti 0-0 FC Barcelona (a.p., 2-0 t.a.b.)
Après les victoires du Real Madrid CF et du Club Atlético de Madrid respectivement en Coupe UEFA et en Coupe des vainqueurs de coupe européenne, les Catalans étaient favoris pour compléter le grand chelem. Ils tombèrent sur dix Roumains décidés et un gardien de but en état de grâce, lors d'une brûlante soirée sévillane.

1991/92 : FC Barcelona 1-0 UC Sampdoria (a.p.)
L'équipe de Johan Cruyff était composée de joueurs talentueux aussi bien locaux qu'étrangers. Josep Guardiola et Albert Ferrer partageaient en effet l'affiche avec Michael Laudrup et Hristo Stoichkov. Une autre star, Ronald Koeman, inscrivait le seul et unique but d'une finale de grande qualité à Wembley.

1993/94 : AC Milan 4-0 FC Barcelona
Daniele Massaro donnait deux buts d'avance aux Rossoneri, puis Dejan Savicevic et Marcel Desailly enfonçaient le clou en seconde période. Plus remarquable, ce travail de démolition avait fait voler en éclats la "dream team" de Johan Cruyff. En effet, c'était seulement la seconde défaite de Barcelone de la compétition, après le revers surprise 3-1 concédé chez le FC Dynamo Kyiv au deuxième tour.

2005/06 : FC Barcelona 2-1 Arsenal FC
Jens Lehmann devenait le premier joueur à être expulsé dans une finale de Coupe des champions pour une faute sur Samuel Eto'o après seulement 18 minutes de jeu au Stade de France. Arsenal prenait malgré tout l'avantage par Sol Campbell huit minutes avant la mi-temps et une victoire se dessinait alors que la seconde période s'écoulait. Cependant, lors de son dernier match pour le club, l'attaquant vétéran Henrik Larsson changeait la face de la rencontre après être entré en jeu à la 60e minute, offrant à Eto'o puis à Juliano Belletti des occasions de buts qu'ils ne manquaient pas, offrant finalement au club catalan un triomphe tant attendu

2008/09 : FC Barcelona 2-0 Manchester United FC
Présentée comme le choc entre le tenant du titre et l'équipe la plus spectaculaire du moment, cette finale renfermait aussi un match dans le match. Le Barcelonais Lionel Messi et le Mancunien Cristiano Ronaldo étaient considérés comme les deux meilleurs joueurs du monde. Le club anglais et sa star portugaise, cependant, n'ont pu devenir les premiers à conserver l'UEFA Champions League (dans l'ère moderne) alors que Josep Guardiola entrait dans le cercle très fermé des vainqueurs à la fois comme joueur puis comme entraîneur.

2010/11 : FC Barcelona 3-1 Manchester United FC
Manchester a bien débuté la finale et a parfaitement répondu à l'ouverture du score de Pedro Rodríguez à la 27e minute par l'intermédiaire de Wayne Rooney (34e). Mais le Barça a su faire la différence au cours d'une deuxième période qu'il a outrageusement dominée, Messi puis David Villa assurant le succès Azulgrana. Éric Abidal, tout juste remis d'une tumeur au foie, héritait du brassard et soulevait le trophée tant convoité : le Barça règne à nouveau sur l'Europe.

Juventus

1972/73 : AFC Ajax 1-0 Juventus
Pour sa première finale, la Juventus s'inclinait contre l'Ajax, vainqueur pour la troisième fois, grâce à un but de Johnny Rep. La Juve allait attendre 23 ans pour prendre sa revanche.

1982/83 : Hamburger SV 1-0 Juventus
Felix Magath occupait le devant de la scène au milieu de terrain. L'international allemand avait inscrit un but pour Hambourg lors de la victoire en Coupe des vainqueurs de coupe européenne 1977. Il récidivait d'une frappe imparable pour Dino Zoff. Obligée de courir après le score, la Juventus ne parvenait pas à marquer.

1984/85 : Juventus 1-0 Liverpool FC
Cela aurait dû être une finale de rêve : le Liverpool FC contre la Juventus, le tenant de la Coupe des clubs champions européens face au tenant de la Coupe des vainqueurs de coupe européenne. Mais la soirée a tourné au cauchemar. Trente-neuf supporteurs de la Juve sont morts, victimes de l'effondrement d'un mur de soutènement délabré, après avoir subi la charge de hooligans de Liverpool avant le coup d'envoi au stade du Heysel de Bruxelles, le 29 mai 1985.

1995/96 : Juventus 1-1 AFC Ajax (a.p., 4-2 t.a.b.)
"Cela faisait longtemps que nous l'attendions. Nous n'avons jamais vraiment considéré la victoire de 1985 en tant que telle à cause de la tragédie du Heysel." Roberto Bettega, dirigeant de la Juventus, résumait bien l'importance du succès de son équipe lors de l'UEFA Champions League 1995/96. La victoire face à l'AFC Ajax à Rome était un "vrai" triomphe de Coupe des clubs champions européens. Le succès face au Liverpool FC 11 ans plus tôt n'était pas très significatif.

1996/97 : Borussia Dortmund 3-1 Juventus
La finale suivait néanmoins le scénario des deux éditions précédentes : le champion en titre ne parvenait pas à conserver son titre. Karl-Heinz Riedle inscrivait un doublé en première période, avant que Lars Ricken n'ajoute sa contribution après la pause, même si Alessandro Del Piero sauvait l'honneur italien en fin de rencontre.

1997/98 : Juventus 0-1 Real Madrid CF
Les buts n'étaient pas nombreux et il fallait attendre une frappe de Pedrag Mijatovic en deuxième période pour voir le Real Madrid remporter sa "Séptima" couronne européenne.

2002/03 : Juventus 0-0 AC Milan (a.p., 2-3 t.a.b.)
Dans la seule finale 100% italienne, la Juve n'avait pas l'opportunité de fêter un superbe doublé à Manchester. Les deux équipes étaient arc-boutées en défense, un exercice de style dont le Milan sortait finalement victorieux aux tirs au but, pour décrocher son sixième titre de champion d'Europe.

Haut