UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Blanc pour rebondir

Après la défaite à domicile, mercredi à Paris, Laurent Blanc est apparu "réaliste" à la veille des quarts retour au Camp Nou.

Conférence de presse: Laurent Blanc et Javier Pastore (Paris Saint-Germain)

Le Paris-Saint-Germain se déplace en Espagne, avec Zlatan Ibrahimović, dans la ferme intention de montrer qu'il est capable de faire mieux en quarts de finale retour de l'UEFA Champions League contre le FC Barcelona, vainqueur 3-1 à l'aller.

Compositions possibles
Barcelone : Ter Stegen ; Alves, Piqué, Mascherano, Alba ; Rakitić, Busquets, Iniesta ; Suárez, Messi, Neymar.
Absent : Vermaelen (ischios)

Paris : Sirigu ; Van der Wiel, David Luiz, Marquinhos, Maxwell ; Verratti, Cabaye, Matuidi ; Cavani, Ibrahimović, Pastore.
Absents : Silva (cuisse), Motta (cuisse), Aurier (suspendu)

Luis Enrique, entraîneur de Barcelone
Ibrahimović est de retour, mais ça ne change pas le problème, car le PSG adoptera le même style de jeu. Ibra et Verratti sont des joueurs très importants pour ce club, Paris va évidemment gagner en qualité.

Je ne pense qu'à la victoire. Je sais qu'il vaut mieux gagner que faire match nul, et de loin. Nous allons parfois être mis en difficulté demain, comme ce fut le cas à Paris, tandis qu'à d'autres moments, nous nous sentirons meilleurs. Je refuse de chercher le nul car mon but est toujours de l'emporter.

Je suis serein, car nous connaissons très bien le PSG, de la même façon que cette équipe nous connait. Nous voulons faire mieux que ce que nous avons proposé à Paris lors de la phase de groupes. Nous espérons resoudres ces problèmes et prendre du plaisir.

Ibrahimović est capable de tenter sa chance à n'importe quel moment. C'est l'un des buteurs les plus efficaces au monde. Nous le connaissons très bien et sa présence sera une source de motivation suplémentaire pour nous. Nous pourrions légèrement modifier notre plan de jeu, mais pas en raison des retours d'Ibra et de Verratti. Nous le faisons parfois pour créer davantage de problèmes à nos adversaires, et non pas à cause de la présence d'individualités en face.

Notre adversaire a obtenu un mauvais résultat à l'aller et il abattra toutes ses cartes pour tenter de s'imposer. Notre objectif est clair : nous voulons gagner. Je ne peux pas dire qui a les meilleures chances de se qualifier. Nous allons à nouveau devoir livrer une grosse prestation pour passer, ça ne fait aucun doute.

Nous ne sommes pas les favoris pour le titre dans cette Champions League. Nous sommes en course pour les demi-finales, tout comme le PSG et les autres équipes encore en lice.

Messi traverse une période exceptionnelle. Il est en pleine forme et il a inscrit son 400e but. C'est un chiffre incroyable, il est unique.

Je ne sais pas pourquoi Suárez s'est mieux intégré qu'Ibrahimović à Barcelone. Il a mis du temps à marquer, mais je ne peux que le féliciter pour ses performances et son travail. Même quand on recrute un joueur de top niveau, on ne sait pas s'il va s'adapter à l'équipe ou à la ville.

Revoyez les duels entre les deux équipes

Laurent Blanc, entraîneur de Paris
Barcelone est peut-être la meilleure équipe en Europe en ce moment. Avoir la possession du ballon contre cette équipe est quasiment impossible. On s'attend à l'avoir 40 à 45 % du temps. On va devoir bien utiliser le ballon. Il va falloir être vraiment très performant dans tous les domaines. Le premier objectif sera de faire un très bon match, de prouver que nous avons eu des difficultés au match aller mais que nous sommes maintenant capables d'être meilleurs que cela.

Je suis un garçon assez réaliste. On y croit. On connaît aussi la tâche qui nous attend demain. Elle est extrêmement difficile. On se dit que l'on a rien à perdre demain. Il faut marquer des buts, je pense que nous en aurons la possibilité. Le seul problème avec Barcelone, c'est un gros problème, c'est qu'il faudra ne pas prendre de but. Voilà ce qui me fait être réaliste. Ne pas prendre de but à Barcelone, c'est quasiment impossible. Toutes les équipes qui sont venues ici ont pris des buts.

Nous aurions aimé avoir tout notre effectif à disposition. Mais les joueurs ne sont pas prêts (Thiago Silva et Thiago Motta). On connaît le scénario de ce match, ils vont avoir le ballon, on va avoir des possibilités de contre. On va essayer de donner un signe, montrer qu'on a su rebondir face à une équipe supérieure.

Valence nous a montré l'exemple. Il ne faut pas oublier que Barcelone avait joué trois jours avant. Pour poser des problèmes à Barcelone, il faudra peut-être aller chercher très haut. Mais physiquement, il faudra être au sommet. Je pense que physiquement, aucune des deux équipes ne sera au top. Ce sont des équipes qui jouent tous les trois jours depuis un mois, un mois et demi.

Il y a un écart entre les deux équipes, mais il n'est pas incommensurable. Barcelone est un très grand club. Tout le monde le sait ici. Avec des joueurs exceptionnels. Barcelone a la chance de posséder des joueurs dont on mesurera l'importance quand ils ne seront plus là. C'est un grand club depuis très longtemps. Il y a aussi un écart dans l'histoire des deux clubs. Paris veut devenir un très grand club, Barcelone est déjà un très grand club.

David Luiz n'était pas prêt à jouer pendant 1h10 (à l'aller). Il n'est pas entré dans les meilleures dispositions. Cela s'est vu. Il le sait. Nul besoin de beaucoup lui parler pour être conscient du fait que demain il lui faudra être plus costaud. Mais je sais qu'il le sera.

Zlatan, il s'est entraîné tous les jours. Même s'il ne joue pas, il est dans une très grande forme. Il a des appuis très vifs, certes, et il est reposé. Plus il est en forme, mieux ce sera.

Résultats du week-end
Barcelon 2-0 Valencia CF (Suárez 1e, Messi 90e+4)
OGC Nice 1-3 Paris (Bodmer 45e+1; Pastore 39e 63e, Cavani 69e pen)

Bon à savoir
• C'est la troisième fois que les équipes s'affrontent à ce stade de la compétition. Laquelle l'a emporté lors des deux précédentes confrontations ? Découvrez-le dans notre présentation du match.